Sahara occidental: une délégation US arrêtée par les autorités marocaines à l'aéroport de Laâyoune occupée    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions marocaines dans les secteurs de Mahbes et El Bakari    Industrie: Zeghdar reçoit le président du Médef    Tindouf: les postes frontaliers entre l'Algérie et la Mauritanie réceptionnés octobre prochain    Lutte contre la spéculation illicite: 53 délits enregistrés durant les quatre premiers mois 2022    L'université est un important allié pour réaliser la transition écologique et le développement durable    OMS : la transmission de la variole du singe peut être stoppée dans les pays non endémiques    Présentation à Alger du bilan du projet des parcs culturels    Akim Zedadka confirme son départ de Clermont Foot    Rio Ferdinand évoque "une honte historique" au sujet de Mbappé    Real : Valverde n'a pas apprécié les déclarations de Salah    MC Oran: Le Mouloudia pas encore sauvé    USM Khenchela: Un retour au premier plan    Des mentalités à formater    Naftal: Appel à la révision de la marge bénéficiaire de l'entreprise    Tlemcen: Le changement climatique fait sa formation    Risques d'incendies: Branle-bas de combat pour éviter le pire    Météo: Des températures «au-dessus des moyennes saisonnières»    Non, l'ennemi de l'homme n'est pas le singe !    Tebboune met fin aux fonctions du Gouverneur de la Banque d'Algérie    Figure incontournable du cinéma algérien: Chafia Boudraâ tire sa révérence    La première règle de l'investissement    Le Palais des sports fait peau neuve    Les Verts sans forcer    Amman condamne la décision de l'entité sioniste    Le Bénin se prépare à retirer ses troupes de la Minusma    La 3e guerre mondiale n'aura pas lieu    Oran n'aura plus soif    Les moteurs de la débrouille    «Les grandes firmes attendent de la visibilité»    Les directeurs des CEM se rebellent    L'ex-ministre de la Justice vide son sac    La société civile en question    Les dernières retouches    Prestation de l'association «Mezghena» d'Alger    «Tant de féminicides...»    Chanegriha se rend à la Base navale principale de Mers El-Kebir    Tribunal: 10 ans de prison ferme requis contre Tayeb Louh    L'importance de la société civile dans le développement global soulignée    Tizi Ouzou: 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni du 24 au 28 mai    JM Oran-2022: cinq manifestations culturelles internationales prévues    Le prisonnier sahraoui Lamine Haddi soumis à des traitements "cruels et inhumains" dans les geôles marocaines    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Un réseau de prévention mis en place    L'armée s'engage    «sauvegarder un pan de la Mémoire de la nation»    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'octroi des visas aux Algériens n'est pas soumis à un système de quotas
Le consul général de France à Oran l'a déclaré lundi à Naâma
Publié dans Liberté le 04 - 03 - 2009

Le consul général de France à Oran, M. René Levaray, a indiqué lundi à Naâma que l'octroi des visas aux Algériens n'est pas soumis à un système de quotas et n'est pas limité par le nombre annuellement. Les demandes, a-t-il dit lors d'une visite de prospection des opportunités d'investissement dans la wilaya de Naâma, sont en croissance 18 mois après l'ouverture du consulat où 50 000 visas ont été délivrés pour la seule année 2008. Par ailleurs, le diplomate français, qui a pris connaissance de visu des ressources naturelles, des opportunités pastorales, minières et touristiques que recèle la wilaya, a indiqué que cette région dispose d'atouts importants, notamment en ce qui concerne l'élevage et les gisements miniers, ainsi que les grandes potentialités touristiques non encore exploitées. Intervenant devant les opérateurs économiques et promoteurs locaux, le consul général de France à Oran a souligné que la Chambre française d'industrie et de commerce en Algérie accorde toutes les facilités à la concrétisation de projets, en finançant des unités productives, tout en encourageant la création de PME dans cette wilaya. À ce titre, il a invité les opérateurs et promoteurs locaux à se rapprocher de cette chambre pour exposer leurs idées et leurs propositions. M. René Levaray a souligné, dans ce contexte, que la France est le second investisseur en Algérie après les Etats-Unis d'Amérique et le premier investisseur hors hydrocarbures, avant d'indiquer que près de 400 entreprises françaises activent en Algérie et emploient plus de 30 000 travailleurs. Les échanges commerciaux, économiques, académiques et le partenariat en matière d'investissement “se sont développés, a-t-il estimé, depuis la réouverture le 1er septembre 2007 du consulat général de France à Oran qui couvre les wilayas de l'Ouest algérien, après 13 ans de fermeture”. Le consul général de France a mis l'accent, d'autre part, sur le projet de jumelage des PME/PMI algériennes et françaises qui sera renforcé par l'organisation de journées d'étude, d'expositions et de salons avec les entrepreneurs, investisseurs des deux pays. Ces manifestations économiques seront organisées à Aïn Témouchent, Sidi Bel Abbès et d'autres villes de l'intérieur, a-t-il dit. Le directeur général de la banque Société Générale Algérie (SGA), activant depuis 1999 en Algérie et employant quelque 1 100 travailleurs à travers 54 succursales et 3 agences à l'Ouest algérien, a souligné, pour sa part, que le secteur bancaire français a trouvé un climat favorable pour inciter les investissements en Algérie d'où, a-t-il ajouté, l'ouverture d'autres agences de soutien à l'investissement et d'échanges commerciaux, ainsi que les professions libérales, “afin de rehausser les échanges bilatéraux entre les deux pays”. La délégation française a visité, lundi dans la wilaya de Naâma, plusieurs sites touristiques et tenu une rencontre avec les cadres et opérateurs économiques de la wilaya autour de l'investissement touristique, la production et l'extraction de matériaux de construction, la création de PME/PMI versées dans la transformation de viandes, de laine, de cuir, laitage, en plus de visites dans le cadre de jumelage entre les communes algériennes et françaises.
R. N.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.