Déconfinement: la reprise des activités économiques scindée en deux phases à partir du 7 juin    Manifestations aux Etats-Unis : une neuvième soirée plus calme,Trump critiqué pour sa gestion de la crise    L'Alliance libre européenne appelle le Maroc et l'UE à mettre fin à l'occupation du Sahara occidental    La consommation d'eau en Algérie a augmenté de 10% depuis le début de la crise de la Covid-19    Un "dangereux" terroriste capturé par les services de sécurité à Aïn Temouchent    Coronavirus: 98 nouveaux cas, 79 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    Accord Opep+ : une action décisive afin d'empêcher un effondrement total du marché    Gaz: Sonatrach adapte sa stratégie pour faire face à la concurrence croissante du marché mondial    Les essais cliniques sur l'hydroxy-chloroquine repris: l'Algérie confortée dans sa position    Barça : Une inquiétude pour Lionel Messi ?    Elle a décidé de régler les contentieux vis-à-vis de la FIFA : La FAF au secours des clubs professionnels    Djamel-Eddine Damerdji relève la «complexité» d'un retour à la compétition    Affaire de l'enregistrement sonore : Le procès reporté au dimanche    Hommage à Guy Bedos : Il fera tordre de rire les anges    Chengriha rappelle le soutien de l'ANP à Tebboune    Le Care critique les choix du gouvernement    Les travaux s'éternisent    Vers un intérimaire à la tête du MPA    La CAF propose de nouvelles formules pour les compétitions interclubs    Le stade 5-Juillet "parmi les plus chauds au monde"    L'épreuve    Naples : Le successeur de Koulibaly déjà identifié ?    7 ans de prison requis contre Yamani Hamel    Le gouvernement libyen tente de reprendre l'aéroport de Tripoli    Bras de fer au sommet sur la diplomatie en Tunisie    Plusieurs localités durement touchées    Projet d'évitement de la ville d'Azeffoun : Deux ans de travaux pour un tronçon de quatre km    Plus de 500 migrants bloqués au large de Malte    Des familles de victimes de la répression réclament justice    Vu à Souk-Ahras    " Détruisons les murs, construisons des ponts "    J'accuse Apulée, saint Augustin, Ibn Khaldoun et les autres !    Oulkhou : Recueillement à la mémoire de Tahar Djaout    Quatre réseaux de crime organisé transfrontaliers démantelés: 115 kg de kif, 58.602 comprimés psychotropes et 450 millions saisis    Trafic de drogue, 2 arrestations    Un déni français    Ce n'est pas à Sonatrach de repenser sa stratégie, c'est au HCE de le faire    Accompagnement des entreprises    Ces profils atypiques qui veulent se faire une place en politique !    SpaceX, l'espace n'est plus un bien commun de l'humanité    Hirak : Mouvement ? Soulèvement ? Révolution ?    La fin d'une ère    Mise à plat du moral national    Les articles sur l'identité et la nature du régime ne seront pas amendés    Le ministère du Commerce dément    Détournement de foncier agricole et abus d'affluence : Hamel rejette toutes les accusations portées contre lui    ENVOI DE TROUPES DE L'ANP A L'ETRANGER : Laraba apporte des précisions    Allocution du président de la République devant les cadres et personnels de l'ANP    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Deux manifestations antagonistes à Lomé
APRÈS L'ACCORD ENTRE OLYMPIO ET LE POUVOIR TOGOLAIS
Publié dans L'Expression le 30 - 05 - 2010

Des milliers de Togolais ont défilé hier à Lomé dans deux manifestations distinctes, l'une pour dénoncer un accord entre l'opposant Olympio et le pouvoir, l'autre pour saluer cette nouveauté.
En milieu de matinée d'hier, plusieurs milliers de personnes ont dans un premier temps entamé une marche de soutien à la «politique d'ouverture» du président Faure Gnassingbé. «C'est une manifestation organisée par les forces vives de la nation pour soutenir la politique de réconciliation, d'apaisement social et d'ouverture» du chef de l'Etat, a expliqué Solitoki Esso, secrétaire général du Rassemblement du peuple togolais (RPT, au pouvoir). Suite à un accord signé mercredi avec le principal opposant togolais, Gilchrist Olympio, qui dirige l'Union des forces pour le changement (UFC), un décret présidentiel a annoncé vendredi la composition d'un nouveau gouvernement comprenant sept ministres issus de l'UFC. Il s'agit d'une première depuis la création en 1992 de ce parti, qui a notamment obtenu le portefeuille des Affaires étrangères.
L'UFC est officiellement arrivée en deuxième position lors de la présidentielle du 4 mars qui a vu la réélection de Faure Gnassingbé. «Je suis sorti pour soutenir mon président, pour tous les efforts consentis pour que l'UFC puisse entrer au gouvernement.
C'est un homme très ouvert, lui seul pourra réconcilier ce pays», a estimé un manifestant. Des cadres du RPT et des nouveaux ministres battaient le pavé aux côtés de nombreux jeunes portant des tee-shirts aux inscriptions «Faure Gnassingbé pour le Togo uni et prospère» et «Faure Gnassingbé président de tous les Togolais». L'accord du 26 mai a été décrit comme «historique», M.Olympio s'étant opposé pendant des décennies au général Gnassingbé Eyadéma, qui dirigea le pays d'une main de fer de 1967 à sa mort en 2005, puis à son fils, l'actuel président.
Certains ont salué le courage de M.Olympio, dont le père, Sylvanus Olympio, premier président du Togo indépendant, fut assassiné en 1963 lors d'un coup d'Etat auquel prit part le général Eyadéma. Mais la pilule n'est pas passée à l'UFC qui est désormais clairement divisée. Estimant ne pas avoir été consulté par M.Olympio sur cet accord, le bureau national du parti a suspendu son dirigeant vendredi, ainsi que les 7 ministres. Partis en fin de matinée du quartier populaire Bè, des milliers de sympathisants de l'UFC, emmenés par leur candidat à la présidentielle, Jean-Pierre Fabre, brandissaient des pancartes «A bas les traîtres» et «Gilchrist Olympio le killer».
M.Fabre rejette la victoire de M.Gnassingbé à la présidentielle qu'il estime avoir remportée. «Le gouvernement formé hier est une coquille vide (...) il ne sert à rien de débaucher notre président national. Sans Gilchrist, la lutte continue», a assuré une partisane de l'UFC. Gilchrist (Olympio) a reçu la sanction qu'il mérite parce qu'il a trahi notre parti. M.Olympio ne s'est pas exprimé après l'annonce de sa suspension.
La marche de l'UFC, qui a manifesté quasiment tous les samedi contre la réélection de Faure Gnassingbé depuis le scrutin de mars, devait s'achever par un meeting sur la plage de Lomé. Les deux manifestations ne sont pas rencontrées, leurs trajectoires étant distinctes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.