Décès du moudjahid et Général-major à la retraite, Ali Bouhedja    Le Président Tebboune présente ses condoléances suite au décès du moudjahid et Général-major à la retraite Ali Bouhedja    Industrie pharmaceutique: clôture du Salon algérien de l'Industrie pharmaceutique à Dakar    Industrie pétrochimique: atteindre 5 milliards de dollars d'exportations à moyen terme    Le projet de la loi relative à l'investissement contribuera "à drainer des investissements"    Le Président Tebboune félicite la boxeuse Imane Khelif    Judo/ 43e Championnats d'Afrique : 31 pays confirment leur présence au rendez-vous d'Oran    La Fédération du Sénégal répond sèchement à la fédération française dans l'affaire Idrissa Gueye    Mahrez inaugure un stade à son nom à Sarcelles    Ghlamallah appelle depuis Kazan à relancer le rôle du Groupe de vision stratégique "Russie et Monde islamique"    Conseil de Sécurité : le Représentant Permanent de l'Algérie participe au débat ouvert sur la sécurité alimentaire et les conflits    La 17e édition de "Andaloussiates El Djazaïr" s'ouvre à Alger    Tenue de la 3e session du Comité de concertation politique algéro-saoudien    Le comédien Ahmed Benaissa n'est plus    Saint-Etienne : Boudebouz écarté par son entraineur ?    Maroc: appel à une participation massive à la marche du 29 mai contre la cherté et la répression    Comment défaire une démocratie ? Le cas de la Tunisie sous Kaïs Saïed    Nécessité de renforcer les services de réanimation en moyens matériels et humains pour une meilleure prise en charge des malades    Le Conseil de la nation prend part à une conférence sur les droits et conditions des personnes âgées dans la région arabe    Chanegriha supervise un exercice tactique au niveau de la 5ème Région militaire    L'imposture totalitaire à l'aune de la duplicité dialectique: Lorsque les médias occidentaux jettent une lumière crue sur des vérités trop longtemps dissimulées    Plaques de signalisation routière, chaises métalliques...: Une bande spécialisée dans le vol démantelée à Bir El Djir    Université: La formation d'ingénieurs privilégiée    Céréales : les stocks stratégiques suffisants    La nouvelle guerre de l'information ou «La vérité si je mens»    Les bases de la transition énergétique    Saison estivale: 550.000 m3/jour pour l'alimentation en eau potable    La femme et le réajustement des ordres établis    L'ivrogne, ce que dit le cœur et ce que dit la bouche    Brèves Omnisports    La double confrontation face à la Palestine fixée    Pourquoi les prix ont baissé    La dernière trouvaille du Makhzen    Manifestation à Londres contre l'extradition de Julian Assange    La Médiation internationale se mobilise    La Sonelgaz se met de la partie    Des faussaires de billets de banque arrêtés    Pêche en eau trouble    Une femme à la tête d'un gang de voleurs    Une amitié de 60 ans sans aucune ride    Le message fort du président Tebboune    «Il couronnera le triomphe électoral du parti»    Un nouvel ancrage à l'activité économique    Mbappé quasiment d'accord    Amara Rachid: de l'école au maquis    Les nouveaux membres installés    Amar Metref ou la voix d'un humble    Justice: 10 ans de prison requis contre Skander Ould Abbès et 5 ans contre Tliba    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Le spectre de l'achat des voix plane»
Renouvellement de la moitié des membres du Conseil de la nation
Publié dans L'Expression le 19 - 01 - 2022

Des partis participant aux prochaines élections sénatoriales prévues le 5 février, craignent la persistance du phénomène de l'achat de soutiens de plusieurs élus, par certains candidats. À ce propos, le chef du groupe parlementaire Front El Moustakbel, Fatah Boutbik, a fait part de «ses appréhensions quant à l'utilisation de l'argent sale pour récolter des voix».
