«Tebboune poursuit l'édification de l'Algérie nouvelle»    Enseignement supérieur: renforcer la contribution des étudiants à leur formation universitaire à la faveur d'un modèle national en 5 phases    D'importantes réalisations socio-économiques et des indicateurs prometteurs    CAC d'Annaba: lancement de la radiothérapie stéréotaxique pour la 1e fois en Algérie    Sommet arabe: les dirigeants arabes confirment leur participation    Triathlon/Championnat d'Afrique: l'Algérie décroche deux médailles    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    L'ONU doit agir énergiquement pour stopper la politique criminelle de l'entité sioniste    Une délégation de cadres supérieurs de la DGSN se rend au siège de la Cour constitutionnelle    Codes communal et de wilaya: définir les responsabilités et les prérogatives des élus    Tlemcen: une encontre sur la société civile, la promotion du tourisme et la protection du legs culturel    Tenue mercredi à Alger de la 10e session de la Commission intergouvernementale mixte algéro-russe de coopération    Le développement sportif et les performances des JM d'Oran mis en relief    La Côte d'Ivoire veut récupérer Fofana    La tension monte d'un cran au Maroc    Rage: onze décès enregistrés en 2021    Foot (amical) Algérie-Nigeria: les Verts pour vaincre et convaincre    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    «L'Algérie doit être construite par les algériens»    La chine donne son quitus    Un Palestinien assassiné par les forces d'occupation sionistes    Borne et les préoccupations de l'heure    Absurdité    Que va faire l'Opep+?    Développement régional: La décentralisation comme clé de voûte    Industries: Priorité aux filières de substitution des importations    Efficacité des ressources et réduction de coûts de production: L'expertise allemande pour les PME algériennes    L'ESS sombre    Grosse inquiétude au Barça    On a évité le pire à El Bayadh    ASO Chlef: Des ambitions à la hausse    Démarrage timide dans la capitale    Le président Tebboune présente ses condoléances    El Bayadh: Des tablettes pour 900 élèves du primaire    Cap Falcon : une femme morte et deux blessés graves dans une collision entre deux voitures    Campagne de dépistage à El Flay    El-Bayadh: Trois morts et un blessé grave dans un accident de la route    Onze ans de retard    De la marijuana à Zéralda    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Presse, amour et pouvoir    La pièce « Hna ou Lhih » participe    «C'est formidable d'échanger avec les lecteurs»    Des cadeaux attendrissants    Festival du théâtre amateur de Mostaganem: 35 troupes à la 53e édition    Il y a 60 ans était proclamée la République algérienne    Corruption: 10 ans de prison requis contre l'ex-wali de Skikda Fouzi Belhacine    «Gros» mots : les contre-chocs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



On s'organise comme on peut
Tipaza
Publié dans L'Expression le 13 - 08 - 2022

D'un constat de stress et de pression en raison d'une crise d'eau potable, aggravée par un déficit de 100 000m3/jour en 2021, la wilaya de Tipaza sort progressivement de cette situation de stress hydrique. Il faut dire que l'année écoulée aura été celle de tous les désagréments en matière d'approvisionnement en eau potable, pour les habitants de la wilaya. Il y'a lieu de mentionner qu'au fond de la problématique, la baisse drastique du niveau de remplissage du barrage de Boukerdene, et un déficit pluviométrique, représentent les éléments qui ont déclenché cette crise. Pour un besoin en eau de 274.000 m3/J, la mobilisation ne dépassait pas les 174.000 m3.Sur les terrains, les conséquences ont donné lieu à des intervalles de coupures allant jusqu' à 10 jours pour certaines régions de la wilaya. L'attente de voir couler de l'eau dans les robinets est devenue insupportable, et à provoqué un engouement sans précédent sur les moyens et outils de stockage. Pour remédier à cette situation, les autorités locales ont mis à exécution plusieurs mesures, qui ont permis durant l'année 2021 d'atténuer les effets de cette crise. Plusieurs actions ont été concrétisées dans ce sillage, tels que la réalisation de 40 puits artésiens d'une capacité de 50 000 n3/jour, le relèvement de la capacité de la production de la station de dessalement d'eau de mer, de Fouka, de 40 000 m3 a 60 000m3, et le raccordement des communes les plus touchées par la crise à cette station, ont été les premières actions qui ont concouru à redresser la situation.des mesures qui ont donné des résultats incontestables sur le terrain. Pour les habitants de la wilaya, il n' y a pas de doute sur l'amélioration en matière de distribution, « nous étions contraints l'été dernier de recourir à l'achat de réserve d'eau pour subvenir à nos besoins. Nous avions droit à l'eau deux jours par semaine seulement, et des fois nous restions plus de 15 jours sans eau. Cette année c'est plus équilibré, les coupures ne dépassent pas les 48 heures, ce qui nous permet de nous organiser» nous dit cette femme de famille. Effectivement, il est vrai que l'eau ne coule pas 24h/24, mais les coupures semblent être maîtrisées et répondent à une réparation étudiée à l'image de certaines communes, où l'approvisionnement est quotidien, bien que limité à un créneau horaire, «c'est mieux que l'année passée, nous avons de l'eau tous les jours entre 8h du matin et 14h. Alors que l'été passé nous n'avions aucune idée sur l'arrivée de l'eau dans nos robinets. On peut au moins contrôler notre consommation» nous explique Omar, fonctionnaire et père de famille.
Cela étant, pour venir à bout de cette pénurie, plusieurs projets sont en cours dans la wilaya de Tipaza. Celui du barrage de Kef Eddir dans la commune de Damous, est sans conteste le plus important. D'une envergure de 110 km linéaire, il est destiné à la couverture et l'alimentation de 11 communes, avec une capacité de 125 millions de m3. Il est clair que dès sa réception, la gestion des ressources en eau dans la wilaya passera à une vitesse supérieure. En attendant, les autorités locales ne ménagent aucun effort pour trouver les alternatives efficientes pour satisfaire les besoins des citoyens. Les plus récentes ont porté sur la remise en exploitation de la station de pompage de la commune de Nador vers le barrage de Boukerdene, et la réalisation récente de la station de dessalement de Bou Ismail, d'une capacité de 10 000 m3/jour.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.