Pour que la date du 20 avril 1980 ne soit plus exploitée    Charaf Eddine Amara, nouveau président de la FAF    FAF : le candidat unique, Charaf-Eddine Amara, fixe ses priorités    Yaoum El Ilm: Message du Président de la République    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Algérie Poste appelle les travailleurs grévistes à « rejoindre immédiatement » leurs postes    Coronavirus: 167 nouveaux cas, 119 guérisons et 3 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.974.651 morts dans le monde    Le NMLWS condamne la décision de l'ouverture d'un bureau de LREM à Dakhla occupée    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    L'AIE relève ses prévisions de la demande    «La croissance économique n'atteindra pas les 4,5% prévus»    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Le Kenya désavoue l'ambassadeur marocain à Nairobi    Le RAJ appelle à une conférence nationale    Amandine mon amour    Ces partis à candidats «extra-muros»    Sommet à Sétif, virée à l'Est pour le CRB et le MCA    CA Bordj Bou Arréridj-MC Oran pour commencer    Flick va-t-il claquer la porte ?    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Tension persistante dans l'éducation    Six éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés    Près de 28 000 familles nécessiteuses recensées    Saisie de 155 kg de viande de volaille impropre à la consommation    Imposant dispositif sécuritaire durant ce mois de Ramadhan    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    Des experts de l'ONU appellent à arrêter la colonisation et protéger le peuple palestinien    L'Algérie condamne l'assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Faut-il recréer le monde sans nous ?    Nomination des chefs de sûreté    Les premiers signaux d'un emballement social    Les suggestions des opérateurs    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    Au Sahel, «il n'y a aucune solution sans Barkhane»    Pochettino fair-play avec le Bayern    Une offre sur la table pour Agüero    Al Menfi ferait «tous les efforts possibles» pour le départ des forces étrangères    Est-ce une nouvelle crise ?    Des partis à la recherche de candidats    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    Lancement de la plateforme numérique «lawhati.dz»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





1 700 DA pour dormir en première classe
Oran-Béchar par train
Publié dans Liberté le 04 - 07 - 2010

La nouvelle ligne ferroviaire entre Tabia, relevant de la wilaya de Sidi Bel-Abbès, et Béchar sur une distance de 580 km et l'ensemble des nouvelles gares dont les travaux ont duré près de six années ont été mis en service, vendredi dernier, par le ministre des Transports, Amar Tou.
En effet, c'est en présence d'une forte délégation que le représentant du gouvernement a pris place dans un train, à partir de la gare de Sidi Bel-Abbès et a inauguré cette liaison ferroviaire qui desservira plus de sept gares localisées à Tabia, Redjem Demouche dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès, El Biod, Mecheria et Naâma ainsi que Beni Ounif et Béchar. “En novembre 2008, juste après mon arrivée au ministère des Transports, il n'y avait que 150 km de terrassement réalisé, 60 km de voie ferrée posée, sans ballastes entre Naâma et Aïn Sefra. Franchement, je ne m'attendais pas à ce que cette performance soit réalisée en si peu de temps. Je pense que livrer 580 km du nord au sud est un exploit, et ce, malgré que 14 entreprises aient contribué à la réalisation de cette important projet, dont huit entreprises publiques nationales, deux privées, deux étrangères, une société mixte et un groupement mixte de bureaux d'études”, a déclaré le ministre des Transports, lors d'un point de presse animé à l'arrivée à la gare de Redjem Demouche.
Selon Amar Tou, “à l'issue des longs voyages, les responsables concernés vont examiner les dernières évaluations techniques pour décider de la date exacte pour l'entame de l'exploitation commerciale. Celle-ci débutera dans un premier temps par le transport des voyageurs, puis ca sera au tour du transport de marchandises (carburant et céréales), et ce, en fonction de la demande des clients. Donc, ce sont les trois types de trains prévus et qui garantiront une rentabilité pour la ligne”. À propos de la vitesse, il dira : “Théoriquement, elle est de 160 km/h, mais à l'exploitation on commencera par 120 km/h, car nos voitures sont un peu anciennes et il faut aussi faire attention à l'aspect sécurité sur le plan de la suspension des voitures. C'est en fonction de ça qu'on testera la réelle vitesse.” Le trafic prévisionnel de cette nouvelle ligne ferroviaire au cout global de 93,5 milliards de DA va permettre le transport de 650 000 voyageurs par an et
700 000 tonnes de marchandises entre carburant et céréales. La ligne Tabia-Béchar est doté d'un système informatisé de contrôle et d'aiguillage de la circulation des trains qui est commandé par un poste de contrôle centralisé basé à la gare de Mecheria et par des postes de commande locaux situés à chaque gare du parcours.
Au sujet des horaires des trains, nous apprenons que la direction générale de la SNTF a prévu deux dessertes de nuit en voitures-couchettes et places assises, aux départs simultanés, l'un à 18h25 à partir de la gare d'Oran et l'autre à 18h50 de la gare de Béchar et qui se croiserons du côté de Aïn Sefra. Les deux destinations seront respectivement atteintes le lendemain à 6h20 et 6h31.
Pour ce qui est des tarifs, le voyageur payera en voitures-couchettes 1 690 DA en première classe, 1 245 DA en deuxième classe et 975 DA en place assise deuxième classe.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.