Ligue 1: le CR Belouizdad tient bon, le RC Arba respire mieux    Serie A : Bennacer champion avec le Milan AC !    Météo: des températures au-dessus des moyennes saisonnières    L'actrice Chafia Boudrâa s'est éteinte à l'âge de 92 ans    Hausse des températures: le ministère de la Santé prodigue des conseils préventifs    Le Mouvement El-Islah affirme adhérer à l'initiative de rassemblement initiée par le Président Tebboune    Le DG de l'ALECSO salue la proposition de l'Algérie concernant le plan arabe d'éducation en temps de crises    Benbouzid préside les travaux de la 57e session ordinaire du Conseil des ministres arabes de la Santé    Sahara occidental: le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Le Président Tebboune reçoit le ministre congolais des Hydrocarbures    Henni prévoit une récolte record en matière de céréales    Industrie: prioriser le rendement économique lors de l'importation des chaînes et équipements de production rénovés    Chanegriha appelle les Algériens à adhérer "avec force" à l'initiative "Main tendue" annoncée par le président Tebboune    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions marocaines dans le secteur de Smara    "Andaloussiates El Djazair" : prestation de l'association "Mezghenna" d'Alger    Football - Ligue 2: Le MCEB et l'USMK champions, le MOB, la JSMB et le CRBAO rétrogradent    ES Sétif: Une lacune impardonnable    LIRF - Inter-régions: Une fin de saison entachée par la violence    Fertial: Asmidal reprend les 17% du groupe «ETRHB Haddad»    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Tlemcen: Quatre morts par noyade sur les plages de Bider et Moscarda    Pour la quatrième année consécutive: Mort massive de poissons au lac Oum Ghellaz    A quelques semaines des jeux Méditerranéens: Des invasions de moustiques enveniment le quotidien des Oranais    Situation dans les camps de réfugiés sahraouis: Le Makhzen pris «en flagrant délit d'escroquerie diplomatique»    Réfugiés climatiques    La pression jusqu'en 2023 ?    15 hôtels réservés aux journalistes    La FSF épingle la FFF    Accord avec Mbappé?    «L'heure de l'unification arabe a sonné»    Dialogue national sans partis politiques    Les forces sionistes ont tué un jeune de 17 ans    La déclaration devant l'APN en septembre    Quelle place pour les partis?    Comment sauver les récoltes?    Les recasés de Saket s'impatientent    La grande inquiétude!    Les serments de Belaribi aux ingénieurs    34 milliards pour la zone d'activité    Le pari vital de Tebboune    Un grand homme s'en va!    Formation au ciné-concert    «Nous sommes ouverts à tous les Algériens»    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    Ministère de l'Intérieur: Le wali de Khenchela démis de ses fonctions    Le comédien Ahmed Benaissa n'est plus    Le nouveau baccalauréat et l'immense champ des arts    Une manœuvre dissuasive    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La pièce «Vers l'espoir» éblouit le public
11e édition du Festival international du théâtre à Béjaïa
Publié dans L'Expression le 17 - 01 - 2022

Une pièce théâtrale qui traite de l'immigration clandestine des harraga qui croient à l'eldorado européen, américain et autres. Une traversée du désert, une traversée de tous les obstacles pour une destination de l'espoir d'où le titre de la pièce.
Une pièce qui traite et s'attaque au drame humain de l'exil et l'exode clandestin. L'hadj Malicl Niang, son producteur, n'y est pas allé par quatre chemins pour retracer le parcours de certains candidats et montrer leurs parcours déchirants et tous les sacrifices consentis pour passer de l'autre côté de la rive nord, synonyme d'espoir et de vie meilleure. Une manière de provoquer son destin. Affronter tous les obstacles, céder au chantage des passeurs et autres trafiquants pour pouvoir atteindre «l'espoir». La pièce a été prenante de bout en bout. Elle a accroché le public akboucien qui s'est reconnu dans la thématique traitée étant donné que leur situation est presque identique.
La Maison de jeunes d'Akbou à abrité, durant deux jours de suite, les conteurs du festival. Avec la collaboration de l'APC d'Akbou, ce sont les écoliers de la 5ème année primaire des 23 écoles primaires qui ont été convié à cette distraction enfantine.
Le conteur Mahi Seddik a choisi d'adapter à l'arabe populaire le célèbre conte intitulé «Le Pêcheur et le Petit Poisson» de son auteur russe, non moins célèbre, Alexandre Pouchkine, et écrit en1833. Les Moonia Ait Medour, Bouamar et Bakli le conteur d'Akbou, ont, chacun de son côté, fait voyager les bambins.
L'autre volet relatif à la formation était aussi au programme pour sa troisième journée.
En effet, la critique théâtrale étant un des éléments de la formation en master class, la pièce sénégalaise a été au centre d'un débat entre les futurs comédiens et la troupe, en l'occurrence le metteur en scène, El-Hadj Malicl Niang et les trois comédiens, Ibrahima Ndiaye, Khadimou Rassoul Ndiongue et Ibrahima Sarr.
Les jeunes étudiants ont ainsi échangé avec ces derniers sur certains aspects inhérents à la mise en scène, à l'expression corporelle et au texte théâtral, l'un d'eux estimant que, par moments, «la structure dramatique de la pièce apparaît comme étant brisée et l'action interrompue».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.