Vaste mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    Le FFS "fidèle à son esprit nationaliste et patriotique"    Un mémorandum d'entente sur les concertations politiques algéro-thaïlandaises    Les efforts de l'Algérie visant l'unification des rangs arabes et palestiniens soutenus    Renforcer et diversifier l'investissement touristique pour la promotion du tourisme    Salon de l'habitat: le Reverse Engineering, une source d'innovation    APN: chaud débat en perspective    Zineb El Mili inhumée au cimetière de Sidi Yahia à Alger    Réception de 2,5 millions de doses de vaccin    Mise en service de plusieurs structures sanitaires à Chlef    Tlemcen: Ilham Mekliti lauréate du concours du 14e Salon des arts plastiques    Hand/CAN 2022 (dames): "Ce sera difficile mais jouable"    Mémoire nationale: élaborer un guide académique pour l'enseignement de l'histoire    Sommet arabe: un tournant qualitatif dans l'action arabe commune en faveur de la cause palestinienne    Handball: décès de l'ancien international algérien Ahmed Hadj Ali    Foot (match amical) : Algérie A' - Soudan à huis clos    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le nouveau stade de Tizi-Ouzou sera livré dans les délais    Festival national du Malouf de Constantine : un spectacle des plus élégants à la troisième soirée    Alcool frelaté: 19 morts dans le nord du Maroc    Algérie A'- Soudan aujourd'hui à 20h00: Maintenir la dynamique des résultats    Ligue 1: Deux duels attrayants    Tiaret: L'usine de plaques PVC entre en production    De la dualité désordre-ordre humain à la guerre Ukraine-Russie    Tlemcen: Les nouveautés de la codification des marchandises    Huit agences de voyages agréées pour la Omra 1444: 21 millions de cts au minimum pour une «Omra simple»    Préservation des îles Habibas: Lancement de l'atelier chargé de l'élaboration du schéma directeur    Les chantiers de la santé : éviter de se perdre    A quand une rencontre Président-Maires ?    Sonatrach: Priorité à l'exploration    Une centaine de supporters blessés    LA VIE... ET LE RESTE    Tensions accrues au Sahel    Des «lignes rouges» tracées    Du bon et du moins bon    60 Cantines scolaires à l'arrêt    Ce qu'en attendent les syndicats    Maguire, c'est désastreux    Une aubaine pour les cimentiers    Les autorités pro russes revendiquent la victoire    Un géant qui voit grand    Festival algérien des arts et de la culture «Dz Fest»    Le Japon invité d'honneur    Saint Augustin de retour à Souk Ahras    Tebboune reçoit l'Ambassadeur du Ghana    Conseil de sécurité de l'ONU: La Ligue arabe, l'UA et l'OCI soutiennent l'Algérie    Une commission et des Interrogations    Le wali, homme-orchestre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La culture de la paix en bandoulière
World Peace Restoration of Light (HWPL)
Publié dans L'Expression le 04 - 08 - 2022


Heavenly Culture, World Peace, Restoration of Light (HWPL) est une ONG international basée en Corée du Sud qui oeuvre depuis 2013 pour la paix mondiale et la cessation des guerres. En tant que vétéran, le président d'HWPL, Lee Man-hee, a été témoin des horreurs de la guerre de Corée et a présenté des réponses pour la paix dans un monde de conflits. Exhortant tous les habitants de la planète à ne faire qu'un, il ne cesse de crier «We are one». L'un des accomplissements représentatifs de son combat pour la paix est la signature d'un accord de paix à Mindanao, aux Philippines, qui met fin à 50 ans d'histoire de conflit. Mindanao a été le théâtre du plus grand conflit armé de l'Asie du Sud-Est. Des groupes armés se sont formés depuis les années 1960 en raison de l'accumulation de discriminations et de contradictions politiques, économiques et culturelles pendant la période coloniale de l'Espagne et des Etats-Unis. Le MILF (Front Moro Islamique de Libération), qui est basé à Mindanao, était la plus grande force armée d'Asie du Sud-Est ainsi que des Philippines. Dans les années 2010, le gouvernement philippin a déclaré une guerre totale avec le MILF, qui a fait 120 000 victimes. La paix de Mindanao et de nombreux pays aujourd'hui est directement liée aux questions de sécurité mondiale. L'émergence d'une nouvelle structure de conflits exige une nouvelle approche de résolution des problèmes. Les sujets de conflit se sont étendus aux groupes et aux individus, mais cela signifie que leurs solutions peuvent se trouver au niveau privé et de la société civile. En 2013, le président d'HWPL, Lee Man-hee, s'est rendu à Mindanao, où les tensions étaient omniprésentes en raison des conflits militaires. Au cours de ses différents voyages à travers le monde, le président Lee a oeuvré afin de construire une solidarité internationale pour la paix dans la péninsule coréenne et dans le monde, et d'appeler à la coopération et au soutien de cette action. Il a adopté une nouvelle approche incluant la société civile, en signant un accord avec les dirigeants locaux, les principaux leaders religieux et les organisations non gouvernementales de Mindanao. Depuis, le 24 janvier est l'anniversaire de l'accord de paix de Mindanao et le jour des festivals et événements commémorant la paix de Mindanao. Les principales villes de Mindanao, dont Kotabato City et Davao City, ont voté pour soutenir et mettre en oeuvre la déclaration pour la paix pour et la cessation des guerres (DPCW) émise par HWPL de 2019 à 2020, ce qui est particulièrement significatif dans la mesure où il s'agit de la base politique de l'ancien président Rodrigo Duterte et de l'actuelle vice-présidente Sarah Duterte. Un protocole d'accord a été signé avec le Comité présidentiel de l'enseignement supérieur (CHED) en 2018 et, en coopération avec le ministère de l'Education, le programme d'études sur l'éducation à la paix est en oeuvre dans tout le pays. De telles actions nous rappellent que même si de nombreux conflits persistent aujourd'hui, la paix est tout de même réalisable. À notre échelle, nous pouvons prévenir d'éventuels conflits et répandre la culture de paix.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.