Rachad-MAK: le mariage incestueux    6 et 4 ans de prison pour Ould Abbès et Barkat    Loukal rattrapé par la justice    562 véhicules livrés    Les start-up pour briller    Les bateaux «fantômes» d'Algérie ferries    Ces obstacles à franchir    Une délégation américaine à Caracas pour parler «agenda bilatéral»    L'Iran confirme des pourparlers à Doha    Luis Suarez à River Plate?    Bouchouareb première recrue    Ça brûle au conseil d'administration    Bouira sérieusement impactée    «Chaud» sera l'été...    Nouvelles filières pour les matheux    Du 30 juin au 5 juillet à Oran et Sidi Bel Abbès    Freestyles et punchlines au rendez-vous!    «M'tember» exposition collective    JM-Oran-2022 (4e journée): programme des athlètes algériens    JM-2022-Oran : les Algériens de la lutte libre sortent sans médaille    JM-Oran-2022 / Football (Gr.A/2e journée) : Algérie-Maroc (0-2)    Sortie de la 50e promotion à l'Ecole de Commandement et d'Etat-major de Tamentfoust à Alger    Voyage à travers l'histoire des monnaies anciennes des pays participant aux JM Oran-2022    Industrie pharmaceutique :196 unités de production locale de médicaments et de dispositifs médicaux    Aménagement des horaires de travail de 07h00 à 15h00 pour les wilayas du sud du pays    Zones franches: dispositif administratif flexible et cahier des charges rigoureux pour garantir la transparence    Salon de l'Enseignement supérieur: vers l'instauration d'un enseignement de qualité pour l'édification d'une économie du savoir    187e anniversaire de la bataille de Mactaâ: pour rappeler l'héroïsme de l'Emir Abdelkader    Des températures caniculaires, mardi et mercredi, sur des wilayas du Sud du pays    Migrants africains tués par la police marocaine: l'OIM et le HCR expriment leurs "plus vives inquiétudes"    Conseil de la nation présentation du projet de loi définissant les règles générales applicables aux zones franches    Les colons attaquent encore Al-Aqsa    Les anciens ministres Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison ferme    Coup d'envoi de la 13e édition    Deux dossiers retenus pour la présidence de la FAF    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    CN: le président de la Commission des AE reçoit le président du Groupe d'amitié France-Algérie    Festival européen de musique: le groupe "Travel Diaries" enflamme le public    Exportations hors hydrocarbures: L'objectif de 7 milliards de dollars accessible    Face aux séismes    Alger: Incendie dans le parc de l'ETUSA, 16 autobus détruits    Sétif: Trois morts dans un incendie de forêt    Examens du BEM: Un taux de réussite de 55,98%    Football: Algérie-Maroc, aujourd'hui à 17h00: Les Verts pour la confirmation    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    Alerte Algérie : le prisonnier d'opinion Mohamed Azouz Benhalima est en danger    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    Carnage à Melilla ou l'épouvantail de l'immigration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une femme à la tête d'un gang de voleurs
Béjaïa
Publié dans L'Expression le 19 - 05 - 2022


Dans le cadre de la prévention et la présence dissuasive sur le terrain contre toute forme de délinquance, les membres du groupement de la Gendarmerie nationale à Béjaïa ont, ainsi, mis fin à un réseau criminel spécialisé dans le vol de véhicules en leurrant les victimes à travers les réseaux sociaux. Ainsi,une jeune fille de 28 ans, divorcée et originaire de la wilaya de Béjaïa, a été arrêtée par les services de la Gendarmerie nationale. Elle a été placée par le juge d'instruction en détention en attendant son procès et celui de ses acolytes, toujours recherchés par les services de sécurité.C'est la nouvelle affaire qui a éclaté sur la place publique à Béjaïa. Un gang, dont le cerveau n'est autre qu'une jeune femme, et qui servait d'appât pour attirer les victimes vers des endroits isolés pour permettre à ses complices d'accomplir le reste du forfait. Via les réseaux sociaux (Facebook), la jeune femme, dont l'identité na pas été révélée, prend attache avec des personnes bien ciblées pour d'abord faire leur connaissance avant de fixer des rendez-vous charnelles. Elle choisissait, bien évidemment, les lieux de rencontre dans des endroits isolés. Une fois sur place, ses complices procèdent au reste du travail. Jusque-là tout se passait normalement jusqu'au jour où deux hommes, âgés entre 53 et 68 ans, originaires de la wilaya d'Alger et de Béjaïa se présentent devant les Gendarmes pour déposer plainte. Leurs deux véhicules touristiques leur ont été volés. Devant les gendarmes, les deux victimes affirment avoir été leurrées via le réseau social Facebook par une amie commune. Les deux victimes ont indiqué aux enquêteurs avoir été agressées et dépossédées de leurs biens, argent, portable, bijoux et voitures. L'enquête déclenchée sur le champ aboutira très rapidement à l'identification de la piégeuse puis son arrestation. Son acolyte, bien qu'identifié, demeure en fuite. Il est activement recherché par tous les services de sécurité. Un dossier a été constitué dans l'affaire et la tête pensante a été présentée devant les autorités judiciaires compétentes qui l'ont mise sous les verrous en attendant son procès. Ce procédé n'est pas le premier du genre. D'autres affaires du genre ont été traitées précédemment par les services de sécurité. Les gangs se servent de filles pour attirer leurs victimes dans des endroits isolés, généralement loin de la ville et procéder en toute impunité à leurs méfaits.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.