«Je suis contre le projet d'autoroutes à étages à Alger»    La Cour suprême approuve le pourvoi en cassation    Les "entorses" à la justice dans l'affaire Karim Tabbou    Enfin libre    Sonatrach ouvre des discussions sur les contrats gaziers    Un programme d'urgence pour atténuer l'impact du stress hydrique    Conférence internationale sur la protection sociale    Nouveau tir d'un missile balistique    Douze ans après, Yahia Chérif de retour au RC Kouba    Paqueta augmente la charge de travail    Le Libyen Shuhoub Abdulbasit au sifflet    Quand les parents et les enfants jouent avec la mort    Raccordement de plus de 450 foyers au réseau d'électricité en deux mois    SmaIl Yefsah L'inoubliable voix    Ken Loach a opté pour "La Bataille d'Alger"    Grande rencontre sur la microentreprise    Constantine contredit Medaouar    Les Algériennes pour prendre option    Barcelone pour redémarrer, Manchester pour se rassurer    La colère du FFS    Astuces pour une meilleure visibilité    Le Premier ministre confirme    Entre fermeture et menus réduits    Saisie de 6 263 unités de produits pyrotechniques    L'état d'exception : une dictature constitutionnelle ?    Branle-bas de combat chez les partis    Dbeyba et ses alliés font tout pour se maintenir au pouvoir : Doutes sur les élections du 24 décembre en Libye    Editions Média-Plus. Ici, on noya les Algériens de Fabrice Riceputi : Silence, on tue des Algériens    Jaoudet Gassouma-écrivain, journaliste, plasticien, réalisateur et enseignant : «Mes sujets sont en quête de reconstruction et de résilience»    Premier ministre: L'Algérie déterminée à accélérer les réformes structurelles    Une union truffée de non-dits    JS Kabylie: Toujours les mêmes ambitions    Filière lait: Les producteurs appellent à une solution concernant la marge bénéficiaire    Hamdoullah dima la baisse !    Des rejets «excessifs et arbitraires»    La Tunisie sollicite l'aide de l'Algérie    L'armée française tue une femme pendant une poursuite    Neuf éditions déjà!    La nuit du pétard    Les pétards ont «mis le feu»    Les dirigeants unis contre l'enquête, pour maintenir l'impunité    Des émissaires de Sassou Nguesso en mission de «conciliation»    Les clubs déclarent la guerre à Newcastle    Virée au Palais de justice    La face «cachée» du «Bâtiment»    Belabed appelle à inculquer la lecture aux enfants    Documentaire sur la solidarité Algéro-Chilienne    Assia Djebar: le manuscrit inachevé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Importation de quelque 500 génisses pleines
BéjaIa
Publié dans Liberté le 26 - 09 - 2011


Le patron de la laiterie Soummam El-hadj Lounis Hamitouche a importé mardi dernier quelque 500 génisses pleines. Avec cette quatrième opération, il a atteint les 1 900 têtes sur les 2 000 initialement prévues. Il a eu même à acheter récemment 170 génisses auprès d'un importateur algérien. L'important est de respecter à la lettre le programme tracé. Il faut dire que ce n'est pas une mince affaire. Les génisses ont été sélectionnées scrupuleusement par Laâla Alaouchiche, désigné premier éleveur bovin en 2009/2010. Il a passé 14 jours aux Pays-Bas pour y dénicher au mois d'août dernier les 500 génisses pleines. Faire son marché est loin d'être une partie de plaisir. Il faut compter avec les Chinois mais aussi les Marocains, qui sont à la recherche de vaches de race. L'enjeu pour la laiterie Soummam: demeurer numéro un national dans le yaourt et les produits laitiers. Il n'ignore pas que pour cela d'importants investissements sont nécessaires. Son objectif : importer 10 000 nouvelles génisses pleines. Il s'agit pour lui d'atteindre à moyen terme les 25 000 têtes. Les premières génisses importées ont donné naissance à des génisses de race. Les nouvelles arrivées devront procréer dans les deux mois suivant leur débarquement au port de Béjaïa. Pour la présente opération, Soummam finance des modules de 15 à 40 vaches, voire même de 60, au profit d'éleveurs des wilayas de Bouira, Boussaâda et Constantine. Les éleveurs en question remplissent les conditions du cahier des charges établi par Alaouchiche Laâla, le conseiller principal du patron. Il est attendu de la traite de ces génisses dont c'est la première portée entre 48 et 50 000 litres/jour. Pour l'heure, les éleveurs conventionnés avec Soummam contribuent à concurrence de 15% à la production journalière de la laiterie estimée à 185 000 litres/jours (elle est de 160 000 litres/jour en été). Pour satisfaire la demande de la laiterie Soummam, les camions collecteurs doivent fournir entre 550 et 600 000 litres/jour. D'où l'idée de créer à moyen terme une “pépinière de génisses.” Les nouvelles vaches auraient ainsi le temps de s'acclimater et donneraient plus de lait. C'est du moins l'ambition des dirigeants de Soummam, qui viennent d'acquérir 423 hectares à Hassi Lefdoul dans la wilaya de Djelfa. Le site est situé à quelque 90 kilomètres du chef-lieu de la wilaya de Tiaret.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.