"Forum de la voix de la jeunesse" pour un changement positif de la société    Ligue des champions (6e j): le MC Alger qualifié en quarts de finale    Boudjemâa: appel à contribuer à la politique de l'économie circulaire    Le refus de l'UE d'inclure le Sahara occidental dans l'accord "interbus" est une avancée intéressante    Le Gouvernement déterminé à développer une véritable industrie pharmaceutique    Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Coupe de la ligue: résultat du tirage au sort    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Pour qui sonne le glas ?    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    Acquittement pour 32 activistes    L'option du rationnement écartée ?    Regroupement en tête    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    Les walis soumis à une évaluation périodique    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    8700 logements sociaux distribués    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    Le torchon brûle avec Dybala    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Les marchés flambent    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tout est sous contrôle
Situation économique
Publié dans L'Expression le 03 - 03 - 2021

Les besoins du pays en produits alimentaires essentiels ne dépassent pas les 8 milliards de dollars (Mds USD) annuellement. En dépit de la pandémie, les recettes pétrolières s'élèvent à 24 Mds USD. Tandis que les réserves de change oscillent entre 42 à 43 Mds USD.
Chiffres à l'appui, le président Abdelmadjid Tebboune rassure les citoyens quant à la situation économique. Tout en reconnaissant que l'Algérie n'est pas dans une opulence financière, le président Abdelmadjid Tebboune a affirmé que «l'Algérie est en mesure d'honorer ses engagements financiers». De ce fait, la question de l'endettement n'est pas d'actualité. Le recours au Fonds monétaire international est exclu. «Ces craintes s'appuient à l'ère de la rente, lorsque la facture des importations s'élevait à 60 Mds USD, dont 15 milliards de surfacturation et 25% d'importations pas du tout indispensables» a justifié le chef de l'Etat. Néanmoins, le maître-mot demeure la «maîtrise des dépenses d'importations».
Des importations devant être passées au peigne fin pour n'importer que l'«essentiel». Pour étayer ses propos, le chef de l'Etat a salué les performances du secteur de l'agriculture, en dépit des répercussions induites par la pandémie de Covid-19. «C'est la première fois que les entrées de l'agriculture dépassent celles des hydrocarbures, soit plus de 25 milliards de dollars», s'est félicité Abdelmadjid Tebboune. Sur sa lancée, le chef de l'Etat a affirmé que l'Algérie était en mesure d'augmenter sa production de blé, insistant, au passage, sur le développement des techniques d'irrigation et l'exploitation optimale des barrages pour augmenter de 20% la production nationale de blé. «Dans certaines régions du Nord qui ont adopté la méthode d'irrigation ponctuelle, la production a atteint les 35, voire 40 quintaux par hectare», a ajouté Abdelmadjid Tebboune assurant que tous les équipements d'irrigation sont fabriqués localement. Il a cité dans ce sens les sociétés nationales fabriquant des équipements de canalisations, les pompes hydrauliques, les câbles électriques et les machines agricoles. Aussi, a-t-il mis l'accent sur la nécessité d'encourager «la production et l'investissement nationaux» afin de relancer l'économie nationale et d'assurer au pays une situation financière confortable. Apostrophé sur le taux d'inflation, en hausse, et son impact sur le pouvoir d'achat du citoyen, Abdelmadjid Tebboune botte en touche. «Le taux d'inflation enregistré en Algérie n'est pas au point de conduire à la privation» a-t-il indiqué. Interpellé sur le projet du nouveau Code de l'investissement, Abdelmadjid Tebboune regrette que la première mouture «n'a encore été présentée ni au gouvernement ni au Conseil des ministres». Il en est de même pour le secteur bancaire. «Nos banques sont de simples guichets publics sans aucun esprit commercial» a-t-il fustigé, soulignant que «la banque qui ne prend pas de risques n'est pas une banque.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.