L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    En Algérie, le système de santé est submergé par le variant Delta    COLÈRE DES DEMANDEURS DE LOGEMENTS À EL-TAREF    Une trentaine de malades évacués vers le CHU et les EPH    Les islamistes tunisiens ne font pas l'exception !    UNE INFLUENCEUSE DE TALENT ET DE COEUR    Messaoudi (JSS) creuse l'écart en tête    Le deux poids, deux mesures de Paris    Le PT dénonce les «immixtions étrangères»    Le quotidien français Le Monde enfonce plus le Maroc    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    2 femmes retrouvées calcinées dans leur domicile à Bou Ismaïl    Deux batailles qui restent à gagner    «Ce n'est pas facile de courir deux lièvres à la fois»    Boxe : Ichrak Chaïb (75 kg), et Houmri (81 kg) éliminés    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Crise politique en Tunisie : Le président Saïed s'inscrit dans la durée    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Une réconcilation entre Ouattara et Gbagbo    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Une feuille de route pour la Tunisie    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    "LE SERMENT"    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les Français appelés aux urnes, aujourd'hui
Pour un double scrutin régional et départemental
Publié dans L'Expression le 20 - 06 - 2021


Les Français sont appelés aux urnes, aujourd'hui, pour le premier tour des élections régionales et départementales, un double scrutin à valeur de test pour les différentes forces politiques à moins d'un an de la Présidentielle. Les élections régionales couplées aux départementales avaient été repoussées en mars dernier sur fond d'un pic de l'épidémie du Covid-19, pour finalement être fixées au 20 et 27 juin. Les deux scrutins, qui feront office de répétition générale pour les partis politiques, à quelques mois de la présidentielle, vont permettre à plus de 43 millions d'électeurs d'élire les présidents de 12 régions métropolitaines, ainsi que de la Guadeloupe et de La Réunion, et de désigner leurs conseillers régionaux parmi 155 listes candidates. En Corse, collectivité à statut particulier, en Martinique et en Guyane, les électeurs sont appelés à voter pour des élections territoriales, depuis la mise en place de la collectivité unique. Au premier tour de ce scrutin à la proportionnelle, une liste doit réunir plus de 50% des suffrages exprimés à l'échelle de la région pour être élue, ce qui clôt le scrutin. Sinon, elle doit obtenir plus de 10% de suffrages exprimés pour accéder au second tour. Dans les 96 départements administratifs concernés par les élections départementales, ex-«cantonales», les électeurs choisissent un binôme femme-homme, présenté à l'échelle de leur canton. Au total, 4.108 conseillers départementaux doivent être désignés dans 2054 cantons, parmi 7894 binômes. Selon les médias du pays, ce double scrutin, marqué par une campagne sous contraintes sanitaires et le risque d'une forte abstention, représente tout à la fois «une rampe de lancement pour la droite, un test de la capacité de la gauche à s'unir, un obstacle à surmonter pour la majorité et un gage de crédibilité pour le Rassemblement national».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.