FUSILLADE DE STRASBOURG : Le frère du tireur arrêté en Algérie    PRODUCTION D'AGRUMES : Près de 40.000 quintaux d'oranges récoltés    EXPLOITE DE MANIERE SCANDALEUSE EN FRANCE : Le médecin algérien payé ‘'à moitié prix''    LE FLN ET LE RND SE LIVRE UNE RUDE BATAILLE : La campagne des sénatoriales bat son plein à Oran    INTERDICTION DU NIQAB : Les Zaouïas appellent à une interdiction totale    LES NEGOCIATIONS ABOUTISSENT A DE "BONS RESULTATS" : Une zone de libre-échange africaine dans 10 ans    TIARET : Un homme et une femme écroués pour charlatanisme    AIN TEMOUCHENT : 07 harraga portés disparus en mer    ORAN : Un jeune arrêté pour chantage sur facebook    L'art de la confusion.    Dans les coulisses de : Naïma Salhi «chassée» de Naciria et de Chabet ElAmeur    Après la découverte d'une bombe à M'chedallah, les villageois réclament la sécurité    Emeutes à Si Mustapha (Boumerdès) : la population se révolte en signe de soutien au président d'APC    Turquie 9 morts et 86 blessés dans un accident de train à Ankara    Défi de survie pour le mouvement des «gilets jaunes»    Natation : Sahnoune éliminé sur 50 mètres en Chine    Mouvement au sein des chefs de sûreté de wilaya    Ouverture demain du Salon international des dattes    Exploitation des mines d'or dans le Sud : les discussions avec les partenaires étrangers avancent    CNAS : tenter de réduire les accidents du travail    Ouadhias (Tizi Ouzou) : Deux voleurs de batteries de relais téléphoniques identifiés par la police    Soins des Algériens en France : Y a-t-il un changement ?    Issiakhem : Il aurait sans doute ri !    Léo Rojas, nous y étions !    Kamel Messaoudi : Le chanteur qui a osé    La menace terroriste plane à nouveau sur la France    Bouira : Le DJS sur la sellette !    Tournoi de beach-volley demain et dimanche à Oran    Le FLN part en favori    Trio malien pour JS Saoura-IR Tanger    Votre week-end sportif    «Tôt ou tard, le tarif de l'électricité doit être revu»    Sidi-Saïd prend de vitesse ses détracteurs    L'auto-satisfecit algérien    Déclaration de politique générale du gouvernement: Ouyahia dément tout empêchement de la présidence    Un individu sous les verrous: Chantage sur le Net    Aïn El Turck: Cinq femmes tuées par le monoxyde de carbone    Démission du SG et menaces du RCK: La FAF et la LFP retombent dans leurs travers    Division nationale amateur - Ouest: Le dauphin à l'assaut du leader    Défaitisme    L'histoire à méditer    Coup d'envoi de la première rencontre culturelle «Voix de femmes»    Une ville au passé révolutionnaire    Réminiscences de mots à l'Espaco    Brexit : Theresa May à la peine dans son tour d'Europe pour obtenir des concessions    Répression meurtrière à la suite de manifestations de l'opposition    Mondial des clubs: Vers une finale River Plate-Real Madrid    Un monument à Soljenitsyne inauguré à Moscou le jourde son centenaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des projets, des milliards et des attentes
BOUKHELIFA
Publié dans L'Expression le 30 - 08 - 2007

Alimentation d'eau potable, décharge publique, revêtement des routes, autant de problèmes à régler.
De grands projets sont en cours de réalisations au niveau de la commune. La livraison de ces différents projets devrait résoudre plusieurs problèmes, notamment l'épineux problème de l'alimentation en eau potable pour le village Ifoughalen et ses environs, dont la population a durement vécu le manque de cet élément (eau) vital durant plusieurs années. Ainsi donc, pas moins de 7 milliards de centimes ont été alloués à ce projet d'AEP.
Cependant, le taux d'avancement des travaux, lancés il y a près de deux mois, avoisine juste les 20% de l'avis même du président de l'APC, Abdellah Zerouklane.
Quant aux villages Boukhelifa, Taâzibt et Taourirt, l'étude AEP a été faite par les services de l'APC pour un montant estimé à 3,5 milliards et «nous attendons sa prise en charge par les services concernés», indique notre interlocuteur. Par ailleurs, «concernant le revêtement des routes, l'APC s'est taillé la part du lion», révèle l'édile de la commune. Ceci en comparaison avec les autres municipalités de la wilaya. A titre indicatif, ce programme, ajoute notre interlocuteur, de quelque 60 milliards de centimes alloués concerne le revêtement des chemins du PK 07 et le PK 10 du côté du littoral de la commune, et le PK 20 qui permettra surtout le désenclavement du village Aït Guendouz, éloigné de 25 km du chef-lieu de la
commune.
Ce programme est parrainé par le wali de Béjaïa. Toutefois, le premier responsable de la commune a tenu à rendre un grand hommage à la star mondiale de football, Zinedine Zidane, qui, lors de sa visite à la région, en mai 2006, a doté la polyclinique d'El Aâch Ighiouar de tous les équipements et aussi le financement de tous les travaux de restauration. D'autant que la structure est d'une grande capacité d'accueil avec en sus des logements pour le personnel. Néanmoins, «nous attendons l'aval de la direction de la santé et l'affectation bien sûr, du personnel inhérent à son fonctionnement», affirme encore notre vis-à-vis.
Pour rappel, la bâtisse a été construite dans les années 80 avec un énorme budget mais laissée depuis à l'usure du temps. Aussi, le centre de santé, sis au village Boukhelifa qui est fin prêt, et dont la population éprouve un grand besoin pour sa mise en service, attend toujours l'affectation d'un infirmier. L'APC a déjà saisi les services concernés quant au lancement de ce centre tant attendu.
Cependant, l'autre grande préoccupation des habitants est le revêtement du chemin de wilaya 23 A qui subit actuellement une dégradation très avancée, mais le maire, qui demeure optimiste, affirme que le projet est inscrit aux services de wilaya pour un montant de 8 milliards de centimes. «Sa réfection n'est qu'une question de mois», soutient-il. Pour preuve, indique-t-il encore, «j'ai moi-même, avec le subdivisionnaire de la Société des travaux publics (STP), effectué deux visites de travail sur le site pour localiser et repérer les différents problèmes et défaillances. Pour toute précision, on bute sur le manque d'entreprises qualifiées à même de mener les travaux impeccablement et dans les délais, et non pas pour l'argent». Quant au problème de la réalisation d'une décharge publique afin de mettre fin aux dépotoirs sauvages jonchant les routes et les ruelles de la localité, le président de l'APC estime que «le choix a été fait concernant le site devant abriter cette décharge, mais nous attendons l'aval des services des forêts».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.