L'ancien chef du protocole à la Présidence, Mokhtar Reguieg placé en détention provisoire    Inauguration d'une nouvelle station de compression et de réinjection de gaz à Hassi Massaoud    Les réserves hydriques "suffisantes" pour satisfaire les besoins des citoyens en 2020    La chaîne El Hayat estée en justice pour diffamation    TRIBUNAL SIDI M'HAMED : Le procès de Karim Tabbou fixé pour le 04 mars    ANNIVERSAIRE DE LA NATIONALISATION DES HYDROCARBURES : Le Président réitère son engagement pour une République forte    Nomination d'un nouveau DG à la tête de la Douane    RENTREE PROFESSIONNELLE : Lancement de quatre nouvelles spécialités    TRAFIC DE PSYCHOTROPES : Saisie de plus 162 000 comprimés à Alger    CONGESTION ROUTIERE A ALGER : Plus de 100 points noirs recensés    Apac: le renouveau du cinéma algérien passe par la libération de l'expression artistique    Belhimer: le plan d'action du Gouvernement repose sur divers ateliers englobant différents secteurs    Des détenus d'opinion quittent la prison, d'autres condamnés à des amendes    Real : Hazard face à un choix compliqué    Pourquoi un Parlement en Iran ?    Enfin le derby de la capitale !    Farès rejoue six mois plus tard    Zelfani : "J'ai surtout aimé l'état d'esprit des joueurs"    Du monde unipolaire à l'avènement d'un nouveau monde multipolaire (2e partie)    Fraude et irrégularités à la présidentielle au Togo    Libye : Haftar avance ses pions dans l'ouest amazigh    Bernie Sanders favori pour affronter Donald Trump    Hasna El Becharia en concert à Alger    ...Sortir ...Sortir ...Sortir ...    «Un solfège thématique»    Participation du film Synapse au Festival de Louxor    L'ANFC interpelle le chef de l'Etat et le ministre de la Justice    Tibane rend hommage à Rachid Talbi    Un représentant du FMI souligne une "vraie volonté de changement" de la situation économique    Afrique de l'Ouest : Les organisations terroristes «coordonnent» leurs opérations    Boxe/Tournoi pré-olympique (4e j): Abdelli en quarts de finale    Le coronavirus menance les prochains matchs de l'Inter Milan    MO Béjaïa : Les Crabes toujours menacés    Enamarbre de Skikda : Les travailleurs exigent le départ du Directeur    La révision de la Constitution intervient pour satisfaire les revendications du Hirak    Coronavirus : Onze villes en quarantaine en Italie    Journée nationale du patrimoine : La Casbah célébrée sous le signe du deuil    Du lundi au jeudi : Perturbations dans l'alimentation en eau potable    Constantine : 12 blessés dans un accident de la route près de l'aéroport    La réforme de l'administration au pas de charge ?    Handball - O. Maghnia: Les frontaliers qualifiés au play-off    Ooredoo confirme l'expulsion du PDG de sa filiale algérienne    Ras El Aïn: Des terrains désaffectés transformés en décharges de déchets inertes    Grève des PNC: Des poursuites disciplinaires contre 200 travailleurs d'Air Algérie    Benfreha: 1.000 bouteilles de boissons alcoolisées saisies    Tebboune préside un Conseil des ministres    Il a atteint 1,9 % en janvier    Une loi sur les religions ravive les tensions du passé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un complexe de grande dimension pour septembre 2012
Nouveau stade de douéra
Publié dans Liberté le 08 - 11 - 2010

Situé dans la localité d'Ouled Mendil, sur le tronçon reliant Douéra à Birtouta par la deuxième rocade d'Alger, le chantier du grand stade de Douéra a débuté concrètement au mois d'avril dernier.
La représentativité des clubs algérois dans le sport national a fait que la capitale obtient la part du lion en matière d'infrastructures sportives, que les pouvoirs publics sont décidés à mettre en place dans la perspective de hisser haut le niveau du sport algérien en général et celui de la balle ronde du pays en particulier.
À Alger, deux projets de grande envergure ont été lancés pour la réalisation de deux stades olympiques d'une capacité de 40 000 places, répondant aux normes internationales et dotés de toutes les commodités. Outre Baraki, la commune de Douéra a été choisie pour accueillir la deuxième mégapole olympique de la capitale qui fera sans nul doute office de délivrance pour les clubs algérois tout comme les différentes équipes nationales. Situé dans la localité d'Ouled Mendil, sur le tronçon reliant Douéra à Birtouta par la deuxième rocade d'Alger, le chantier du grand stade de Douéra a débuté concrètement au mois d'avril dernier.
