Appel au prochain sommet africain à annuler la décision d'adhésion de l'entité sioniste à l'UA    Ronaldo mécontent contre un site qui a sous estimé sa valeur marchande    CAN 2021 : Les Comores consternés par les sanctions de la CAF    Deux militaires tombent au champ d'honneur sur la bande frontalière Hassi Tiririne à In Guezzam    Coronavirus: 1870 nouveaux cas,1055 guérisons et 6 décès    Championnat d'Algérie de jeux d'échecs: Benamar Sihem et Alaeddine Boularnes sacrés    L'Equipe, un quotidien sportif sous influence de la perfidie marocaine    Recueillement à la mémoire de Benhamouda à l'occasion du 25e anniversaire de son assassinat    Sommet ouest-africain pour évoquer la crise au Burkina Faso    Coupe du monde des clubs : un trio d'arbitre algériens retenu pour le rendez-vous des Emirats arabes unis    Drogue: plus de 6.700 toxicomanes pris en charge durant le 1er semestre 2021    Secousse tellurique de magnitude 3,7 à Médéa    Ces deux pistes qui font réfléchir Mehdi Zerkane    Cour d'Alger : Ali Ghediri condamné à 4 ans de prison ferme    Education: la suspension des cours prolongée jusqu'au 5 février prochain    Chaalal met en avant la volonté politique de renforcer les relations culturelles entre les peuples algérien et égyptien    Entreprise portuaire de Skikda: hausse de 5% du volume des activités en 2021    Maroc: le déficit budgétaire dépasse 7,6 milliards de dollars en 2021    Quid des nouveaux statuts de la FAF ?    Une politique difficile à mettre en œuvre    Les médicaments prescrits dans le protocole thérapeutique disponibles    Quel avenir pour la force Takuba au Mali ?    Les personnels de l'éducation boudent le vaccin    Quand les plans de l'AEP font défaut    Un casse-tête chinois    JSK - Royal Leopards de nouveau annulé    L'Algérie envoie une troisième cargaison d'aides humanitaires au Mali    Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Des enjeux plus grands qu'un sommet    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    50 pièces de monnaie rares saisies à el Ogla    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Jungle/Pub sur Internet ?    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    Les APC sans majorité absolue débloquées    9 Tonnes de sucre stockées illicitement    «Le pays est toujours ciblé»    L'Algérie redessine les contours de la région    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    Les preuves du complot    Le temps de l'efficacité    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Déclarations
Publié dans L'Expression le 28 - 11 - 2021

Le président du Conseil de la nation, Salah Goudjil «Par le peuple et pour le peuple»
C'est au niveau de l'ecole primaire «Parc de la liberté» (Alger-Centre) que le deuxième personnage du pays a accompli, hier matin, son devoir électoral dans le cadre des élections des assemblées locales du 27 novembre. Sourire aux lèvres, le président du Conseil de la nation, Salah Goudjil, a estimé que cette joute électorale vient parachever le processus d'édification des institutions de l'état. «Il s'agit de la troisième phase du processus engagé, après le référendum sur la Constitution, initié par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, puis les élections législatives», a-t-il soutenu. Pour lui, la sortie médiatique du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à la veille de ce scrutin, a été un message d'espoir aux Algériens.
Saïd Chanegriha a voté à Oued Koreïche
Comme a son habitude, Saïd Chanegriha a été l'un des premiers responsables a accomplir son devoir électoral. Hier, tôt dans la matinée en tenue civile, le général de corps d'armée, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), s'est rendu au CEM Ahmed Bey, dans la commune de Oued Koreich, à Alger, pour voter dans le cadre des élections des Assemblées populaires communales et de wilayas (APC-APW).
Ramtane Lamamra, ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger «Un grand jour dans l'histoire de l'Algérie moderne»
Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ramtane Lamamra, a accompli, hier matin, son devoir électoral à l'école Ahmed Aroua de Staoueli (Alger-Ouest), et ce dans le cadre des élections des Assemblées populaires communales et de wilayas (APC-APW). Pour lui, cette élection marque un «grand jour dans l'histoire de l'Algérie moderne». «Elles s'inscrivent dans le cadre du parachèvement de l'édification des institutions démocratiques élues, qui sera sanctionné par le renouvellement des membres du Conseil de la nation», a-t-il soutenu. Le ministre a, en outre, mis en avant l'importance des assemblées élues ayant un lien étroit avec le citoyen. «Les assemblées élues interviennent directement dans la vie quotidienne du citoyen, d'autant qu'elles symbolisent la décentralisation et l'implication des citoyens dans la gestion de leurs affaires», a-t-il soutenu. Interrogé sur la visite du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, en Tunisie, il a assuré que cela se fera au «moment opportun». «La visite prévue du président de la République en Tunisie, pays frère, interviendra en temps voulu», a-t-il conclu.
Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane «L'ultime jalon de l'édifice institutionnel»
Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane a accompli, hier matin, son devoir électoral à l'école Mohamed Aftouche de Birkhadem, dans le cadre des élections communales et de wilayas (APC-APW). Pour lui, ce rendez-vous constitue le dernier jalon dans l'édification des institutions démocratiques du pays, souhaitant que cette échéance permette d'élire des élus capables de donner un nouveau souffle à la gestion des collectivités locales.
«Aujourd'hui, nous assistons à la mise en place de l'ultime jalon de l'édifice institutionnel, tel que promis par le président de la République», a-t-il souligné. «Cela constitue un acquis pour tous les Algériens», a-t-il ajouté souhaitant que ces élections permettent d'élire les personnes capables de donner un nouveau souffle à la gestion des collectivités locales. «Cela afin d'atteindre des niveaux de croissance escomptés par tous, en vue de rompre avec la gestion irrationnelle qui était répandue par le passé», a conclu le chef de l'Exécutif.
Brahim Boughali, président de l'APN «Renforcer la démocratie participative»
C'est dans la vallée du M'zab que le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Brahim Boughali, a accompli, samedi son devoir électoral. Il s'est rendu, hier matin, au bureau de vote de l'école «Abi-Ishak Brahim Tfyèche», à Béni-Isguen, dans la wilaya de Ghardaïa. «J'ai accompli, dans ma région natale, mon devoir électoral comme l'ensemble des citoyens pour l'élection d'une nouvelle élite locale qui sera en mesure de renforcer l'édification d'une démocratie participative», a-t-il indiqué. «Ces élections locales constituent l'un des 54 engagements du président de la République Abdelmadjid Tebboune et
le parachèvement de la construction de l'édifice institutionnel du pays, tel que prévu dans le cadre de la construction de l'Algérie nouvelle», a-t-il ajouté. «Nous apportons également à travers ces élections une réponse à tous ceux qui ont douté de leur tenue et de leur organisation dans de bonnes conditions», a -t-il conclu avec beaucoup de fierté.
Mohamed Bouslimani, ministre de la Communication «Le changement commence par la commune»
Le ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani, a accompli son devoir électoral, hier matin, au niveau du groupe scolaire 2 à la cité Sebala d'El Achour (Alger-Ouest). Pour lui, cette élection est l'occasion du véritable changement escompté par les citoyens pour l'édification d'une Algérie nouvelle.
«Ce changement est amorcé au niveau de la cité que gère la commune, que chaque citoyen doit prendre conscience qu'un tel changement est opéré à partir de la commune et qu'il est de son devoir d'assumer ses responsabilités et de voter en faveur de la personne en qui il a confiance», a-t-il soutenu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.