Feux de forêt: vaste élan de solidarité arabe avec l'Algérie    Feux de forêt: 37 morts, poursuite des efforts pour endiguer les flammes    Feux de forêt: le Président Tebboune reçoit les condoléances de son homologue palestinien    Jeux de la Solidarité Islamique: l'Algérie décroche dix médailles en Kick-boxing, dont cinq ce jeudi    Manchester United: l'hypothèse Dortmund pour Ronaldo    Goudjil salue le grand intérêt qu'accorde le Président de la République au dossier de la Mémoire    Feux de forêt: l'Etat mobilise tous les moyens pour circonscrire les feux et prendre en charge les sinistrés    Congrès de la Soummam: un dispositif de génie pour assurer la plus grande sécurité    Congrès de la Soummam: Un "saut qualitatif" dans la conduite de la Révolution    Feux de forêt : le Président Tebboune reçoit les condoléances de son homologue tunisien Kaïs Saïed    Tennis / Tournoi international ITF (U14): l'Algérienne Badache sacrée à Tunis    Une délégation du Centre africain pour le contrôle et la prévention des maladies reçue à Alger    Industrie pharmaceutique: Benbahmed aborde avec des experts de l'UA les opportunités de coopération    "Section Aéroportée 2022": exécution de l'épreuve du Biathlon    Le monodrame "Gilgamesh, comme vous en avez jamais entendu parler" présenté à Alger    Déclarations algérophobes de Raïssoui : des "divagations infâmes" étrangères à l'unité des rangs    «Les Palestiniens, spectateurs et acteurs de leur... propre extinction ?»    Faible impact    Agriculture et développement rural: Aperçu historique sur l'évolution du foncier agricole en Algérie à travers les âges    Démographie et procréation    Les habitants de la corniche endurent le calvaire: Embouteillages, tension sur les transports, diktat des «clandestins»    Aïn El Beïda: La ligne 28 prolongée jusqu'à la cité 2000 logements    ONE, DEUX, TROIS... TAHIA L'ALGERIE !    Gara-Djebilet: L'exploitation de la mine de fer a commencé    Ligue 2: Préparation de la nouvelle saison    Le courage de vivre    L'esprit des comportements    Incorrigible Makhzen!    La presse marocaine prend le relais    Dix-sept morts après des frappes turques dans le nord    La recherche scientifique est la seule voie    «Le bien-être individuel est lié à l'action collective»    La justice rouvre de nombreux dossiers    Le Maroc c'est toujours... kif-kif    «Il faut revoir la gestion des ports de pêche»    Fin de mission pour les administrateurs    Afrique nous voilà!    Algérie-Brésil en France?    Lagraâ veut partir    Et de trois pour Syoud!    «Raïssouni se trompe de cible»    Demain, l'ascension d'Azrou N'Thor    «Décoloniser la préhistoire algérienne»    Tebboune présente ses condoléances    Céréaliculture: rappel aux producteurs l'obligation de livrer leurs récoltes aux CCLS    Des partis algériens dénoncent: Nouvelle provocation marocaine    Solution factice    15 pays y prennent part    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'acclimatation est un atout majeur
Matchs de la CAN sous forte chaleur
Publié dans L'Expression le 17 - 01 - 2022

La CAN fait face à une épidémie, celle des victoires par la plus petite des marges. Sur les 20 premiers matchs de la compétition, seules 3 rencontres se sont ainsi conclues par un écart supérieur à un but. Les températures, harassantes depuis l'ouverture du tournoi, semblent être une bonne explication, quant au resserrement du niveau entre les sélections: les joueurs qui évoluent en Europe tirent la langue. «?Aujourd'hui, il faisait très humide et très chaud. Ce n'est pas une excuse, mais ça pèse sur l'organisme de chaque athlète. Notamment chez les joueurs qui ont l'habitude d'évoluer en Europe», expliquait Djamel Belmadi. Si on peut s'interroger sur les intentions du journaliste à l'origine de la question, la réponse du sélectionneur illustre parfaitement une problématique qui revient sans cesse depuis le début de la compétition: les conditions de jeu. La chaleur est l'ennemi N°1 des joueurs en ce début de CAN. Le thermomètre qui explose serait-il ainsi une bénédiction pour les nations qui comptent essentiellement des joueurs du pays, donc habitués au climat? En tout cas, il est certain que les organismes des footballeurs évoluant en Europe dans des climats plus froids sont frappés de plein fouet. «?Les joueurs qui arrivent directement et qui ne sont pas acclimatés seront défavorisés par rapport aux joueurs qui sont acclimatés à la chaleur, c'est sûr?», affirme Grégory Dupont, préparateur physique. Un constat qui permet d'introduire l'importance de l'acclimatation: la plupart des sélections ont eu une préparation tronquée, voire inexistante, ce qui s'avère «?plus pénalisant?» sur le plan physique que sur le plan purement technique. «?Si on n'est pas acclimaté et qu'on arrive sur place deux-trois jours avant le match, on est vraiment dans les pires conditions. On va être moins performant, sur le plan physique?», détaille le spécialiste. Soit exactement ce qu'il s'est passé pour pas mal de joueurs. Concrètement, voici comment le corps des joueurs venus d'Europe réagit sur ces premiers jours de compétition: «?En moyenne, la distance totale est diminuée de 10% à 35°C, le nombre de sprints est diminué en seconde période, la performance cognitive (réaction, prise de décision) est également diminuée avec la chaleur, le nombre de crampes est aussi augmenté.?» L'organisme des non-habitués est en fait trahi par les récepteurs, situés au niveau du bulbe rachidien et qui servent à réguler la température corporelle. Il faut donc un peu de temps avant que ceux-ci se désensibilisent. En attendant, le cerveau envoie des signaux de douleur, ce qui influe sur la performance. Si nous ne sommes pas tous égaux génétiquement face à l'adaptation aux conditions de chaleur, Dupont estime que le corps met généralement deux semaines pour complètement s'habituer. Toutefois, «?certains s'adaptent beaucoup plus vite que d'autres, comme pour l'altitude. Il y en a qui peuvent mettre cinq, six jours?». Pour accélérer le processus d'adaptation, Dupont préconise de s'entraîner dans des chambres chaudes. C'est-à-dire des cabines où il fait plus de 40°C, et où il faut faire de l'exercice: «?Ne serait-ce que 20 ou 30 minutes de vélo, ça permet de bien s'acclimater.?» Sur place, il faut se priver d'eau le plus possible afin d'habituer le corps à produire un effort intense sous la chaleur et en étant déshydraté. Mais évidemment, «?cela va à l'encontre des recommandations. Du point de vue de la santé, il faut boire?». Dupont assure que passer du chaud au froid est une partie de plaisir comparé au chemin inverse, certains footballeurs ne sont pas cet avis. Ravy Tsouka, qui évolue depuis 4 ans en Suède et fait régulièrement partie de la sélection congolaise (Brazzaville), «?préfère jouer sous la chaleur?», même s'il concède que la première journée est difficile. Mais pas autant que de jouer sous la neige: «?J'ai déjà joué sous - 14°C et là, ce n'est pas drôle!?».
Programme d'aujourd'hui
Cameroun - Cap-Vert (20h)
Burkina Faso - éthiopie (20h)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.