Electricité et de gaz : les citoyens d'Alger inviter à régler leurs factures    Liverpool: l'hommage de Klopp à Maradona    Chanegriha préside la cérémonie de conversion d'un hôtel militaire en une structure sanitaire    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce jeudi    OPEP : Attar présidera lundi la 180ème réunion ministérielle    Le MAE dément la suspension par les Emirats arabes unis de la délivrance de visas    LPA: les listes des bénéficiaires dévoilées en mars 2021    Vaccin anti-Coronavirus : l'Algérie est dans une démarche très prudentielle    Arrêt de la diffusion télévisuelle par système analogique dans 5 wilayas    Conseil de la nation: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre l'enlèvement    Le Maroc, soutenu par la France, a sapé tous les efforts pour régler la question sahraouie    Aït Abdeslam «out» contre le CABBA et le MCO    22 pays dont l'Algérie confirment leur participation    Images d'ailleurs, regards d'ici    Saïd Bouhadja n'est plus    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Entre avancées et entraves    «Nous avons un groupe homogène»    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    Les techniciens de cinéma exigent la reconnaissance    Les Algériens ont une image mitigée de l'UE    JS Kabylie : décès de l'ancien latéral Rezki Maghrici    "La sécurité, c'est mieux !"    Kaboré en tête des résultats partiels    Difficile unification du Parlement en Libye    Naissance de l'Association des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui    De nombreux établissements scolaires paralysés    Les pompiers reprennent leur bâton de pèlerin    Des résultats en nette régression    Amor Benamor s'approvisionne quotidiennement auprès de l'OAIC    "Certains juges préfèrent leurs convictions à la loi"    Le verdict attendu pour le 1er décembre    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Football - Ligue 1: Sur fond de certitudes et d'inconnues    Licence professionnelle: Des contretemps pour la DCGF    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Les angles de l'ingérence    Une médaille pour nos revers !    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Le gouvernement entretient le suspense    Démantèlement d'un réseau de passeurs à Oran    1.025 nouveaux cas et 20 décès    Appels à protéger les civils à l'approche de la bataille pour Mekele    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les mesures sanitaires élargies à 20 wilayas
Sur fond d'accroissement des contaminations au corona
Publié dans Liberté le 31 - 10 - 2020

Le schéma de restriction des déplacements de la population dans ces 20 wilayas est ponctué par un couvre-feu de 23h jusqu'au lendemain à 5h.
Dès aujourd'hui samedi, pas moins de 20 wilayas seront désormais soumises à la mesure de confinement partiel à domicile, dans le cadre de la prévention contre la pandémie de Covid-19. Les services du Premier ministère ont précisé dans un communiqué diffusé jeudi par l'APS que le dispositif de mise en quarantaine partielle a été reconduit pour une durée de 15 jours.
Le schéma de restriction des déplacements de la population dans ces 20 wilayas est ponctué par un couvre-feu de 23h jusqu'au lendemain à 5h, au lieu de 6h.
Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a arrêté la décision de reconduction du dispositif dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire induite par la Covid-19, et ce, "en application des instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, et au terme des consultations avec le Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie de coronavirus (Covid-19) et l'autorité sanitaire", peut-on lire dans le communiqué.
Le chef du gouvernement a précisé que la liste des régions concernées par la mesure de confinement partiel a été élargie à 20 wilayas en en ajoutant 9 autres en raison de l'accroissement de la vitesse de propagation du virus Covid-19.
La reconduction pour une durée de 15 jours du dispositif de confinement sanitaire partiel à domicile concernait, jusque-là, 11 wilayas seulement. Il s'agissait des wilayas de : Batna, Béjaïa, Blida, Tlemcen, Tizi Ouzou, Alger, Jijel, Sétif, Annaba, Constantine et Oran.
Cependant, et à compter d'aujourd'hui, l'application de la mesure de confinement partiel a été étendue à 9 autres wilayas qui enregistrent ces derniers temps une recrudescence de cas de contamination, à savoir : Bouira, Boumerdès, M'sila, Ouargla, Médéa, Bordj Bou-Arréridj, Tébessa, Tiaret et Biskra.
Les services du Premier ministère ont, toutefois, rappelé que les walis peuvent, après accord des autorités compétentes, prendre toutes les mesures qu'exige la situation sanitaire de chaque wilaya.
La décentralisation de la décision à l'échelle de région garantit au wali l'attribution de procéder à l'instauration, à la modification ou à la modulation des horaires de la mesure de confinement à domicile partiel ou total ciblé d'une ou de plusieurs communes, localités ou quartiers connaissant des foyers de contamination.
Abdelaziz Djerad ne manquera pas aussi d'insister sur le maintien de la mesure d'interdiction, à travers le territoire national, de tout type de rassemblement de personnes et de regroupement familial, notamment la célébration des mariages et des circoncisions et autres événements, précise la même source.
Le gouvernement rappelle qu'il a relevé "un relâchement de la vigilance qui ne contribue pas à la maîtrise de la situation sanitaire, laquelle continue de dépendre de la discipline de chacun d'entre nous pour éviter sa dégradation et l'éventuel recours à d'autres mesures de confinement total ou partiel à domicile et/ou à des restrictions des activités économiques et sociales".
Les mêmes sources réitèrent leurs "appels aux citoyens pour la poursuite de la mobilisation et de la rigueur dans l'application de toutes les mesures de protection, de distanciation physique et d'hygiène, qui demeurent les moyens privilégiés pour endiguer cette épidémie".
Les pouvoirs publics "renforceront les dispositifs de veille et d'application des sanctions à l'encontre des contrevenants aux mesures de prévention prévues par la réglementation en vigueur, telles que le port obligatoire du masque", a conclu le communiqué.

Hanafi H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.