Une nouvelle génération des démocrates    «Le parti a atteint amplement ses objectifs»    Le FFS reprend sa majorité à l'APW    La rupture?    Des blocages partout    «C'est criminel!»    Ramtane Lamamra : «Le séminaire a donné une vision claire de l'avenir»    La justice autorise une manifestation contre les bases militaires    Les Gambiens élisent leur président    Les votes les plus curieux    Hazard de retour en Belgique?    Kjaer absent au moins 6 mois    Le cadeau empoisonné des nouveaux élus    L'Epic mis aux oubliettes    Le coup de maître de la Bmpj    Hommage à Pilar Bardem    Des films et une installation pour sensibiliser à la cause    Hommage aux maîtres artisans disparus    Les mises en garde de Tebboune    Plusieurs secteurs à l'ordre du jour    Benbouzid se prononce    7 décès et 185 nouveaux cas en 24 heures    Le Président palestinien aujourd'hui à Alger    Une qualification et des interrogations    L'alliance militaire entre le Maroc et Israël est "malsaine"    Une vision claire de l'avenir    «La bureaucratie est devenue un ennemi juré de la Nation»    Le CNDH appelle à la révision de la loi    L'ancien journaliste du Quotidien El-Moudjahid Rachid Semad n'est plus    Pas encore de décès lié à Omicron signalé    Renouveau industriel, l'appétit grandissant de l'Algérie    Maroc : Les forces de l'ordre empêchent un sit-in populaire devant le Parlement en solidarité avec le peuple palestinien    Charaf-Eddine souhaite une plus grande représentativité de l'Algérie dans les instances internationales    Plusieurs routes coupées dans certaines wilayas du pays    Du 24 au 31 mars 2022    Plaidoirie pour le tourisme saharien    Coupe arabe Fifa-2021 (Gr D/2e j): l'Algérie et l'Egypte passent en quarts    Coupe de la CAF (2e tour prélim./additionnel): JS Saoura-Heart Of Aok (Ghana) se jouera sans public    Tenue dimanche d'une réunion du Conseil des ministres    Huit délégués du médiateur de la République remerciés    Un autre procès attend Mira Moknache à Akbou    FLN-RND, la guerre de tranchées    Le Festival national de la poésie melhoun revient à Mostaganem    Cherfa exclut tout retour à ce système    Le quota de l'Algérie passera à 972 000 b/j    Les Canaris toujours en confinement à Zéralda    Une exposition sur Charles de Foucauld, avant sa prochaine canonisation à Rome    Dans une conjoncture particulière: Mahmoud Abbas demain à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les liens cimentés aux Lieux saints
Algérie-Tunisie
Publié dans L'Expression le 27 - 10 - 2021

Le Sommet de l'initiative verte, abrité par l'Arabie saoudite et dédié, en priorité, à la question du changement climatique, a donné l'opportunité aux pays participants de se rencontrer et d'aborder leur coopération sous d'autres angles. L'Algérie ne pouvait pas la rater.
Le Premier ministre, des Finances, Aïmene Benabderrahmane, a reçu, lundi au siège de sa résidence à Riyadh, la cheffe du gouvernement tunisien, Najla Bouden, en marge de ce rendez-vous. Que se sont-ils dit? Cette rencontre a permis aux deux parties de «mettre en avant la qualité des relations bilatérales, qui reflètent la profondeur des liens de coopération et de solidarité liant les deux pays frères et la volonté commune des deux gouvernements à oeuvrer ensemble au renforcement et à la diversification de la coopération algéro-tunisienne, notamment à l'occasion des prochaines échéances importantes», indique un communiqué répercuté par l'APS. Cette déclaration intervient, dans la foulée des propos du président de la République, qui témoignent des liens puissants et exceptionnels qui unissent les deux pays. Le chef de l'Etat avait affirmé, le 10 octobre que la sécurité de l'Algérie et celle de la Tunisie étaient intimement liées, assurant que l'Algérie était prête à faire face à toute tentative ciblant la sécurité du territoire tunisien. «Ce qui touche la Tunisie nous touche aussi. Nous nous abstenons de nous ingérer dans les affaires intérieures de la Tunisie et quiconque menace sa sécurité, nous trouvera à l'affût», a déclaré Abdelmadjid Tebboune, lors d'une rencontre périodique avec des représentants de la presse nationale. «L'Algérie ne tolérera aucune pression sur la Tunisie, par des parties étrangères» avait souligné le premier magistrat du pays, qui a rappelé le soutien apporté par l'Algérie pour aider la Tunisie à voir le bout du tunnel. «Nous avons répondu à l'appel, lorsque la Tunisie, confrontée à la pandémie de Covid-19, a sollicité l'aide de l'Algérie», a rappelé le locataire d'El Mouradia. Un geste de solidarité qui a coïncidé, hasard de l'histoire, avec la commémoration du 63ème anniversaire des bombardements de Sakiet Sidi Youssef. Une des pages les plus douloureuses de l'histoire commune algéro- tunisienne, qui s'est réouverte dans des conditions particulières cette année: celles d'une crise sanitaire, économique, financière qui aura ébranlé le monde, mais pas la solidarité et les liens fraternels exceptionnels qui les caractérisent. 26 chasseurs-bombardiers Corsair ont bombardé, le 8 février 1958, ce paisible village tunisien, tuant 79 personnes dont 20 enfants, des réfugiés algériens regroupés par une mission de la Croix-Rouge et 11 femmes, sans compter le nombre de blessés. Un événement qui a scellé une solidarité séculaire entre les peuples tunisien et algérien que l'armée coloniale française leur a fait sauvagement payer, dans leur chair. L'Algérie et la Tunisie ce ne sont pas que deux pays qui ont une frontière commune. En plus d'un fonds linguistique, d'une culture, leurs deux peuples ont en partage une aire géographique qui a pour particularité de s'affirmer, au fil du temps, comme le berceau de l'humanité. C'est sur ce socle que reposent, désormais, les liens indéfectibles qui les unissent.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.