Ce parti qui siège au Conseil de la nation avec un seul sénateur issu de la wilaya de Ghardaïa, ambitionne d'obtenir «entre 6 et 11 sièges, sur un total de 68 mis en jeu». Ce parti compte sceller des alliances locales en prévision de ce scrutin. Selon notre interlocuteur, le Front El Moustakbel, victorieux des élections locales a présenté des candidats au niveau de «22 wilayas sur les 58 existantes».
Ces candidats ont été désignés à l'issue des primaires, indique-t-on. Les partis en lice comme le FFS, FLN ont organisé des primaires pour désigner leur candidats à ce scrutin. Le parti de Abou El Fadl Baâdji victorieux des élections locales, veut conforter sa place de parti majoritaire au Conseil de la nation. Dans un communiqué publié récemment sur son site, le parti a fait le pari de rééditer le score des législatives et des élections locales pour dominer la chambre haute du Parlement. Dans ce contexte, le dossier du candidat du parti à Alger a été rejeté par l'Anie. Par voie de conséquence, le FLN a convié tous ses élus de la capitale à refaire les primaires, aujourd'hui au niveau de la kasma de Bourouba, à Alger. Il s'agit de départager ceux qui sont arrivés en deuxième et troisième positions, lors des précédentes primaires. Arrivé en deuxième position aux élections locales, le Rassemblement national démocratique devrait prendre part à ce scrutin, à travers plusieurs wilayas. Pour sa part, le parti El Fadjr El Djadid participe au renouvellement partiel des membres du Conseil de la nation et à l'élection des nouveaux membres pour les 10 nouvelles wilayas à travers 4 wilayas (In Guezzam, Tamanrasset, Bouira, Tlemcen). Son président, Tahar Benbaïbèche, a fait savoir que «le spectre de l'achat des voix par le moyen de l'argent sale plane toujours». Ce parti, qui mise sur deux à trois sièges, a contracté des alliances locales pour atteindre son objectif. Le mandat de l'unique sénateur élu à Mostaganem, au titre d'El Fedjr El Djadid, va expirer durant le moi en cours. Sur fond de polémique, la direction nationale du FFS a engagé le parti dans ces élections des membres de la chambre haute du Parlement. Le vieux parti de l'opposition a présenté des candidats dans 5 wilayas. Les candidat du parti dans les deux wilayas de Tizi Ouzou et de Béjaïa, où le parti est sûr de rafler les deux sièges mis en jeux sont les actuels P/APW en l'occurrence, Youcef Aouchiche et Mehenni Haddadou. S'agissant de l'éventualité de l'achat de voix, le membre de l'instance présidentielle (IP), Hakim Belahcel, a soutenu que «si le FFS a opté de participer à ce scrutin même dans les wilayas où il ne dispose d'aucune chance d'obtenir le siège, pourvu en cette circonstance, c'est bien pour éviter justement que les élus du parti ne soient associés à ce genre de pratiques frauduleuses». Par ailleurs, la date limite de dépôt des candidatures au renouvellement partiel des membres élus du Conseil de la nation, et à celle des nouveaux membres du Conseil de la nation pour les 10 nouvelles wilayas a été fixé pour dimanche dernier. Il est à noter que quelque 68 sièges sont mis en jeu lors de ce renouvellement partiel. De même, 34 autres membres seront nommés par le chef de l'Etat (10 nouveaux membres et 24 à renouveler). Un total de 102 sièges sont ainsi pourvus au lieu de 72 auparavant. Les deux sièges de chacune des 10 nouvelles wilayas seront élus en même temps que le renouvellement d'un des deux sièges de chacune des 48 wilayas sortantes, soit 68 sièges. à titre de rappel, prévues initialement pour décembre 2021, les élections sénatoriales ont été reportées au début de 2022, en raison d'un retard dans la convocation du collège électoral. Créé dans le sillage de la révision de la Constitution en 1996, le Conseil de la nation se compose de 174 membres, dont les 2/3 sont élus et le 1/3 est désigné par le président de la République.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.