«Tebboune poursuit l'édification de l'Algérie nouvelle»    Enseignement supérieur: renforcer la contribution des étudiants à leur formation universitaire à la faveur d'un modèle national en 5 phases    D'importantes réalisations socio-économiques et des indicateurs prometteurs    CAC d'Annaba: lancement de la radiothérapie stéréotaxique pour la 1e fois en Algérie    Sommet arabe: les dirigeants arabes confirment leur participation    Triathlon/Championnat d'Afrique: l'Algérie décroche deux médailles    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    L'ONU doit agir énergiquement pour stopper la politique criminelle de l'entité sioniste    Une délégation de cadres supérieurs de la DGSN se rend au siège de la Cour constitutionnelle    Codes communal et de wilaya: définir les responsabilités et les prérogatives des élus    Tlemcen: une encontre sur la société civile, la promotion du tourisme et la protection du legs culturel    Tenue mercredi à Alger de la 10e session de la Commission intergouvernementale mixte algéro-russe de coopération    Le développement sportif et les performances des JM d'Oran mis en relief    La Côte d'Ivoire veut récupérer Fofana    La tension monte d'un cran au Maroc    Rage: onze décès enregistrés en 2021    Foot (amical) Algérie-Nigeria: les Verts pour vaincre et convaincre    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    «L'Algérie doit être construite par les algériens»    La chine donne son quitus    Un Palestinien assassiné par les forces d'occupation sionistes    Borne et les préoccupations de l'heure    Absurdité    Que va faire l'Opep+?    Développement régional: La décentralisation comme clé de voûte    Industries: Priorité aux filières de substitution des importations    Efficacité des ressources et réduction de coûts de production: L'expertise allemande pour les PME algériennes    L'ESS sombre    Grosse inquiétude au Barça    On a évité le pire à El Bayadh    ASO Chlef: Des ambitions à la hausse    Démarrage timide dans la capitale    Le président Tebboune présente ses condoléances    El Bayadh: Des tablettes pour 900 élèves du primaire    Cap Falcon : une femme morte et deux blessés graves dans une collision entre deux voitures    Campagne de dépistage à El Flay    El-Bayadh: Trois morts et un blessé grave dans un accident de la route    Onze ans de retard    De la marijuana à Zéralda    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Presse, amour et pouvoir    La pièce « Hna ou Lhih » participe    «C'est formidable d'échanger avec les lecteurs»    Des cadeaux attendrissants    Festival du théâtre amateur de Mostaganem: 35 troupes à la 53e édition    Il y a 60 ans était proclamée la République algérienne    Corruption: 10 ans de prison requis contre l'ex-wali de Skikda Fouzi Belhacine    «Gros» mots : les contre-chocs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le renard des prétoires
Publié dans L'Expression le 14 - 08 - 2022

À près de quatre vingt ans, le célèbre bâtonnier de Blida, Moustafa-Farouk Ksentini, reste remarquablement lucide, et prêt à toute réplique lorsque l'intervieweur qui se trouve en face de lui, veut aller vers la diffamation. Le célèbre bâtonnier de Blida n'est pas facile à avoir, lors d'interviews accordées à de jeunes journalistes très mal documentés, ou mal informés sur la valeur réelle de cet avocat, nationaliste, compétent. «À tous ceux qui veulent avoir par la roublardise, et la ruse, le bâtonnier M.F. Ksentini, doivent se lever très tôt, partir plus tôt que prévu, être là avant lui, prévoir ce que lui, a déjà mis en place pour un tel rendez-vous, et surtout, se préparer aux «non» catégoriques, lancés par Farouk, je leur conseille de bien se conduire face à cet homme de droit, qui ne dit jamais un mot de travers!» avait déjà averti son ami d'enfance et confrère, Me Hadj Rachid Morsli, qui n'aimait pas que ses confrères soient trainés dans la boue! Des décennies durant, le batonnier de Blida a toujours essayé de rester égal à lui-même. Les connaissances qu'il s'est construits, lui ont servi dans son métier. Il ne voulait jamais accorder de crédit à quiconque, tentait de toucher à la «robe noire»!
En 200O, feu Me Chabbi Benouaret, était venu le voir pour redresser un tort causé par Abdelhafidh Moustiri, alors très puissant procureur général près la cour de Blida: «Bâtonnier, je viens d'être informé que le procureur général a rédigé un rapport «égorgeant» à l'encontre de Med Mounir Larbaoui, le jeune président de la chambre pénale de Blida, accusé par le parquetier de corruption, soulignant au passage que c'était sur une sèche dénonciation émanant de vous, le bâtonnier, en personne! Alors, de deux choses l'une: c'est vrai et alors là, je n'ai rien à dire de plus, ou c'est faux, et le bâtonnier que vous êtes, êtes obligé d'apporter le plus vif démenti au ministre de la justice!» Là, Ksentini, fixa un bon moment le confrère effrayé par l'info, puis déclara d'un trait: «Ecoutez, cher confrère, vous ne me connaissez pas très bien. Je ne juge jamais les gens, encore moins, les juges! Je n'ai rien écrit au procureur général. Il ne s'aventurera jamais à diffamer quiconque, encore moins le bâtonnier que je suis! Je vais adresser une correspondance au ministère, et laver le magistrat mis en cause par, certainement, la rumeur!» Quant à ceux qui veulent avoir le vieux malin de Ksentini, qu'ils se rassurent.
Amener ce renard sous des lumières feutrées, et lui demander d'ouvrir la «boîte noire» des gens des régimes fréquentés à un moment de sa vie, c'est aller trop vite en besogne, et tous ceux qui s'aventurent sur ce terrain «glissant», perdent le nord!
Le bâtonnier de Blida est un homme dans le sens le plus propre du terme!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.