Goudjil se réunit avec la délégation parlementaire devant participer aux travaux de la 145e Assemblée de l'UIP    Engrais: la priorité accordée aux échanges inter-arabes    Le Sommet arabe d'Alger sera "exceptionnel" et unificateur des rangs arabes    Plusieurs Etats d'Amérique latine réaffirment leur soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Rebiga prend part, mercredi à Tripoli, à la commémoration du 65e anniversaire de la bataille d'Issine    De la supercherie démocratique du 5 octobre 88 à l'imposture de « l'Algérie nouvelle » post-22 février 2019.    Les députés plaident pour l'amélioration du cadre de vie du citoyen    Timimoune: adapter les offres de formation aux exigences du secteur du tourisme    Tabi met en avant "le rôle important" du Conseil d'Etat dans la consolidation des fondements de l'Etat de droit    Versement des tranches relatives à 16 projets cinématographiques estimées à plus de 63 millions DA    Tebboune reçoit le ministre d'Etat ougandais chargé de la coopération régionale    Championnat arabe de gymnastique artistique: la sélection d'Egypte séniors messieurs sacrée en individuel général et par équipes    Rencontre régionale sur les catastrophes: la proposition algérienne pour un mécanisme régional inscrite en marge des travaux    Gymnastique/Championnat arabe: le staff technique satisfait des performances des algériens    Verdict confirmé pour Saïd Bouteflika    Vous pouvez retirer votre ordre de versement    Pluies sur plusieurs wilayas de l'intérieur du pays à partir de mardi    Accidents de la circulation: 28 décès et 1275 blessés en une semaine    Championnat arabe des clubs de judo «minimes»: Les jeunes du CSA Nour Bir El Djir s'illustrent    Un cas psychiatrique!    Défis africains de la COP 27    Hygiène, informel, constructions illicites, stationnement anarchique...: Le wali «sermonne» les élus de l'APC d'Oran    Dernière ligne droite avant la mise en service du téléphérique: Des essais sur tronçon de près de 1.900 mètres    Pour ramassage de déchets plastiques: Un véhicule saisi et trois personnes interpellées    Conseil des ministres: L'importation des tracteurs agricoles de moins de 5 ans autorisée    Ligue 1 (6ème journée): Première victoire de la JSK et du MCO    Valse des entraineurs: C'est l'esprit amateur qui prévaut    Est-ce le déclic?    Deux Palestiniens tués par les sionistes près de Ramallah    Les challenges de 2023    Bientôt le dénouement?    Les députés relèvent l'absence de chiffres    Washington dissipe les nuages    Les coupures d'eau exacerbent les habitants    La menace invisible    «Le bilan est positif, mais incomplet»    Une «pré-COP» en terre africaine se tient à Kinshasa    Belaïli met les points sur les «I»    Belatoui espère un véritable départ    «La colonisation n'a pas été un long fleuve tranquille»    Pourquoi Caritas n'exerce plus en Algérie    Une figure historique majeure    Elections communales partielles à Bejaia: la gestion participative domine la campagne    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    Trabendisme mental !    Grazie Meloni !    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



9 têtes tombent!
Mouvement dans le corps des chefs de daïra
Publié dans L'Expression le 07 - 09 - 2021

La valse des hauts fonctionnaires de l'Etat se poursuit. C'est au tour des chefs de daïra, maillons indispensables de la gestion locale d'en faire connaissance. Elle revêtirait un caractère tout à fait habituel si ce n'était les événements tragiques que vient de connaître le pays, notamment les incendie qui ont ravagé la Kabylie, endeuillé des familles, détruit leurs maisons, l'économie de la région, son patrimoine forestier, les privant d'un moyen de production ancestral: la terre nourricière, réduite en cendres. Récoltes, arbres fruitiers, oliviers, figuiers, troupeaux d'ovins, de bovins, tout ce qui caractérise l'économie de montage a été réduit en fumée, ce qui a entraîné des mouvements de solidarité nationale et internationale, exceptionnels, à travers particulièrement la mobilisation remarquable d'une diaspora qui vibre au moindre soubresaut du pays, affichant des liens indéfectibles et puissants à la terre des ancêtres. Ce qui a relégué l'action des pouvoirs publics au second plan. Une défaillance qui ne pouvait rester sans retour de bâton, même si le communiqué rendu public par le ministère de l'Intérieur n'en a pas fait état. Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud a opéré, dimanche (5 septembre 2021, Ndlr) après aval du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, un mouvement partiel dans le corps des chefs de daïra, indique le document. Qu'annonce-t-il? «Après aval du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire a opéré dimanche, 27 Muharam 1443 de l'Hégire correspondant au 5 septembre 2021, un mouvement partiel dans le corps des chefs de daïra. Il a, ainsi, été mis fin aux fonctions de neuf chefs de daïra, outre la mutation de 73 autres et la promotion de 43 cadres aux postes de chefs de daïra», précise la même source. Un mouvement qui ne peut être imputé qu'à la gestion tatillonne, de ces hauts fonctionnaires qui a probablement amplifié l'image de pouvoirs publics défaillants, absents, que véhicule légitimement l'opinion publique, surtout lorsque les manquements sont flagrants. Le correctif s'imposait, d'autant plus que l'Etat qui s'est acquitté de l'opération d'indemnisation des victimes, laquelle doit leur permettre de reconstruire leurs habitations, de reconstituer leurs cheptels, leurs oliviers, figuiers des arbres emblématiques de la région calcinés dont les récoltes représentent pour des familles entières leurs uniques revenus. Ce qui augure de toute une économie à reconstruire, d'emplois à créer...Une opération de longue haleine qui ne doit en aucun cas s'accompagner de couacs.
Les nouveaux chefs de daïra qui viennent d'être promus, notamment dans les régions du pays martyrisées par l'enfer des flammes d'un été tout aussi diabolique doivent en être des acteurs de premier plan. Tout comme il y aura à gérer la distribution de l'eau potable, qui s'est faite plus rare à cause d'une pluviosité particulièrement faible, les risques d'inondations qui ne sont pas à écarter, avec le retour prochain des pluies, annoncées comme diluviennes... Autant de situations délicates qui avaient besoin de sang neuf pour affronter une rentrée sociale, laquelle ne sera pas de tout repos.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.