Á 90 ans, Goudjil confirmé à la tête du Sénat    «La pensée libre» à la barre    L'avocat de Blida libéré hier    Place aux jeunes ! Quand ils seront vieux !    Hirak, quels débouchés politiques ?    Le procès reporté à la prochaine session criminelle    Ould Kaddour dans le collimateur    Un Algérien nommé Aït Ali Brahim    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    Le Maroc veut construire un deuxième mur de défense    La Tunisie retient son souffle    Panique en Israël    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Libération sous caution de Nabil Karoui    Le Mouloudia encore loin du compte    Trois chocs à l'affiche    Un clasico sans âme    Benchaïra forfait face au MCA    La double confrontation face à la Côte d'Ivoire officialisée    Les flammes de la passion    L'Algérie ou le déclin par les mathématiques    Un important lot de vaccin reçu hier    Le ministère du Travail dément l'introduction de modifications    Les cinémas autorisés à rouvrir à New York    Le rêve brisé d'un amoureux du cinéma    Plus de 50 œuvres littéraires abordant la valeur de la cohésion nationale publiées    Sardine, vin, prière et pêcheurs !    Sur les traces du passé glorieux de l'ancienne "Zucchabar"    Une conférence sur le parler jijélien    Djamaâ El Djazaïr : Le périmètre de protection et les règles de sécurité fixés    Lutte contre la criminalité : Saisie de 650 comprimés psychotropes    Journée nationale de la Casbah : 80% du patrimoine bâti de La Casbah classés «rouge»    Real - Zidane : "On a marqué un but à l'extérieur, ce qui est très important"    Sans diagnostic point de remède !    L'UGTA pour un retour à la retraite proportionnelle    Pré-emploi et terrain sinistré    Football - Ligue 1: Choc alléchant à Oran, «clasico» indécis à Alger    Annexe régionale d'Oran de l'Office national des statistiques: Les travailleurs en grève illimitée    Tlemcen: Un jeune tué d'un coup de couteau à Aïn Youcef    Mascara: Une mère et son bébé sauvés in extremis à Zahana    Tiaret: Sur les traces de l'homme préhistorique de Columnata    182 nouveaux cas et 3 décès en 24 heures    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les nouveaux dirigeants libyens bientôt en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les nouveautés du secteur de l'habitat
ACCÈS AU LOGEMENT ET AU FONCIER URBAIN
Publié dans L'Expression le 26 - 07 - 2008

Ces mesures visent à résorber la crise de logement dont souffrent les Algériens.
L'Algérie tend de plus en plus à faciliter l'accès au logement social et en finir ainsi avec ce grand casse-tête qui ne cesse de tarabuster les Algériens. Ainsi, le Président Bouteflika a décidé de relever le montant de l'aide de l'Etat accordée aux citoyens éligibles au logement social participatif et à l'habitat rural. L'aide qui était de 500.000 DA sera, aux termes de cette décision, portée à 700.000 DA. Une autre nouveauté dans le secteur de l'habitat, celle-ci concerne la révision, à la hausse, du seuil maximal de revenus mensuels des ménages éligibles à ces aides publiques de 60.000 à 72.000 DA. Le président de la République a également instruit le gouvernement de mettre en place, avec la participation des banques, les mécanismes à même de renforcer la participation des citoyens ayant un revenu à la satisfaction de leur besoin de logement, en soulignant: «Le logement social locatif devra être, à l'avenir, de plus en plus réservé aux seuls citoyens qui sont dans une incapacité avérée de se loger par leurs propres moyens. A ce titre, nous devons faciliter l'accès à la propriété des logements en location-vente financés par l'Etat pour les citoyens souhaitant payer cash à condition que la propriété soit incessible pendant une période définie».
Par ailleurs, pour mieux assurer l'accès au logement, il a été décidé de renforcer davantage les prérogatives du ministre de l'Habitat et de l'Urbanisme. En ce sens, un décret exécutif, portant le n°08/189, daté du 1er juillet 2008, redéfinit les missions du premier responsable de l'habitat. Aux termes de ce décret, qui a été publié dans la dernière édition du Journal officiel, le ministre de l'Habitat et de l'Urbanisme est chargé de «la mise en oeuvre, dans un cadre concerté, de la politique générale du gouvernement et de son programme d'action dans les domaines de l'habitat, du logement, de la construction, de l'urbanisme et de l'architecture». Le responsable du secteur est également tenu de veiller à l'application de ce programme «conformément aux lois et règlements en vigueur et ce, en vue de la satisfaction de la demande nationale en la matière». Par ailleurs, il a été laissé au ministre de l'Habitat la libre «initiative pour proposer tout cadre institutionnel de concertation et/ou de coordination intersectorielle ou tout autre structure et tout organe approprié de nature à permettre une meilleure prise en charge des missions qui lui sont confiées.» «Il est chargé de veiller au bon fonctionnement des structures centrales et déconcentrées ainsi que des établissements publics placés sous sa tutelle». Aux termes de cette loi, le premier responsable du secteur prendra en main la gestion du foncier urbain. Il aura également à «initier et proposer la politique nationale en matière d'accès au foncier», «de proposer la création de nouvelles zones urbaines et rurales d'habitat et de logements ainsi que des zones industrielles», «étudier et proposer toutes mesures d'incitation financière, fiscale, et de soutien bancaire pour assurer la promotion des investissements dans les domaines de l'habitat et du logement», lit-on dans le Journal officiel du 1er juillet en cours. Il faut dire que ce n'est pas un cadeau que vient de recevoir le ministre de l'Habitat, car la tâche n'est pas aisée. Maintenant que les pleins pouvoirs sont donnés au ministre de l'Habitat et de l'Urbanisme, reste à savoir si cela aura des répercussions sur le domaine de l'immobilier en Algérie. C'est là que réside l'attente du citoyen lambda.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.