Covid-19/vaccination: les citoyens à se présenter dans les structures de santé de proximité    Covid-19: au moins 3.875.359 morts dans le monde    La Bande dessinée en fête à Alger du 25 au 27 juin en cours    Compétitions interclubs de la CAF: l'Algérie conserve ses 4 représentants    Réunion ministérielle du Comité sur la Palestine du Mouvement des pays non-alignés    Le monde en bref...    Boukhelifa (Béjaïa) : Sit-in des bénéficiaires du lotissement d'El Maghra    Coupe de la CAF (Demi-finale aller). Coton Sport 1 – JS Kabylie 2 : Une très belle option pour la finale    Coupe arabe (U20) : Les Verts débutent par une victoire face à la Mauritanie    Appel à l'adoption de mécanismes pour la facilitation des transferts en devises des exportateurs algériens    Elections régionales en France : Le Rassemblement National de Marine Le Pen prend une raclée    BAC à Béjaïa : Des absences qui interpellent    Règlement de la crise malienne : L'application de l'accord de paix est «poussive», regrette la CMA    21e Festival européen à Alger : Sous le signe de l'amitié algéro-européenne    Frioui out «plusieurs semaines»    Le message de Washington    L'université s'ouvre sur l'entreprise    Les ressources financières posent problème    La justice se penche sur la fraude électorale    Qui arrêtera l'Italie ?    «Urban Jungle», une exposition collective sur le réaménagement d'une rue d'Alger    Deux hirakistes risquent trois ans de prison à Mostaganem    Le FFS dénonce et condamne "un acte ignoble"    Quelle place pour les clubs algériens ?    Bouazza : "Le CRB ? Ce sera encore plus difficile"    L'ESS conforte sa position de leader    Sonelgaz cible le marché africain    La suppression de l'essence avec plomb actée    Conférence internationale à Berlin pour tenter de pacifier la Libye    L'auteur condamné à 3 ans de prison ferme    Les familles de 23 harraga sans nouvelles de leurs enfants    Relaxe pour le maire d'Afir confirmée en appel    Paris ouverts sur de nouvelles hausses    Dessalement de l'eau de mer: une réunion pour le suivi des projets pour renforcer les réserves    La chaîne El Hayat TV suspendue pour une semaine    Une grande Histoire à apaiser    De nouveaux équipements arrivent: Bombardiers d'eau et drones contre les feux de forêt    Alger: Deux ouvriers meurent électrocutés    Le changement en Algérie est-il impossible?    L'enjeu des locales et la survie des partis    Une ambition en sursis    Chanegriha à Moscou    Les négociations prennent fin sans parvenir à un accord    Selma Bédri, sur du velours    «Ne souillez pas nos symboles!»    «Les planches me manquent!»    Rencontre avec Emir Berkane    Qui succédera à Chenine ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Algériens balayent Rachad
A cause de son alignement aux côtés du sionisme
Publié dans L'Expression le 15 - 05 - 2021

La question palestinienne et le massacre en plein jour qu'elle subit par l'entité terroriste sioniste ont bel et bien fait sortir la nébuleuse islamiste du Rachad de sa tanière.
Merci Palestine, ta cause juste et indiscutable de par le monde a su comment faire dénuder les ennemis de l'humanité et de la résistance contre la domination de l'impérialisme et du sionisme.
La Palestine a encore une fois désavoué les semblants «missionnaires» de la «liberté» et des droits de l'homme dans le monde. Rachad, cette organisation obscure aux agendas supranationaux et à la solde du jeu des puissances néocolonialistes et sionistes, s'est fait discréditer par la majorité des Algériennes et des Algériens qui ont exprimé leur dénonciation à l'égard de cette structure opaque aux services des officines étrangères. Rachad, cette organisation qui incarne le projet moyenâgeux de l'obscurantisme islamiste et sa «khilafa» anachronique, a montré encore une fois sa vassalité et sa subordination aux forces impérialo-sionistes qui s'activent pour détruire le monde dans le but de consacrer leur domination cupide et destructrice de l'humanité entière.
Ces sbires de la finance internationale et de la compradore ont affiché clairement et nettement leur soutien au sionisme et à l'entité criminelle et terroriste qui occupe la Palestine avec la bénédiction de l'impérialisme américain et ses valets qui sont connus par le commun des mortels.
Le masque est tombé, l'effet boomerang s'est retourné contre cette nébuleuse antinationale et contre-révolutionnaire dont le rôle dans le Mouvement populaire était plus que destructeur avec son produit labellisé «Hirak» 2 et financé par des organismes et des services de renseignement obéissant aux desiderata de l'impérialo-sionisme au niveau international. Les frasques et les lâchetés de cette organisation qui n'est autre que le prolongement du mouvement fasciste et théocratique de l'ex-FIS dissous, sont maintenant propagées en abondance par les internautes qui pullulent sur le Net et les sites. Rachad est abhorrée par la majorité des Algériennes et des Algériens, on ne badine pas avec les valeurs de la solidarité avec les causes justes, surtout quand cela concerne la Palestine, un peuple dont l'omerta des Nations unies et des puissants du monde se fait sentir telle une lâcheté et une démarche sélective quant à la notion fumeuse et digne d'une supercherie des droits de l'homme et tutti quanti. La camarilla des islamistes à la solde des sionistes a fait preuve d'une lâcheté et d'une trahison gravissime qui démontre son implication dans le grand plan ourdi par les semblants porteurs de la civilisation et de la démocratie dans le monde.
L'attitude sioniste de cette organisation obscure qu'est Rachad, n'est pas étrange à une mouvance qui a fait dans l'opportunisme et le discours versatile pour escamoter son projet obscurantiste et répondant à la feuille de route des forces impérialo-sionistes. Les Algériennes et les Algériens se rappellent de la déclaration d'un sous-fifre et un hurluberlu appartenant à cette organisation obscure par rapport à la Libye où il affiché clairement et vertement son soutien sans ambages à l'Otan pour bombarder le peuple libyen. Mais le plus grave dans tout ça, c'est qu'il faisait des éloges au sionisme à travers son sinistre porte-vois, Bernard-Henri Lévy en l'occurrence. Toute honte bue.
Le temps est l'allié des résistants et des patriotes jaloux de leur souveraineté et de leur attachement à la patrie, mais le temps est aussi le critérium qui nous renseigne sur les lâchetés et le mercenariat comme mode d'emploi auxquels s'adonnent des mercenaires. Rachad s'est donné à un jeu opportuniste qui s'avère un véritable hara-kiri pour elle. Tant mieux pour les Algériennes et les Algériens qui ont démasqué le jeu scabreux de cette organisation à la solde des forces de l'Otan et tant pis pour les sbires de l'interventionnisme et l'ingérence impérialo-sioniste dans les affaires des Etats souverains et jaloux de leur indépendance.
Les affidés et les sbires de cette organisation obscurantiste sont dans des sales draps, ils ne savent plus à quel saint se vouer à cause de ce «rétropédalage» ahurissant et abracadabrant réalisé par leur organisation à mille accointances et connivences.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.