«L'ANIE doit revoir sa copie»    Goudjil réunit les présidents des groupes parlementaires    «La fraude a été excessive à Béjaïa»    Cap sur l'électrification des niches de production    Un auto-cuiseur «top» sur le marché    Ce sera en Août!    Sommet international à Berlin pour stabiliser la Libye    Situation sanitaire «très critique» à Béja    Le Groupe de Genève organise une conférence    Modric est éternel!    Brèves Omnisports    Les affiches des deux événements dévoilées    Nouvelle recrudescence    La traque aux fraudeurs    151 Contrebandiers arrêtés en quelques jours    Les révisionnistes refont surface    Le 4ème art sera étudié à l'Esba!    «L'écrivain qui dort en moi»    Les explications d'Algérie Télécom    370 nouveaus cas et 10 décès en 24 heures    Redistribution des cartes    Vers une agence d'accréditation et d'assurance-qualité ?    Désormais valables pour l'Algérie    Législatives: le taux de participation s'établit à 23%    Fraude au BAC: 28 individus condamnés à des peines de prison ferme    L'Algérie ne ménagera aucun effort pour assurer le succès de la réconciliation en Libye    Sur quel gouvernement va s'appuyer Abdelmadjid Tebboune ?    "LE SERMENT"    MERIEM    Les hauts décideurs politiques et le roman subversif !    "Cette nudité féminine renvoie celui qui la regarde à l'aube de l'humanité"    Foot: l'Algérie s'incline face à l'Egypte en Coupe arabe des nations U20    Chabet El Amer : Les villageois protestent devant le siège de l'ADE    Découverte d'un animal mort dans une cargaison de blé français livrée à Oran : Des opérateurs français réagissent    JSK-Coton Sport: le club espère 2.000 supporters, 10.000 refusés    Adjudication de titres miniers : 238 offres techniques relatives à 38 sites retenues    Le Polisario salue les marches de solidarité en Espagne    Le NAHD sommé de réagir, le CRB pour atteindre le podium    L'Algérie conserve ses quatre représentants    Boukadoum prend part à la réunion du Comité sur la Palestine des pays non-alignés    Actuculte    À Alger, l'eau au compte-goutte    À Moscou, on gagne une voiture si on se fait vacciner !    Quel rôle et quelle place pour les indépendants ?    Le secteur réfléchit à la relance du projet du film sur l'Emir Abdelkader    Que cherche à prouver Haftar ?    Corruption: Le maire de Mostaganem condamné à 2 ans de prison    Quand on manque d'un projet de société    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Zidane peste contre l'arbitrage
Real Madrid
Publié dans L'Expression le 11 - 05 - 2021


Dès le coup de sifflet final, l'entraîneur du Real Madrid Zinedine Zidane a demandé des explications. Au terme du match nul face au FC Séville (2-2) dimanche en Liga, le technicien français a discuté sur la pelouse avec l'arbitre Juan Martinez Munuera. Mais après cet échange avec l'homme en noir, la colère du coach des Merengue n'était absolument pas apaisée... En effet, le Tricolore n'a pas digéré le penalty sifflé en faveur des Andalous à 1-1. Alors que le Real allait bénéficier d'un penalty pour une faute du gardien Yassine Bounou sur Karim Benzema, l'arbitre, sur intervention de la VAR, a annulé cette décision pour accorder un pénalty aux Sévillans sur une main d'Eder Militao. Une décision incompréhensible pour Zidane, alors que Munuera n'avait pas sanctionné une action similaire de la part de Joan Jordan plus tôt dans le match. «Je ne comprends pas. S'il y a main, il y a en effet main de Militao, mais il y a aussi main de Séville (sur une autre action, ndlr). Ce que m'a dit l'arbitre ne m'a pas convaincu. Normalement, je ne parle jamais de cela, mais aujourd'hui je suis un peu en colère. Je fais confiance au football, à tous les gens qui y travaillent... J'ai vu une main de Séville, une main du Real Madrid, et ils ont sifflé contre nous. C'est comme ça», a déploré le Champion du monde 1998 pour Movistar +. En tout cas, avec ce résultat, le Real reste 2e du classement à 2 points du leader, l'Atletico Madrid, à 3 journées du terme de la saison. Ce nul représente donc une déception, même si Zidane a aimé le visage affiché par son équipe. «On méritait mieux. On a eu du mal à démarrer la partie, surtout les 25 premières minutes, mais notre seconde période a été très bonne», a analysé le technicien madrilène. «Maintenant, ça ne dépend plus de nous (pour le titre, ndlr), mais on va se battre jusqu'à la fin. Les sensations sont bonnes. J'ai vu mes joueurs s'engager, concentrés, ils voulaient gagner ce match. Je suis très content d'eux. Je termine l'interview avec le sourire? Oui, mais en colère», a-t-il insisté. Un sentiment d'injustice pour porter le Real dans le sprint final?

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.