L'Inter Milan se penche sur un latéral argentin    Marche des travailleurs de Cevital à Bouira : « Libérez Rebrab, non à une justice instrumentalisé »    L'IRB Kheneg accède en Interrégions    Les Algériens pour une bonne moisson et des points olympiques    La communauté internationale face à ses «responsabilités»    "Il faut commencer par juger les véritables criminels"    L'opposition dénonce l'immixtion de l'armée dans la politique    Les frères Kouninef sous mandat de dépôt    Avantage aux Béjaouis, mais…    Le Chabab passe en finale    Le tournant    La JSK appelle à une marche de soutien à Issad Rebrab    Trois nouvelles plages proposées à l'ouverture    L'exécutif planche sur la saison estivale    Recul du taux d'analphabétisme    Protestation contre le directeur des transports    Parkours de Fatma-Zohra Zamoum présenté en avant-première à Alger    Le long-métrage Abou Leila en compétition à la «Semaine de la critique»    Benhadid : «La solution est politique»    L'Association des professionnels accentue la pression sur l'armée : Les Soudanais menacent de paralyser le pays    Nouvelle aérogare: Les travaux du parking à étages et la tour de contrôle achevés    Le porte-parole du gouvernement: «La justice est au-dessus de tous»    Chlef: Plus de 58.000 candidats aux examens de fin d'année    Les locaux commerciaux pour les jeunes au menu    Sûreté de wilaya: Plus de 3.000 permis de conduire retirés en trois mois    Le FFS dénonce une «démarche autoritaire»    Affaire Rebrab: L'ambassade de France dément toute demande de renseignements    KABYLIE 2001 : «HIRAK», SAISON I    Le pouvoir, ses manipulations et ses échecs catastrophiques (pour l'Algérie)    Relations russo/nord-coréennes: De nouveaux détails sur la prochaine rencontre Poutine-Kim    L'entraîneur du Kenya compte sur son collectif    Libye: Al-Sarraj dénonce le soutien "non proportionné" de la France à Haftar    Comment l'URSS a construit un "tueur de sous-marins"    Ali Baba et les 40 voleurs    Un terroriste abattu dans la région du Kef    La guerre de l'espace a-t-elle commencé?    Le prix du baril pourrait flamber    Le temps des décomptes    Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été    Des pays africains exportateurs de pétrole et de gaz en 2022    Bourses : Les actions européennes se sont dégagées par le haut d'une séance terne    Décès : L'ancien fondateur du FIS Abassi Madani tire sa révérence    Abdelaziz Rahabi à la Radio chaîne III: "La transition porte tous les risques de ne pas aboutir"    Comment sécuriser nos musées!    Houston rend hommage au cinéma palestinien    De Ala Eddine Slim à Robert Rodriguez, via... Zahra!    "Laissez la justice faire son travail"    Festival d'Annaba du film méditerranéen : de la 4e édition au mois d'octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FLN prépare son plan Marshall
SENATORIALES
Publié dans L'Expression le 22 - 10 - 2009

Les pratiques illégales et l'achat des voix seront sanctionnés.
Le rendez-vous des sénatoriales met en ébullition les états-majors du FLN. La direction du parti multiplie ses rencontres. Le secrétaire général de l'instance exécutive du FLN, Abdelaziz Belkhadem, a eu hier, une journée très chargée. Il a convoqué dans la matinée son secrétariat à une réunion restreinte avant de rencontrer ses ministres membres du parti. Les deux réunions avaient pour objectif d'arrêter la stratégie d'attaque pour la bataille des sénatoriales. «La réunion du secrétariat de l'instance exécutive a été consacrée uniquement à la préparation du renouvellement des membres du Conseil de la Nation», a déclaré à la sortie, le porte-parole du parti, Saïd Bouhadja. Selon lui, le débat s'est déroulé autour de la stratégie à suivre et les critères adoptés dans la sélection des futurs sénateurs.
La question de la préparation du congrès n'a pas été évoquée. «Pour le moment, nous nous penchons sur le renouvellement des membres du Sénat», a précisé M.Bouhadja. Evidemment, conjoncture oblige! Le FLN préfère s'investir à fond dans la préparation du rendez-vous de décembre prochain. Afin de maintenir sa place de parti majoritaire et renforcer son poids au sein du Sénat, le parti prépare un plan Marshall dont les grandes lignes seront dévoilées prochainement. Pour bien mener l'offensive des sénatoriales, une instruction sera adressée la semaine prochaine à la base. Le porte-parole n'a pas voulu livrer plus de détails sur cette note. «Nous n'avons pas encore arrêté définitivement notre décision», a-t-il affirmé en guise de réponse.
Selon lui, les discussions sont toujours en cours pour voir comment remporter la bataille.
Selon une source proche, cette instruction définira les critères de sélection des élus et la méthode à suivre pour le déroulement des élections.
La direction du parti va mettre en garde ses structures contre tout dépassement dans le choix des élus. Les pratiques illégales et l'achat des voix seront sanctionnés.
Le parti compte entamer les élections primaires. «C'est à la base de sélectionner l'élu», précise M.Bouhadja en indiquant que des commissions de candidature seront installées au niveau de chaque mouhafadha. Le parti n'écarte pas le recours aux alliances au niveau local. Son porte-parole n'a pas exclu cette possibilité. «Nous sommes en train de réfléchir sur la question», a-t-il reconnu en expliquant que dans certaines wilayas où le parti n'est pas majoritaire, le recours à l'option de l'alliance est prévu.
Les partis de la coalition s'engageront, ensemble, à organiser des élections transparentes. La réunion du secrétariat est la deuxième du genre en l'espace de 72heures.
Le secrétaire général compte multiplier les rencontres avec les cadres et les militants du parti pour préparer une intervention musclée. Il réunira dimanche prochain son secrétariat pour arrêter la feuille de route des sénatoriales. Le parti majoritaire mise sur un bon score pour sauvegarder sa place de première force politique. Afin d'éviter tout conflit et réunir les rangs du parti, M.Belkhadem ne cesse d'insister auprès de ses militants sur la nécessité de faire «un bon choix des élus pour consolider la position du parti sur la scène politique nationale». «La force d'un parti ne se mesure pas seulement à travers son implantation au sein du peuple, au nombre des voix et des sièges récoltés, mais aussi par la force de ses propositions et sa capacité à être au diapason de l'évolution», a-t-il martelé lors de l'installation de la commission nationale de préparation du congrès.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.