Ancelotti : "le Barça-Real Madrid a toujours existé et existera toujours"    La délégation algérienne refuse de s'asseoir derrière la délégation israélienne    Les opérateurs doivent déclarer leurs entrepôts avant le 30 novembre    L'huile de table plus chère    Lamamra appelle à la consolidation du processus politique    "Inefficaces et contre-productives", selon l'Algérie    Curieuse réhabilitation de la candidature du mouhafedh FLN    "Le championnat se poursuivra durant la Coupe arabe des nations"    Les Sudistes à un pas de la qualification    L'Algérie toujours dans le top 5 africain    "HELIOPOLIS" À NOUVEAU SELECTIONNE POUR LES OSCARS    Lancement du colloque sur la carte linguistique de tamazight    Qui, logiquement, arrose l'autre ?    BRÈVES...    Quel sort pour les APC sans candidats ?    L'article 184 du code électoral largement contesté    L'Algérie avec la Libye et la Tunisie    Les Hamraouas surprennent les Sanafirs    Les syndicats préparent la riposte    Arrestation d'un voleur de bouteilles d'oxygène    Le jeu malsain de Riyad    Sarkozy au TPI, ça tarde    Quand Macron se remémore le blues des colonies !    Le qamouss, les mu'allaqât et l'incompétence paralinguistique !    Clôture en beauté de la première édition à Aïn-Séfra    EHU 1er - Novembre: Lancement d'une campagne de dépistage du cancer du sein    Vaccination anti-Covid: «La balle est dans le camp des citoyens»    Exportations hors hydrocarbures: Produits alimentaires et industries manufacturières à la traîne    Pouvoir d'achat divisé par deux en 10 ans    La Com en débat    Défis et espoir    Front de mer à Aïn El Turck: L'OPGI se mobilise pour la collecte des déchets    Selma Haddadi désignée ambassadrice à Djouba    Le chef de la junte nomme 3 ministres et le SG du gouvernement    La Maison de la presse de Bouira baptisée Abdenour Merzouk    Le FFS rebondit    Benbahmed réaffirme les priorités du secteur    Que se passe-t-il au campus d'El Kseur?    La Coquette perd de son lustre    NAJDA se restructure    Incendie au complexe Tosyali    Les vérités des géants de la télécommunication    Washington lâche Rabat    La tension monte    Lukaku a évité le pire    La démagogie comme mode d'emploi    Tizi ouzou rend hommage à ses fils    Appel à candidature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une septième école à boudjima
Alimententation en énergie solaire
Publié dans L'Expression le 13 - 09 - 2021

Les écoles primaires de la commune de Boudjima, à l'instar de beaucoup d'établissements scolaires répartis à travers la wilaya de Tizi-Ouzou, fonctionnent désormais à l'énergie solaire. Le projet, commencé à l'école du chef-lieu en 2019, s'est poursuivi durant ces deux dernières années.
Les élèves de cette école se chaufferont, cette année, à l'énergie solaire. Hier, ce fut, en effet, au tour de l'école primaire des frères Chahid Hallou de se voir connectée à l'énergie solaire pour assurer son alimentation en électricité.
L'équipe d'ingénieurs, qui travaille sur ce projet novateur, vient, ainsi, de réussir à connecter les écoles primaires et le siège de la mairie, en attendant d'autres établissements dans les prochains mois. Pour rappel, la première à se voir connectée à cette forme d'énergie propre, est l'école primaire Baïlèche, située au chef-lieu, qui vient de se voir dotée de panneaux solaires, afin de fonctionner avec cette énergie propre.
Les responsables du projet annonçaient, déjà, l'objectif de connecter sept autres établissements, faisant, ainsi, de la commune de Boudjima la première commune, à l'échelle nationale, qui passe à l'énergie solaire. Un projet annoncé, il y a plus d'une année. Les travaux, conduits par de talentueux jeunes ingénieurs, ont pris du temps pour se concrétiser, car des essais devaient être effectués. Un exploit qu'il faut saluer pour son caractère novateur et pionnier, en Algérie. Par ailleurs, par ce projet qui dure et qui se poursuit toujours, les initiateurs prouvent concrètement que l'énergie solaire est une technologie largement accessible aux Algériens et qu'il suffit juste d'une volonté politique, comme c' est le cas dans la commune de Boudjima. Située à une trentaine de kilomètres au nord du chef-lieu de la wilaya de Tizi-Ouzou, Boudjima est une commune pauvre et sans ressources fiscales. À l'exception d'un marché hebdomadaire, actuellement anéanti par le béton, il n'existe aucune infrastructure à même de générer de la fiscalité. Malgré les efforts de toutes les assemblées qui s'y sont succédées, elle reste pauvre à tous points de vue. Pourtant, depuis la fin des années 1980, une zone d'activité reste inexploitée à cause du manque de viabilisation.
À rappeler, également, que la commune de Boudjima est dotée naturellement d'un relief montagneux, capable d'abriter une agriculture de montagne. Toutes les conditions climatiques et géographiques sont réunies pour développer l'arboriculture et plusieurs activités liées à l'agriculture de montagne.
Les populations n'attendent qu'un signal de la part des autorités locales, exprimant leur intérêt, pour se lancer dans l'activité économique sous toutes ses formes, pour peu que les élus locaux s'y mettent, avec un accompagnement même moral, étant donné que la circonscription est encore l'une des plus pau-vres du pays. Ce projet d'alimentation en énergie solaire est justement conçu pour pallier le manque de financement pour la gestion des établissements scolaires du cycle primaire qui sont une lourde charge pour les budgets communaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.