Le projet devait démarrer, nous dit-on, en début de l'année dernière. Toutefois, un problème administratif ayant trait à l'assiette du terrain qui n'a pas été dégagée à temps a retardé l'ouverture du chantier jusqu'au 30 avril de cette année.
Si pour la majorité des projets similaires à travers le pays, le choix des pouvoirs publics a été porté sur des partenaires chinois pour des paramètres financiers et d'expérience, on n'a surtout pas dérogé à la règle pour le futur stade de Douéra. En effet, les travaux ont été confiés à l'entreprise chinoise Zhejiang Construction Investment Group Corporation (ZCIGC), pour une enveloppe financière de l'ordre de 11,969 milliards de dinars, et pour un délai de réalisation de 29 mois. Sa livraison est prévue fin 2012.
Mais avec le retard consommé pour le début du projet, on peut s'attendre, dès maintenant, à un retard de livraison, et la mise en service de ce complexe. “Normalement, nous serons dans les délais. Le complexe doit être livré en septembre 2012. Si retard il y a, ce sera une question de quelques mois seulement, pas plus. Tout a été mis en œuvre pour essayer d'être dans les délais et nous avons bon espoir d'être à temps. On est en train de faire le nécessaire pour cela”, a tenu à rassurer l'un des responsables du projet. Six mois depuis le lancement du projet, l'étape de terrassement est sur le point d'être achevée. “Dans peu de temps, on va procéder à la mise en place des fondations et des premières semelles sur lesquelles sera basé l'édifice”.
D'après les études faites, notamment la maquette proposée, le nouveau stade omnisports de Douéra disposera de plusieurs autres installations sportives modernes qui profiteront à des disciplines comme l'athlétisme et les sports-Co, à l'instar du handball, basket-ball et volley-ball. Quel que soit l'engouement qu'il suscite notamment en Algérie, le sport n'est pas uniquement le football.
Ainsi, en plus du stade principal lui-même, qui aura l'aptitude de contenir 40 000 places, avec des tribunes couvertes, trois terrains répliques seront construits autour de l'enceinte. Cette dernière sera dotée d'une piste olympique pour l'athlétisme. Il est prévu également la réalisation d'une salle
omnisports d'une grande capacité et à la pointe de la technologie, avec d'autres terrains qui seront consacrés aux sports-Co, et un grand parking de 5 000 places. Un espace de repos offrant toutes les commodités sera également réservé aux familles de façon à leur permettre de disposer d'un endroit adéquat pour s'adonner aux sports et loisirs.
Ce projet comme tant d'autres qui sont en cours de réalisation entrent dans le cadre d'une nouvelle politique des pouvoirs publics qui consiste à hisser le pays à sa véritable place au niveau international en matière de sport également.
Les responsables algériens visent un retour en force dans ce sens en mettant en œuvre d'importantes infrastructures capables d'accueillir les plus grands événements internationaux. C'est le principal objectif à travers le lancement de ces grands chantiers, à savoir notamment une organisation de la Coupe d'Afrique des nations qui manque à notre pays depuis son unique CAN accueillie sur son sol en 1990.
L'Algérie veut d'abord s'armer sur le plan infrastructurel pour encore quelques années avant de postuler pour l'organisation d'une Coupe d'Afrique des nations, la plus prestigieuse compétition du continent, à partir de 2017, apprend-on de sources proches de la première instance responsable du sport, le MJS. “Organiser une Coupe d'Afrique n'est pas un objectif dans l'immédiat. Notre priorité va pour la restructuration de notre sport et le football en particulier en le dotant de tous les moyens pour s'épanouir. Notre priorité est de réussir les différents grands projets sportifs qui sont en cours de réalisation. L'Algérie ne peut organiser une Coupe d'Afrique pour juste le plaisir de l'organiser. Quand on décide d'organiser un événement de cette envergure, on veut le réussir”, avait tenu à souligner le ministre de la Jeunesse et des Sports, Hachemi Djiar lorsqu'il a abordé le sujet de l'éventuelle organisation de la CAN en Algérie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.