Vaste mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    Le FFS "fidèle à son esprit nationaliste et patriotique"    Un mémorandum d'entente sur les concertations politiques algéro-thaïlandaises    Les efforts de l'Algérie visant l'unification des rangs arabes et palestiniens soutenus    Renforcer et diversifier l'investissement touristique pour la promotion du tourisme    Salon de l'habitat: le Reverse Engineering, une source d'innovation    APN: chaud débat en perspective    Zineb El Mili inhumée au cimetière de Sidi Yahia à Alger    Réception de 2,5 millions de doses de vaccin    Mise en service de plusieurs structures sanitaires à Chlef    Tlemcen: Ilham Mekliti lauréate du concours du 14e Salon des arts plastiques    Hand/CAN 2022 (dames): "Ce sera difficile mais jouable"    Mémoire nationale: élaborer un guide académique pour l'enseignement de l'histoire    Sommet arabe: un tournant qualitatif dans l'action arabe commune en faveur de la cause palestinienne    Handball: décès de l'ancien international algérien Ahmed Hadj Ali    Foot (match amical) : Algérie A' - Soudan à huis clos    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le nouveau stade de Tizi-Ouzou sera livré dans les délais    Festival national du Malouf de Constantine : un spectacle des plus élégants à la troisième soirée    Alcool frelaté: 19 morts dans le nord du Maroc    Algérie A'- Soudan aujourd'hui à 20h00: Maintenir la dynamique des résultats    Ligue 1: Deux duels attrayants    Tiaret: L'usine de plaques PVC entre en production    De la dualité désordre-ordre humain à la guerre Ukraine-Russie    Tlemcen: Les nouveautés de la codification des marchandises    Huit agences de voyages agréées pour la Omra 1444: 21 millions de cts au minimum pour une «Omra simple»    Préservation des îles Habibas: Lancement de l'atelier chargé de l'élaboration du schéma directeur    Les chantiers de la santé : éviter de se perdre    A quand une rencontre Président-Maires ?    Sonatrach: Priorité à l'exploration    Une centaine de supporters blessés    LA VIE... ET LE RESTE    Tensions accrues au Sahel    Des «lignes rouges» tracées    Du bon et du moins bon    60 Cantines scolaires à l'arrêt    Ce qu'en attendent les syndicats    Maguire, c'est désastreux    Une aubaine pour les cimentiers    Les autorités pro russes revendiquent la victoire    Un géant qui voit grand    Festival algérien des arts et de la culture «Dz Fest»    Le Japon invité d'honneur    Saint Augustin de retour à Souk Ahras    Tebboune reçoit l'Ambassadeur du Ghana    Conseil de sécurité de l'ONU: La Ligue arabe, l'UA et l'OCI soutiennent l'Algérie    Une commission et des Interrogations    Le wali, homme-orchestre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une étape politique cruciale
Un avant-projet de loi sur les mesures particulières de rassemblement pour le renforcement de l'unité nationale
Publié dans L'Expression le 23 - 07 - 2022

La scène politique nationale s'apprête à vivre un événement particulier, dès la prochaine rentrée sociale.Le fait revêt une dimension politique qui aura à accélérer les décantations, dans la perspective, d'asseoir de nouveaux rapports entre l'état et la société. Il s'agit d'un avant-projet de loi sur les mesures particulières de rassemblement pour le renforcement de l'unité nationale. L'affirmation émane de l'Exécutif, qui a examiné, lors de sa réunion, jeudi, présidée par le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane.
Cet avant-projet de loi vient comme une exigence politique soulevée par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, dans ses sorties et ses déclarations publiques sur la situation politique du pays, et sa nouvelle stratégie pour endiguer la crise de confiance qui caractérise la scène nationale. À ce propos, l'Exécutif a indiqué que «cet avant-projet de loi, présenté par le ministre de la Justice, garde des Sceaux, tient compte de l'expérience nationale lors des différentes étapes de la Réconciliation nationale qu'a connue notre pays, à commencer par les mesures de grâce de concorde civile et la Charte pour la paix et la réconciliation nationale», souligne le communiqué des services du Premier ministère. Cette démarche de «la main tendue» et du rassemblement national est vue comme une mesure pour «renouveler les valeurs de tolérance et privilégier l'approche du dialogue national, en incarnant, ainsi, une initiative visant à ouvrir de nouveaux horizons à la Réconciliation nationale», a indiqué le communiqué du gouvernement. Le président de la République, n'a cessé de rappeler que cette démarche est une nécessité, voire une urgence, afin de parer aux dangers et aux menaces qui guettent le pays à ses frontières. C'est la raison pour laquelle le cheminement du rassemblement et de «la main tendue» doit constituer la matrice des actions qui seront menées prochainement sur le plan stratégique, en rapport avec la situation interne du pays et du contexte international en état de fébrilité dans ses rapports. Les observateurs politiques et les experts dans le domaine de la jurisprudence constitutionnelle voient dans cet avant-projet de loi sur les mesures particulières de rassemblement pour le renforcement de l'unité nationale une nouvelle étape politique cruciale pour le pays. Une phase qui va permettre à l'Etat de se consacrer à l'enjeu de la Sécurité nationale qui se présente comme une urgence stratégique, à l'aune des reconfigurations et repositionnements qui impactent les relations internationales sur fond de course effrénée des puissances néocoloniales dans leur tentative belliciste de redessiner les contours d'un nouveau partage des zones d'influence. Ce climat de guerre, qui caractérise le monde, est l'une des causes qui incitent l'Etat algérien à renforcer le front interne et consolider l'unité nationale, à travers des mesures qui auront force de loi. C'est le cas pour «la main tendue» et le Rassemblement national qui se présentent comme des mesures visant à immuniser le pays et rétablir la confiance qui a été sabordée par des pratiques politiques lesquelles ont participé à la fragilisation du front interne. L'avant-projet de loi en question va permettre à la classe politique d'apporter sa contribution à un débat constructif et qualitatif. La prochaine rentrée sociale sera marquée par des débats contradictoires qui changeront avec la morosité qui a imprimé pendant des années la scène politique nationale. Il s'agit d'un nouveau contexte qui secrétera des décantations avec des prolongements politiques à même d'enclencher un nouveau processus qui participera à la résolution des situations pendantes et saura asseoir l'apaisement tant exigé par les acteurs politiques et la dynamique de la société civile.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.