L'Algérie, "un carrefour pour les investisseurs" à la faveur de la nouvelle loi sur l'investissement    Echange d'expériences entre l'Algérie et le Danemark en matière de développement de projets des énergies renouvelables    Sétif : les 3/4 des médicaments présents sur le marché algérien sont de fabrication nationale    Drame de Melilla : la ministre espagnole du Travail exige des "clarifications"    Le Président Tebboune reçoit le recteur de la Mosquée de Paris    JM/ Boxe : Khelif et Bouloudinats en demi-finale, Mordjane et Benlaribi passent en quarts    Pourquoi le modèle autoritaire algérien, au contraire du modèle autoritaire chinois, n'a pas conduit au développement ?    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    Alerte Algérie : le prisonnier d'opinion Mohamed Azouz Benhalima est en danger    Ecole militaire polytechnique de Bordj El-Bahri : Sortie de la 49e promotion d'officiers ingénieurs    Séisme d'Oran: une commission technique inspecte les habitations touchées    JM/ Boxe (2e journée) : l'Algérienne Imane Khelif en demi-finale    Ports de pêche: lancement d'une opération nationale pour le dégagement de 351 épaves de bateaux    JM/ Tennis: l'Algérienne Benaissa qualifiée au second tour    Conseil de Sécurité: consultations sur la situation en Libye    JM: coup d'envoi du festival national de la chanson raï    22e Festival culturel européen: l'Italie et la France à l'honneur    "M'tember", exposition collective d'artistes inaugurée à Alger    Amélie Oudéa-Castéra, ministre française des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques au «Le Quotidien d'Oran»: «Bâtir de véritables traits d'union avec l'Algérie»    Carnage à Melilla ou l'épouvantail de l'immigration    Bureaucratie, administrateurs et administrés    Les derniers bénéficiaires de la formule «à points»: Relogement de 2.137 familles à Ain El Beida et El Barki le 05 juillet    Douanes: Des quantités considérables de drogues et de psychotropes saisies    Consommation des eaux des citernes mobiles: Les mises en grade des médecins et des bureaux d'hygiène    Un nouvel ordre mondial plus juste    Tlemcen: Des contractuels titularisés revendiquent leurs salaires et leurs rappels    Parée de couleurs méditerranéennes: Oran a placé la barre très haut    Le Président Tebboune reçoit le jeune Mathieu Hill, un ami de l'Algérie    Confirmée, Elisabeth Borne doit former un gouvernement    Nouvelles attaques contre l'occupant marocain à Farsia et Houza    Les exportations en hausse    Derouaz et Tizzano donnent le ''la''    Les lauréats connus    Faut-il croire Benbahmed?    Le 5 Juillet se prépare activement    Algérie, terre des grands défis    Les algériens entrent en lice    La «stabilité régionale» au coeur de l'entretien    La bataille d'Iamorène    Ghardaïa accueillera l'événement    De l'art dans les rues d'oran    ANP: sortie de trois promotions à l'Ecole supérieure navale de Tamanfoust    Melilla: 18 migrants meurent après l'usage de la force par la police marocaine    Des députés et des sénateurs exclus du parti    Rachad dans de sales draps!    Le plaidoyer de Soufiane Djilali    Notre mère l'Afrique !    Bons mots et cruelles vérités    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une amitié de 60 ans sans aucune ride
Relations algéro-cubaines
Publié dans L'Expression le 19 - 05 - 2022


Célébrant les 60 ans de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays, en août 1962, l'ambassadeur de Cuba en Algérie, est sorti des sentiers battus. Armando Vergara a, en effet, eu l'idée géniale de faire venir de son pays d'anciens diplomates cubains, des représentants d'ambassades accrédités à Alger. Ces diplomates sont revenus sur des moments fabuleux qui ont vu la République algérienne faire ses premiers pas dans le concert des nations indépendantes. C'est ainsi que Giralda Mazola ancien ambassadeur de Cuba en Algérie (1974-1978), a rappelé la visite historique du Commandant Che Guevara en Algérie, en juillet 1963 pour assister au 1er anniversaire de l'indépendance du pays. Il rappelle l'appui apporté par son pays à l'Algérie lors de l'agression marocaine en 1963. «Plus de six cents soldats cubains avec leurs matériels sont venus prêter main forte à l'armée algérienne qui faisait face à l'agression de l'armée régulière marocaine», affirme-t-il. Un épisode qui a été également évoqué par le diplomate Dé Urra, lequel avait fait partie de la délégation cubaine ayant mis en place, en janvier 1963, la première représentation diplomatique de ce pays en Algérie. La délégation était logée pendant trois mois à l'hôtel El Djazaïr avant de bénéficier d'un siège au Golfe. Les intervenants n'ont pas manqué de saluer, par ailleurs, l'aide apportée par l'Algérie à Cuba dans le cadre du Mouvement de libération de l'Amérique latine. «Nous gardons un grand souvenir des relations que nous avons entretenues!», a indiqué Dé Urra. Dans un arabe châtié, Armando Vergara a souligné «la profondeur» de l'amitié algéro-cubaine ainsi que l'histoire commune de la lutte des deux peuples,qui ont été rappelées, mardi soir à Alger, par des diplomates cubains, ayant marqué «l'appui» mutuellement exprimé par les deux pays en diverses circonstances. «Nos deux pays sont liés par une profonde et solide amitié ainsi que par des relations historiques fortes. Nos deux révolutions ont été nourries par les nobles valeurs de respect des droits humains de liberté, de paix et de lutte contre toutes formes d'injustices et d'exploitation». Le diplomate a, par la même occasion, rappelé nombre de faits et d'épisodes attestant de la qualité des relations entre les deux Etats et peuples, dont le fait que Cuba ait été le premier pays du continent américain à reconnaître, en 1961, le Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA), le considérant comme étant «une source de fierté pour les Cubains». De même qu'il a rappelé les cinq visites d'Etat effectuées en Algérie par Fidel Castro ainsi que celle de l'ancien président algérien, Ahmed Ben Bella à Cuba, ou encore la longue et continue coopération dans le secteur de la santé, la première mission médicale cubaine en Algérie ayant eu lieu en 1968. Cette rencontre a été l'occasion pour l'ambassadeur de Cuba d'honorer, à titre symbolique, quelques étudiants algériens ayant rejoint, avant l'indépendance, son pays pour y faire leurs études. Ces derniers ayant témoigné, non sans émotion, du «chaleureux accueil» auquel ils y ont eu droit par leurs «frères» cubains. Que de souvenirs, que d'anecdotes, que de moments extraordinaires! C'était l'époque de l'effervescence révolutionnaire, des grands espoirs et du «tout est possible».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.