Elections locales : L'ANIE annonce un taux de participation national de 35,97%    Le Président Tebboune s'exprime    Un comité provisoire pour les communes sans candidat    Les élections locales par les chiffres    Déclarations    Relative affluence    Les principaux évènements de la journée    L'enjeu des locales    L'oeil vigilant de la Présidence    Tebboune plaide le patriotisme économique    L'eni vend la moitié de ses parts    Les Algériens offusqués    La caution d'un «pacte»    Depuis le front, Abiy Ahmed promet «d'enterrer l'ennemi»    L'assaillant est un islamiste extrémiste    «Ils veulent casser l'équipe nationale»    Accord avec Torres – Barça?    Giroud absent 3 semaines    L'Institut Pasteur d'Algérie réagit    L'escroc des réseaux sociaux arrêté    Chutes de neige sur plusieurs wilayas du nord du pays    6 décès et 163 nouveaux cas en 24 heures    15.000 bouteilles d'alcool saisies    Un album pour préserver Tabelbala    Du flamenco à la salle Ahmed Bey    Vendu 2,66 millions d'euros aux enchères    Real : Perez a pris sa décision pour Gareth Bale    Elections locales: la cadence du vote s'intensifie dans l'ouest du pays    Le renseignement espagnol met en garde contre le rapprochement entre le Maroc et l'entité sioniste    CAN 2021 : Un stage de préparation prévu au Qatar    Coupe arabe Fifa-2021: les Verts à pied d'oeuvre à Doha    Chutes de neige sur plusieurs wilayas du nord du pays    La visite du Président Tebboune en Tunisie interviendra "en temps voulu"    Les agressions sur les réseaux ont coûté 586 millions de centimes en 2021    Interrogations sur la sécurisation des élections en Libye : La candidature de Seif El Islam El Gueddafi dévoile la capacité des législations en vigueur    Mondial biennal : Soutien unanime de la CAF au projet de Gianni Infantino    L'Opep et ses alliés maintiennent le cap    Tunis-Paris-Londres, le dos au mur    Des habitants réclament le raccordement au gaz    Plus de 3000 employeurs ciblés    Statu quo en tête    Benabderrahmane : «L'état n'abandonnera jamais son caractère social»    Korandjé, un album dédié à la préservation du parler de la région de Tabelbala    Le groupe Iwal fait appel à son public    Saisie de marchandises destinées à l'exportation frauduleuse    À propos de la thèse de "l'holocauste"    Le devoir de mémoire à travers le 9e art    "Il nous faut une ouverture vers l'ailleurs"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ces «experts» Algériens
Dans les laboratoires de la Police scientifique
Publié dans L'Expression le 21 - 10 - 2021

Leur malice et passion pour découvrir et élucider les crimes quelles que soient leur nature les ont guidés jusqu'au siège de la police scientifique et technique de Chateauneuf, Alger. C'est ici que travaillent d'arrache-pied, les policiers en blouses blanches. Ces techniciens des «scènes de crime» qui ont la chance de faire partie de cette instance de renommée internationale relevant de la police judiciaire. Leur mission: décortiquer les lieux des crimes et trouver des indices qui, très souvent, sont invisibles à l'oeil nu.
Les capacités professionnelles dont jouit la police algérienne, reconnue pour son professionnalisme, son efficacité dans la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes étaient à l'honneur, hier, lors d'une visite à laquelle les journalistes ont été conviés, à l'occasion de la célébration de la Journée nationale de la presse. L'opportunité pour aller à l'écoute des biologistes, chimistes, physiciens dans leur travail quotidien appuyés par des technologies de pointe, pour trancher les affaires qui nécessitent une reconstitution matérielle des faits criminels. La première halte a été consacrée à la découverte du labo mobile de la police scientifique et technique dotée d'appareils et de technologies transportables, directement sur les scènes de crime. Tous ce qui pourrait servir de preuve matérielle au cours de l'enquête sera pris en photo, puis mis sous scellés, dans un sachet ou autre, avant d'être acheminé vers les différents départements qu'abrite l'immense siège de la police scientifique et technique de Chateauneuf.
Par exemple, tout ce qui est relatif aux projectiles sera transporté vers le département de la balistique. Les policiers en blouses blanches, se chargent ici, à déterminer la nature de l'arme qui a causé une blessure, voire la mort, le nombre de coups de feu tirés, la trajectoire et le type d'arme à feu. Les enquêteurs de ce département s'appuient, dans leur travail, sur une base de données contenant des centaines de milliers d'images et des références d'armes à feu et de balles qui existent à travers le monde. Si les avancées technologiques ont fait que cette catégorie d'armes à feu, «indétectables» au niveau des aéroports et des passages frontaliers, car fabriquées en plastique, rien n'échappe aux blouses blanches de ce bâtiment. «Le travail est fait et pris en charge même en ce qui concerne les armes à feu fabriquées via les appareils d'impression 3D», comme affirmé par les responsables dudit département. Selon les explications fournies, il existe aussi un comité spécialisé dans la lutte contre ce nouveau défis auquel devra faire face le monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.