Liverpool a un super-héros dans son effectif selon Milner    Recommandations pour mieux digérer les aliments    Liga : Le Barça s'en sort bien face à Grenade    Flot juvénile    Une rallonge de 14 milliards de DA accordée: Livraison de la pénétrante portuaire en février 2022    Youcef Aouchiche, premier secrétaire du FFS: «Notre participation vise à défendre l'unité nationale»    Justice: Le procès de l'ancienne ministre Houda Feraoun reporté    Thérapie du «sérum»?    CS Constantine: Des objectifs revus à la hausse    Education: Une rentrée scolaire difficile    Cherté des articles scolaires: Les ménages à faibles revenus mis à rude épreuve    Incendies de forêt: L'enquête étendue à 30 wilayas, 71 suspects arrêtés    Les dessous de la corbeille    Le Mali invoque sa souveraineté    Deux militaires morts dans la collision de deux hélicoptères    Lamamra sur son terrain à New York    La saga islamiste tire à sa fin    Chanegriha loue la cohésion    La grande inconnue    Un vrai levier de redressement    Messi, une première tension déjà    Kanté, Tuchel n'en revient pas    Laporta vise trois entraîneurs    L'appel de la Fédération des consommateurs    El Watan au coeur d'une polémique    Ce que réclame le trésor public    16 harraga secourus au large d'Arzew    Jeunesse, tourisme et télécommunications au menu    Souiller votre propre sang?    Les paramédicaux en colère    15 décès et 166 nouveaux cas    Mini-scandale à l'aéroport d'orly    Spectacle culturel et festival gastronomique    Cycle de films espagnols    Le second appel de l'institut Français    Niger - Algérie décalé au 12 octobre    Le procès en appel reporté au 10 octobre prochain    Un hommage a minima    Les islamistes marocains doutent de la régularité du scrutin    Incursion de près de 50 colons israéliens dans la mosquée d'El-Aqsa    Ouramdane Ahitous, le dernier forgeron d'Ihitoussen    La stèle du colonel Ali Mellah inaugurée à M'kira    Tayeb Thaâlibi inhumé au cimetière de Garidi à Alger    Paris accuse, Washington et Canberra justifient    L'ANIE ignore les réserves des partis    Mémoire indissociable    Lamamra participe à la 76e session    Une forte baisse enregistrée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le confinement partiel se précise
Annaba
Publié dans L'Expression le 05 - 08 - 2021

Un nouveau plan de restrictions se précise à Annaba, où quatre communes sont désormais qualifiées de clusters de contamination. Dans une déclaration à la radio locale d'Annaba, Djamel Eddine Berrimi a classé la wilaya d'Annaba en zone rouge. «Annaba continue de recevoir des vacanciers et les gens ne respectent pas les mesures de prévention contre le coronavirus», a-t-il dit. Situation à l'origine de la courbe haussière des cas de contamination. «On va proposer le confinement partiel à domicile pour Annaba, comme les autres wilayas», a fait savoir le wali d'Annaba «Sont concernées par cette mesure, quatre communes, le chef-lieu de la commune d'Annaba, El Bouni, Sidi Amar et El Hadjar», a précisé le chef de l'exécutif. Sur la même lancée, notre interlocuteur n'a pas caché son inquiétude concernant la propagation des cas de contamination au variant Delta, notamment.
Selon les chiffres livrés par le même responsable, Annaba, jusqu'à la mise sous presse, a enregistré plus de 160 cas en réanimation, dont la plupart des jeunes. Au-delà de ce chiffre, Annaba enregistre 50 décès par semaine, situation nécessitant le durcissement des restrictions, avec le retour au confinement partiel à domicile.
Une restriction qui risque de toucher l'ensemble des communes de la wilaya d'Annaba, en raison de la flambée des cas de contamination, eu égard à la négligence par les gens, des mesures de protection contre la propagation de la pandémie de coronavirus, le variant Delta notamment.
Au moment où nous mettons sous presse, aucune saturation n'est enregistrée dans les services Covid-19 relevant des six hôpitaux de la wilaya d'Annaba, mais c'est la panique générale, au sein du personnel médical et paramédical qui, nous souligne-t-on, appréhende un éventuel rebond des contaminations. Suivant de très près l'évolution de la situation sanitaire, le wali d'Annaba veille personnellement, à la disponibilité des besoins des structures sanitaires, en oxygène surtout.
À cet effet, le wali a effectué, mardi dernier, une visite d'inspection au complexe Sider d'El Hadjar où il a inspecté l'unité de production d'oxygène médical, impactée par la panne d'un transformateur électrique, survenue la semaine dernière. S'exprimant sur la disponibilité de cette matière vitale pour les malades de Covid-19, Djamel Eddine Berrimi a indiqué que «l'oxygène médical est disponible en quantités suffisantes et les hôpitaux de la wilaya d'Annaba sont alimentés quotidiennement en oxygène» a-t-il dit, en précisant que le complexe Sider fournit 8000 l /j pendant que le complexe Attia fournit 1000l/j, dont 500 l sont orientés vers la wilaya d'El Tarf. Par ailleurs, l'instauration du confinement partiel à domicile, pour les quatre communes citées ci-dessus, un communiqué sera rendu public, après l'aval des autres instances de l'Etat, a fait savoir la chargée de la cellule de communication de la wilaya d'Annaba.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.