Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Bréves de l'ouest
Publié dans Liberté le 25 - 01 - 2010

Sidi Bel-Abbès Démantèlement d'une bande de malfaiteurs
Une bande de malfaiteurs composée de quatre individus, soupçonnés du vol d'un camion, vient d'être démantelée dans la localité de Sidi Brahim, a indiqué hier la cellule de la communication de la Sûreté de wilaya. Saisis d'une plainte d'un citoyen, agressé et délesté de son camion de marque Star ainsi que de son portable près de la base de vie des Chinois, à Djeniane El Meskine, les enquêteurs de police judiciaire ont déclenché une enquête, sur la base d'un signalement descriptif d'un individu. Les investigations qui se sont soldées dans un premier temps par l'identification et l'arrestation du dénommé B. M., 28 ans, demeurant à Sidi Brahim. Passé aux aveux, le mis en cause n'a pas tardé à dénoncer ses deux acolytes. Il s'agit de B. M., 26 ans, et B. A., 23 ans, tous originaires de la même localité. Ils ont été neutralisés et le camion récupéré à Mohammadia dans la wilaya de Mascara.Déférés devant le tribunal de Sidi Bel-Abbès, les inculpés poursuivis pour association de malfaiteurs, vol de camion, agression et dissimulation d'objets volés, ont été placés sous mandat de dépôt.
A. BOUSMAHA
Découverte d'un cadavre dans un puits
Le corps d'un jeune homme, âgé de 26 ans, a été retrouvé en état de décomposition avancé au fond d'un puits, jeudi dernier, à la ferme Khelladi, située sur le chemin de wilaya 39 reliant Sidi Bel-Abbès à la commune de Sidi Lahcène.
La victime qui n'avait pas donné signe de vie depuis plusieurs semaines a été découverte par des citoyens et repêché inanimé par les éléments de la Protection civile alertés peu de temps après. La dépouille mortelle a été aussitôt transférée à la morgue du CHU Abdelkader-Hassani pour l'autopsie d'usage et les services de la gendarmerie a ouvert une enquête afin d'élucider ce drame.
A. BOUSMAHA
Mascara L'ex-P/APC de Zelamta condamné
L'ex-président de l'Assemblée populaire communale de Zelamta, une localité distante de 54 km du chef-lieu de wilaya, a été condamné par le tribunal de Mascara à une peine d'un an de prison ferme assortie d'une amende de 200 000 DA et au remboursement de la somme de 98 000 DA pour faux et usage de faux. Il est reproché à cet ex-élu d'avoir présenté à l'administration des fiches de paie gonflées à l'effet de percevoir un salaire identique. Le ministère public a réclamé une peine de 18 mois d'emprisonnement et le versement d'une amende d'un montant de 100 000 DA. En réponse à ces accusations, l'ex-président de l'APC a clamé son innocence n'hésitant pas à mettre en relief les fonctions de directeur technique qu'il assumait au sein de la carrière qui l'employait et que le salaire était en conformité avec cette qualité. Quant au gestionnaire de la carrière, auteur de la signature des fiches de paie, le tribunal a établi sa responsabilité dans cette fausse opération et prononcé à son encontre une peine d'un an de prison et une amende de 100 000 DA.
A. Benmechta
Relizane Retrait de confiance au P/APC de Sidi Lazreg
L'APC de Sidi Lazreg, daïra de Mendès, vit depuis plusieurs jours un blocage total quant à la gestion des affaires de sa localité. Ce blocus a été caractérisé la semaine dernière officiellement par un retrait de confiance au P/APC de cette localité. En effet, quatre des sept membres composant l'assemblée, dans une correspondance adressée au wali et dont une copie, nous a été remise, ont confirmé leur retrait de confiance à leur président pour diverses raisons. Les quatre membres signataires de la lettre de retrait de confiance évoquent la mauvaise gestion, l'humiliation des élus, la monopolisation de toutes les commissions et le mutisme du président devant la dégradation manifeste du parc roulant.
N. Aymen


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.