«C'est un écrin de l'esprit de Novembre»    Répéter, vaut souvent, convaincre!    Fin de parcours du touriste judiciaire    Sur la «piste» du nil    Un pays à la recherche de son destin    Trois projets de loi adoptés    Le Parlement espagnol bouscule Sanchez    «Bâtissons des projets communs!»    Le prince de Monaco a séjourné à Oran    L'entrée fracassante des Algériens    Messi poussé vers la sortie?    Le club à l'affût pour Neymar    L'été en pente douce    La grande vadrouille    Oran sous psychotropes    «Je veux rallumer la Bougie»    Le HCA lance le débat    Clôture en apothéose    La Banque d'Algérie émet une pièce de monnaie métallique de 200 DA    JM/handball/ dames Gr.A - 1re journée : le point après Algérie - Croatie 21-31    JM /Athlétisme (2e journée) : Abdelmalik Lahoulou décroche le bronze sur 400M haies    JM/Boxe dames : Hadjila Khelif (-60 kg) offre à l'Algérie une 2e médaille d'or    60e anniversaire de l'Indépendance: l'ANP organise un défilé militaire mardi prochain    Sommet de l'Unesco : Belabed met en avant l'intérêt accordé par l'Etat à l'éducation et à l'enseignement    Le ministre de la Communication installe les nouveaux DG d'El Chaâb et d'El Massa    Lamamra à Beyrouth pour prendre part à la Réunion consultative des ministres arabes des Affaires étrangères    OM: Sampaoli, c'est fini ! (officiel)    Assurances: le DG de la CNMA, Cherif Benhabilès, élu vice-président de l'OAA    Formation/enseignement professionnels: diversifier les offres de formation en tenant compte des spécialités prioritaires    Front Polisario: le massacre horrible perpétré par les autorités marocaines contre les migrants africains, "un crime presque parfait"    Inter Milan: Onana et Mkhitaryan, c'est signé !    Aïd Adha: mise en place d'un système d'encadrement sanitaire au niveau des points de vente de bétail et abattoirs autorisés    Grand Prix Assia Djebar du roman : les lauréats distingués à Alger    JM 2022: Oran vibre au rythme de la mode algérienne et de l'habit traditionnel    Sidi Bel-Abbes: ouverture du festival international de danse populaire    Migrants tués par la police marocaine : le chanteur nigérian Seun Kuti annule un concert au Maroc    PAP: Abdelmadjid Azzedine élu président du Groupe géopolitique de l'Afrique du Nord    Le Président Tebboune reçoit la PDG de la compagnie américaine "Occidental Petroleum Corporation"    L'ennemi n'est-il plus le même ?    L'art subtil du mensonge face aux enjeux de vérité: De la stratégie de l'araignée à la politique de l'autruche (1ère partie)    Grâce au nouveau gisement de gaz: L'Algérie pourra honorer ses nouveaux engagements d'exportation    Tlemcen: Les promesses du PDG de Sonelgaz    En attendant des solutions adaptées: 600.000 élèves quittent les établissements scolaires chaque année    22 carrières enveniment le quotidien des habitants de Sidi Ben Yebka: Des élus locaux réclament un changement de l'itinéraire des camions    L'Algérie pouvait-elle mieux faire ?    Sidi Bel-Abbès: Le Festival international de danse populaire de retour    Justice: Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison    «Rachad», ses sources de financement et le «MAK»: Le grand déballage de Benhalima se poursuit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«La presse nationale est consciente des défis»
Ammar Belhimer, ministre de la Communication
Publié dans L'Expression le 03 - 05 - 2021


Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, a, dans un message adressée à la corporation, loué l'action du président de la République Abdelmadjid Tebboune en faveur de la presse. Un message adressé à l'occasion de la Journée mondiale de la presse, célébrée cette année sous le thème «l'information comme bien public». Selon le ministre, le chef de l'Etat a érigé la liberté de la presse en «principe immuable» dans la Constitution du 1er novembre 2020 via des garanties permettant au journaliste d'exercer son métier avec professionnalisme et déontologie. Pour étayer ses promos, le ministre rappelle l'article 54 de la Loi fondamentale qui dispose que «le délit de presse ne peut être sanctionné par une peine privative de liberté». À ce propos, le ministre a souligné que la promulgation du décret exécutif régissant la presse électronique «s'inscrit dans le cadre des grands chantiers de réforme basés sur deux principaux axes». À ce sujet, le ministre reconnaît que la presse algérienne «est consciente de l'ampleur des défis qui se posent à elle en termes de contribution à l'édification d'une société forte, notamment par l'exploitation de l'information crédible (...) et contrer la désinformation et les allégations dangereuses, armes des guerres de la 4ème génération». Dans ce cadre, les pouvoirs publics, selon le ministre, s'attellent à la promotion de la presse pluraliste, libre et responsable. «Une presse qui soit un allié pivot dans le développement des droits de l'homme et des démocraties, dans la réalisation du développement durable et dans la contribution à produire le changement escompté dans l'attitude du destinataire et dans son interaction positive avec les évènements qui l'entourent», a-t-il souligné. Et d'ajouter: «Autant nous sommes fiers de compter 8500 journalistes et 180 quotidiens, bénéficiant du soutien de l'Etat en matière de papier et de publicité publique.» À ce propos, Belhimer a plaidé pour «l'approche intégrée visant à consolider la relation de confiance entre la presse et le citoyen, d'autant que 69% des Algériens sont convaincus que la presse critique librement la performance du gouvernement, assez régulièrement et sans crainte de poursuites, d'après les résultats d'un sondage mené par une université étrangère». Impactée par une rude crise financière, la presse nationale continue de faire face à de nombreux défis qui consistent à la fois à trouver un modèle économique fiable lui assurant la survie et à opérer sa transition numérique, sans pour autant la dévoyer de son rôle pivot dans l'édification de l'Etat et le respect des droits et libertés. Face à cet état de fait, le ministère de la Communication a annoncé la réactivation du Fonds d'aide à la presse, gelé depuis 2014, pour venir en aide à une presse déficitaire et ayant subi de plein fouet la chute du marché de la publicité publique et privée. La réactivation de ce Fonds, selon le ministre du secteur, Ammar Belhimer, «tend à aider les médias privés à surmonter leurs difficultés financières» qui ont été compliquées davantage par l'arrêt des activités engendré par la pandémie de Covid-19. Entre-temps, pas moins de 20 journaux, affectés par la crise, ont mis la clé sous le paillasson entre 2019 et 2020, tandis que d'autres ont été contraints de réduire leur personnel et leur tirage pour se maintenir en vie, concourant, du coup, à la fragilisation d'une bonne partie de la corporation. Pour pérenniser la profession, le ministère de la Communication mise sur la transition numérique de la presse écrite, en attendant la promulgation de la loi sur la publicité.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.