Le Real remercie Varane pour son professionnalisme    Le montant évoqué pour son transfert fait peur à Haaland    "C'EST UN PUTSCH DE PALAIS"    Critiques de l'étranger, soutien de la classe politique    Le Président limoge le ministre de la Défense    GOUDJIL ET BOUGHALI TIRENT À BOULETS ROUGES SUR LE MAROC    L'espoir d'une libération pour Rabah Karèche    Les perspectives de la coopération commerciale algéro-américaine passées en revue    Tunisie : la 2e République à l'agonie et l'armée valeur refuge    28 morts et plus de 12 580 sinistrés suite aux fortes précipitations    L'Irak enregistre plus de 12 000 cas en 24h, record depuis le début de la pandémie    Simple oubli ?    L'Algérie face à ses risques majeurs : que faire ?    Histoire du jour    2 morts et 4 blessés à Aïn-Séfra    Le droit d'avoir des droits, comme l'Homme    Cinq nouveaux sites culturels inscrits au Patrimoine mondial    Actuculte    Ligue des champions féminine : Affak Relizane à un succès de la phase finale    Nemouchi troisième boxeur qualifié aux huitièmes    Université Oran 2 : Plus de 4500 nouveaux étudiants    La réforme du système fiscal mondial a l'ère du numérique    A quelles nouveautés s'attendre ?    Un barbecue abandonné à l'origine du sinistre: Le pire évité de justesse au mont du Murdjadjou    Jijel: Trois ans de prison pour avoir animé un mariage durant le confinement    Le président de la Société algérienne d'infectiologie: «Les mesures de confinement ne sont pas assez strictes»    Tribunal de Sidi M'hamed: Le procès de l'ancien wali de Tipasa reporté    Athlétisme: Taoufik Makhloufi n'ira pas à Tokyo    Football - Ligue 1: Journée favorable au CRB    Haniched remplace Dékimèche    Kaïs Saïed suspend le parlement et limoge le premier ministre    Sale temps pour les islamistes    Goudjil et Boughali ripostent    Du pain sur la planche pour les députés    L'Onra est née    Le virus redouble de férocité    Le professeur Mansouri emporté par la Covid    2021 : l'année de tous les dangers    Tebboune réitère son "niet"    Washington appuie l'approche d'Alger    Moi, Tonya à l'affiche    Sean Penn refuse de tourner sa nouvelle série    Vu à Mohammadia (Alger)    Le bilan des activités de l'exercice 2020 au peigne fin    Les élus fustigent l'attitude du représentant du FLN    Poésie sur tous les fronts aux éditions Apic    M'hamed Ammar Khodja signe son retour avec deux albums    Cheikh H'ssissen, Un grand maître du chaâbi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Hommage à Fawzi Saïchi
Cinémathèque algérienne
Publié dans L'Expression le 12 - 06 - 2021

Un vibrant hommage a été rendu mer-credi à Alger par la Cinémathèque algérienne au comédien Fawzi Saïchi pour l'ensemble de sa carrière, à l'occasion de la célébration de la Journée nationale de l'artiste coïncidant avec le 8 juin de chaque année. Cet hommage organisé à la salle de la cinémathèque d'Alger avec le concours de l'association «Lumières» a été marqué par la projection d'un documentaire de 52mn, portrait de Fawzi Saichi, réalisé par Amar Rabia. Ce portrait est élaboré comme une balade à Alger avec Fawzi Saichi comme guide qui revient sur sa jeunesse dans la capitale et ses débuts, comme musicien trompettiste de jazz à Alger dans les années 1970, et au théâtre radiophonique francophone. Dans ce documentaire l'acteur propose une visite des lieux emblématique de sa jeunesse, salles de cinéma, cafés, plages et quartiers de la capitale, en plus de présenter quelques-uns de ses amis comme le comédien Abdennour Chellouche.
Le réalisateur propose également de nombreux témoignages de professionnels du septième art, retraçant la carrière cinématographique de Fawzi Saichi depuis son premier film «Un toit et une famille» réalisé par Rabah Laradji en 1982. Pour ce film, Fawzi Saichi avait reçu le prix de la meilleure interprétation masculine au Journées cinématographiques de Carthage et a enchaîné avec une quinzaine de productions dont «Les folles années du Twist» (1986) et «De Hollywood à Tamanrasset» (1991) et «Beur blanc rouge» (2006) de Mahmoud Zemmouri. De nombreux acteurs et professionnels du cinéma, à l'instar de Malik Lakhdar Hamina, Bahia Rachedi, ou encore Farid Kessaissia, évoquent, dans ce documentaire, la modestie de Fawzi Saïchi, ses qualités d'acteur, sa grande culture, sa passion pour les arts et la ville d'Alger, et sa bonne humeur contagieuse. Né en 1951, Fawzi Saïchi a débuté sa carrière artistique dans le théâtre radiophonique avant de fouler les planches et le monde du cinéma où il fera une entrée très remarquée avec son interprétation dans «Un toit et une famille» réalisé par Rabah Laradji en 1982. Il a également collaboré avec de grands réalisateurs algériens comme Mahmoud Zemmouri et Merzak Allouache et sur des productions pour la télévision avec Djaffar Gacem, entre autres.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.