Des journalistes reviennent en... autostop !    ils ont réussi à marcher    La marche de la communauté universitaire empêchée    Pris au dépourvu, les citoyens pénalisés    L'espoir d'une reprise    Une coalition d'ONG plaide pour une "nouvelle approche"    L'Algérie œuvre à l'élimination totale des ADM    Démenti    FAF : L'AGE pour la désignation du nouveau président aura lieu ce jeudi    Fort taux de suivi de la grève, selon le Cnapeste    Les ménages à rude épreuve    Secousse tellurique de 3,2 degrés dans la wilaya de Béjaïa    Pas de diffusion télé pour le feuilleton "Babor Ellouh"    "Their Algeria" décroche le prix spécial du jury    Rassemblement sur le parvis Matoub-Lounès à Paris    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces de l'occupant marocain    Energies renouvelables : une journée dédiée à l'hydrogène vert le 19 avril en cours    Mouloudia d'Alger : Les joueurs mettent la pression    Tebboune nomme Ahmed Rachedi Conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Liverpool-Real Madrid : Les compositions probables    6 habitudes alimentaires pour lutter contre la fatigue chronique    Primauté du sucre et de l'huile contrariée    Le CRA ouvre un restaurant «Rahma» à la Médiathèque: 400 repas quotidiennement pour les démunis    Tlemcen - Ansej : des transporteurs réclament l'effacement de leurs dettes    Ligue 2 - Groupe Centre: Six postulants au coude-à-coude    Sétif: Un atelier clandestin de fabrication d'armes démantelé    112ème mardi de protestation: Les étudiants au rendez-vous au premier jour du Ramadhan    La vitamine DZ, seule source d'énergie locale !    Un ultimatum pour Cavani    L'Iran met en garde Washington contre le «sabotage» et les «sanctions»    Une grave provocation    Saidal fabriquera du Levothyrox    Exclusivement destinée à l'export    «L'immunité collective n'est pas atteinte»    Azra scintille à tigzirth    Le président Tebboune appelle à la vigilance    Flambée vertigineuse des prix des produits alimentaires    Le complexe de l'automobile    La dispute royale en Jordanie embarrasse l'Arabie saoudite    Un constat sans complaisance    Zorc optimiste pour Haaland    David Luiz sur le départ    Alors, c'est In Salah ou Aïn Salah?    La librairie «Cheikh» renoue avec les ventes-dédicaces    L'amour à l'italienne    Baâdji poursuit sa purge    Saïd Bouteflika refuse de se «livrer»    Les indépendants en «conquérants»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Audience technique devant le TSL
ENQUÊTE HARIRI
Publié dans L'Expression le 08 - 02 - 2011

Le Tribunal spécial pour le Liban (TSL) a entamé hier matin une audience technique consacrée à la définition des crimes visés dans l'acte d'accusation déposé par le procureur dans l'enquête sur l'attentat contre le Premier ministre libanais, Rafic Hariri, à Beyrouth en 2005.
«Cette audience marque un moment important dans la vie du tribunal», a déclaré le président Antonio Cassese, en ouvrant l'audience de la chambre d'appel du TSL, installé depuis mars 2009 à Leidschendam, dans la banlieue de La Haye.
Prévue sur la journée, l'audience se tient à la demande du juge de la mise en état Daniel Fransen, chargé d'examiner et de confirmer l'acte d'accusation que lui avait soumis le 17 janvier le procureur Daniel Bellemare.
Le juge souhaite savoir si le TSL doit s'appuyer sur le code pénal libanais, auquel se réfère le statut du tribunal, sur le droit international, ou sur les deux, pour définir les crimes d'actes terroristes, de complot, d'homicide intentionnel avec préméditation et de tentative d'assassinat visés dans l'acte d'accusation. Le bureau du procureur et le bureau de la défense devaient exprimer leur position sur quinze questions de droit soulevées par le juge devant la chambre d'appel qui rendra ultérieurement un arrêt.
«Il est dans l'intérêt de tout le Liban et de la communauté internationale dans son ensemble que cette procédure avance avec détermination et rapidité», a souligné M. Casesse.
Le parti chiite Hezbollah s'attend à être mis en cause dans l'acte d'accusation du TSL et accuse le tribunal d'être instrumentalisé par Israël et les Etats-Unis.
La démission des ministres du camp Hezbollah avait provoqué la chute du gouvernement de Saad Hariri, fils de Rafic, le 12 janvier. La coalition de M. Hariri a réclamé au nouveau Premier ministre libanais désigné et soutenu par le Hezbollah, Najib Mikati, un engagement clair en faveur du TSL.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.