Relance industrielle: un pas vers le redressement des processus erronés    Abbas se dit optimiste de l'organisation du prochain Sommet arabe à Alger    Mobiliser tous les organismes de l'Etat pour accompagner les opérateurs-exportateurs    JM Oran-2022 : Des instructions pour créer une instance de suivi des préparatifs    Algérie-Egypte : Un autre match, une autre histoire    Real : Casemiro compte sur Jovic pour faire oublier l'absence de Benzema    Elections de la LFP : Medouar évasif sur un deuxième mandat    Les nouvelles technologies contribueront à la généralisation de l'utilisation de la langue arabe    La Touiza, entre héritage et pratique    «Je me suis mordue la langue» de Nina Khada primé    Goudjil reçu par le Président de l'Etat de Palestine    Le Premier ministre reçu par le Président de l'Etat de Palestine    Affaire Condor : 2 à 3 ans de prison ferme contre les frères Benhamadi et acquittement en faveur des cadres Mobilis    Le Barça va faire une nouvelle offre à Dembélé    Présentation de chauffe-eau-solaires locaux mardi à Bousmail    Affaire Groupe Condor: 2 à 3 ans de prison ferme contre les frères Benhamadi    Le CNDPI publie une revue spéciale élections locales    Le procès de Fethi Ghares renvoyé au 12 décembre    L'APW dans l'escarcelle du FLN    "Nos joueurs ont été perturbés par ce confinement"    Météo : Des vents forts continueront à souffler sur plusieurs wilayas du pays ce lundi (BMS)    La tutelle annonce des mesures d'apaisement    Mort d'un septuagénaire par asphyxie au monoxyde de carbone    Lancement de la vaccination à domicile    Conseil de sécurité de l'ONU : Lamamra appelle l'Afrique à parler d'une seule voix    Les graves accusations de Baâdji    Le défi de la qualité    Le dernier vol du colibri !    ASM Oran : El Djemîa en route vers le purgatoire !    CR Belouizdad : Le Chabab sur le podium    Alger: 16 projets pour fluidifier la circulation    L'UGTT réclame un «dialogue national»    L'armée sahraouie cible les forces de l'occupation marocaine    Des signes «positifs» pour le retour du soutien international    Haaland peste contre l'arbitrage    Fantasmagorie d'une rencontre déchue    Augmentation pénalisante des prix    Les japonais "s'intéressent" au marché algérien    7 décès et 172 nouveaux cas en 24 heures    Le FFS fait son bilan    Washington et ses alliés s'inquiètent d'«exécutions sommaires» d'ex-policiers par les talibans    L'Arabie Saoudite court en Formule 1    Nouvelle panne    Le SOS des étudiants en médecine    Le voleur des 32 kg de cuivre arrêté en flagrant délit    Ouverture aujourd'hui d'un colloque national «Tamazight et l'informatique»    Grand colloque sur Cheikh Bouamama, les 11 et 12 décembre 2021    La vie d'errance de Si Mohand ou Mhand    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Deux routes fermées à la circulation
Le logement suscite toujours la colère à Béjaïa
Publié dans L'Expression le 16 - 10 - 2021

La RN75, reliant Béjaïa à Sétif, a été fermée, hier, à la circulation routière à Amizour. Le même blocus a eu lieu sur le chemin de wilaya N° 21, reliant Amizour à El Kseur.
De quoi bloquer toute une région pour une histoire de logements, qui n'est pas unique en son genre. Cette fermeture est l'oeuvre de l'Association des acquéreurs des 140 logements LPA d'Amizour, qui revendique la reprise des travaux du chantier qui sont à l'arrêt depuis plusieurs mois maintenant. Rien que ca! Et ce n'est pas nouveau dans une wilaya où l'approximation dans la gestion règne en maître. Depuis la nuit des temps, les bénéficiaires et pré-bénéficiaires des diverses formules de logement perdent patience. Exaspérés par la situation de blocage que connaît le projet, ces pré- bénéficiaires des 140 logements LPA protestent continuellement contre le retard dans l'avancement des travaux du chantier.
Pour rappel, ce programme remonte à 2013, lorsqu'un promoteur privé, en charge de la réalisation, avait établi une liste de 140 souscripteurs qui avaient versé la première tranche de leur apport personnel. Jusque-là, tout va bien. Mais voilà que quelques mois plus tard, certains d'entre-eux ont été surpris d'apprendre leur élimination de la liste validée par la commission de daïra chargée de cette opération. Ce qui n'a pas manqué de susciter la colère des pré-bénéficiaires qui ont, d'ailleurs, fini par protester pour confirmer la première liste des pré-bénéficiaires des logements LPA d'Amizour. Ils exigent la réintégration des souscripteurs qui se sont vus exclure de la liste. Mais les travaux de réalisation tournent en rond et avancent à pas de tortue. Las d'attendre, ces souscripteurs, désabusés, dont la quasi-totalité d'entre-eux a déjà versé, au moins, un million de dinars, réinvestissent souvent la rue. Le cas d'Amizour n'est malheureusement pas unique.
À Béjaïa, la ritournelle des manifestations motivées par les histoires de logements, soit mal répartis soit non attribués, se répète, donnant lieu à des manifestations qui, sous d'autres cieux, n'existeraient pas. Le comité de suivi installé récemment est appelé à se pencher sérieusement sur le secteur de l'habitat qui vit une crise aux multiples facettes. Le cas des logements Aadl, livrés dans des conditions qui ne conviennent pas du tout à une vie saine, est un exemple qui illustre ce marasme des demandeurs et des souscripteurs.
Et si l'on ajoute le programme social, on comprend vite cette montée de la tension dans une région qui aurait pu être un exemple si la bureaucratie ne freinait pas tout élan qui se manifeste dans ce sens.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.