«Oui, nous soutenons le candidat Bouteflika»    Le temps et la diversion    Boumerdès en effervescence pour un poste de sénateur    Pagaille dans les gares    Discussions pour une meilleure attractivité à l'investissement dans le bassin occidental de la Méditerranée    «L'Afrique doit prendre ses responsabilités»    Censure, autocensure et réserves...    Une éclatante résurrection    Médaille d'argent pour les Algériens Ould Kouider et Lamri    L'ASO Chlef reprend les commandes    Les pétards inondent le marché à Mostaganem    Arrestation de deux personnes pour avoir saccagé 20 véhicules    Un jour, la mer vous engloutira à votre tour!    L'énigme fascinante    Djemaâ Djoghlal, la mémoire de l'Aurès    Traitement du diabète : Pénurie d'hémoglobine glyquée    Sénatoriales : les candidats du FLN et du RND connus    El-Bayadh: Un dépôt de stockage de carburant avant la fin de l'année    Sommet de l'UA: la ligne rouge tracée par l'Algérie    Alger: Libération d'enfants subsahariens prisonniers de réseaux de traite humaine    La présidentielle s'emballe    Le sens des guerres dans l'évolution du monde: L'âge nucléaire mènera-t-il l'humanité vers un monde sans guerre, un monde plus uni ?    La confrérie des Gnawa : entre les directives du culte et le folklore du spiritisme    La DGSN dément le décès d'un policier    «Sans la proclamation en Algérie de l'Etat de Palestine, nous ne saurions pas là aujourd'hui»    Athlétisme : collège technique national 2018-2019    Victoire du CRBDB devant l'OMSM    46 personnes de différentes nationalités arrêtés dans le sud du pays    Une atteinte à l'ordre public    Démantelèlement d'une bande de malfaiteurs    La société civile et les partis politiques interpellent le président de la République    Lenteur dans la régularisation des constructions    Un cours au-dessus de 50 dollars permet une réduction partielle du déficit budgétaire    Inauguration de la première unité de production d'accessoires de câbles    Triptyque décisif pour la stabilité et la relance économique de la Libye    Peintures marines et compulsions terrestres    Abdeldjallil Machou, Bio express    Journées d'arts urbains d'Oran    Ghardaïa : Valoriser les plantes aromatiques et médicinales et des agrumes    Préparation JO-2020 et JM-2021: "300 milliards de centimes déjà débloqués par le gouvernement"    Bourses : Les places européennes refroidies par le Brexit    À l'occasion du 63e anniversaire de l'indépendance de son pays : Le Président Bouteflika félicite le souverain marocain    Ratification d'accords de coopération avec plusieurs pays : Le Président Bouteflika signe plusieurs décrets    Eucoco 2018 : Le pillage des ressources sahraouies dénoncé    Une quarantaine de civils tués dans les frappes de la coalition US    18ème Salon de l'automobile du 9 au 15 décembre à Oran : La production nationale à l'honneur    Ligue 1 Mobilis (13e J.-Mise à jour) : L 'ASAM gagne, le MOB et le MCA se neutralisent    Le temps n'a pas d'âge    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tizi Ouzou aura son téléphérique
Alors que le secteur des transports est caractérisé par une grande anarchie
Publié dans Liberté le 24 - 05 - 2011

Il est préconisé la réalisation d'une télécabine et d'un téléphérique de la gare intermodale de Bouhinoun vers Redjaouna. Ce moyen de transport moderne desservira la Nouvelle-Ville, l'université Mouloud-Mammeri, le stade du 1er-Novembre, la cité administrative, l'hôpital Belloua, le mausolée de Sidi Belloua, avec une capacité de 2 000 à 3 000 passagers par heure.
“Il faut parler de déportation de voyageurs et non plus de transport de voyageurs.” L'observation d'un élu faite à l'occasion de la journée d'étude sur le secteur des transports organisée par l'Assemblée populaire de wilaya (APW) de Tizi Ouzou résume, à elle seule, l'anarchie qui règne dans le secteur. Pour mesurer le recul enregistré en matière de développement des transports, l'intervenant a rappelé que la dernière étude qui visait à ouvrir le chef-lieu de wilaya sur trois lignes ferroviaires vers le sud (Boghni), l'est (Azazga) et le nord (Dellys) remonte à l'époque coloniale, précisément à 1916. “Le rail demeure le levier du développement”, a-t-il martelé. Répliquant au rapport présenté par le directeur des transports, le même élu a estimé qu'on ne peut pas noyer le développement dans des statistiques froides comme les nuits hivernales sur les hauteurs du Djurdjura. D'autres élus ont souligné également l'anarchie qui caractérise un secteur aussi stratégique pour le développement socioéconomique.
C'est le cas d'un membre de l'APW qui a dénoncé l'arrêt du service à 17h par certains transporteurs laissant ainsi sur le carreau des milliers de travailleurs et d'étudiants en attente de rentrer chez eux. En l'absence de gares conformes, il sera difficile de vérifier le taux d'exploitation des horaires, justifie le directeur des transports. D'autres intervenants ont suggéré de mettre en place une connexion entre les transports maritime, terrestre et ferroviaire. La nécessité de doter la région d'un aéroport et l'absence de parkings dans la capitale du Djurdjura ont été également mises en évidence lors des débats qui ont suivi la présentation du rapport de la direction des transports. Celui-ci prévoit la décongestion de la ville de Tizi Ouzou par l'élaboration d'un nouveau schéma directeur des transports. Les actions retenues dans ce plan consistent en la réalisation d'une rocade nord qui sera reliée à la rocade sud, l'aménagement de la RN12 en axe autoroutier entre Tizi Ouzou et Azazga, la réalisation d'une gare routière à Oued Aïssi (gare de l'est), l'aménagement de trois gares intermédiaires, trois parkings à étages. Comme il est préconisé la réalisation d'une télécabine et d'un téléphérique de la gare intermodale de Bouhinoun vers Redjaouna. L'étude confiée au groupement Ttransub technirai/Eric a démarré en février 2009. Elle concernera un itinéraire de 6 km avec 6 stations. Ce moyen de transport moderne desservira la Nouvelle-Ville, l'université Mouloud-Mammeri, le stade du 1er-Novembre, la Cité administrative, l'hôpital Belloua, le mausolée de Sidi Belloua. Avec un temps de parcours de 18 minutes, il aura une capacité de 2 000 à 3 000 passagers par heure. Autre projet d'importance pour le secteur : le prolongement de la liaison ferroviaire d'Oued Aïssi vers Azazga via Tamda. Ce projet nécessitera un montant de quelque 150 millions de DA. En attendant que ce projet couché seulement sur du papier soit concrétisé, les usagers auront toujours à faire face à l'anarchie des transports publics.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.