Organisation nationale des moudjahidine L'ONM appelle à un dialogue national avec la participation de tous    Marches des étudiants : Appel à des négociations sans les symboles du système    Conseil de la Nation : Son rôle et ses missions fixés au titre de la prochaine Constitution    BCE : Draghi évoque une baisse des taux, Trump peste contre l'euro faible    Ouargla: Lancement des travaux d'aménagement du parc industriel de Hassi-Benabdallah    Le Pr Belmihoub Analyse l'impact du "Hirak" sur l'économie dans un entretien à l'APS : ''C'est le temps économique qui va s'aligner sur le temps ...    Présidentielle en Mauritanie: Ould Abdel Aziz quitte le pouvoir, mais pas la politique    Iran : Téhéran ne prolongera pas son ultimatum, les Européens ont moins de trois semaines    Cameroun Entre répression et arrestations, les pro-Kamto continuent de résister    Ouverture de la 32e édition de la CAN-2019 demain en Egypte: Groupe C : Les Verts en mode conquérant en Egypte    A quelques jours de la CAN-2019 : Le foot africain en fête en terre égyptienne    Dr Berkani Bekkat, président de l'ordre des médecins algériens : "Nous n'avons plus le temps pour une Constituante"    Son procès reporté au mois de septembre    Louisa Hanoune maintenue en détention    Prière funéraire à la mémoire de Morsi à Istanbul    La Cour suprême ordonne la réouverture du dossier    Séance plénière consacrée auvote de deux projets de loi    Coup d'envoi demain de la 32e édition    Les mises en garde de Gaïd Salah    Report du procès au 3 juillet    "West Side Story" de Steven Spielberg dévoile sa première photo    Le Barça verrait le transfert de Neymar comme irréalisable    Neuf «Tasers» de 15 000 volts saisis    Gaïd Salah met en garde contre ceux brandissant des drapeaux autres que l'emblème national    Les journalistes appellent l'Etat à agir    L'appel des sept    Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Retard dans les rappels    Un combiné innovant    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi : "Remettre le club en Ligue 1"    L'octroi d'un terrain au groupe médias de Haddad annulé    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





SELLAL ANNONCE UN ACCORD SUR LA NAPPE ALBIENNE
L'Algérie, la Tunisie et la Libye vont se partager l'eau
Publié dans Liberté le 11 - 01 - 2012

La ressource hydrique a toujours été au centre des préoccupations de l'humanité. L'enjeu est, cependant, plus important dans les régions dites arides et/ou semi-arides. L'Algérie, dont la superficie est en grande partie saharienne, n'est évidemment pas moins concernée par cette problématique. D'où les programmes de plus en plus accélérés par le secteur des ressources en eau. L'objectif étant d'exploiter, mais aussi de rationaliser les nappes riches en ce liquide vital, enterrées sous les interminables ergs et regs du Grand-Sud algérien. La nappe dite albienne est la plus importante du Sud-Est saharien, mais qui traverse aussi la Tunisie pour enfin “mourir” en Libye. Cette ressource risquerait-elle de constituer la pomme de discorde entre les trois pays ? “Je l'ai dit et le confirme, nous n'avons strictement aucun problème avec la Tunisie et la Libye concernant l'exploitation de cette nappe ; nous l'utilisons dans une bonne entente”, répond le ministre des Ressources en eau, Abdelmalek Sellal, interrogé en marge de sa visite de deux jours effectuée dans la wilaya frontalière d'Illizi, le ministre expliquera qu'un accord aura été trouvé entre les trois pays pour la gestion équitable de cette nappe.
Cet accord, rappelle-t-il, a été trouvé dans le cadre du mécanisme de concertation entre la Tunisie, la Libye et l'Algérie, mis en place au sein de l'Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS), organisme créé en 2000 pour la lutte contre la désertification et auquel adhèrent 21 pays (les pays de la région, l'Allemagne, la France, l'Italie, la Suisse et le Canada).
Le mécanisme de concertation en question dont le siège se trouve à Tunis est présidé par alternance entre l'Algérie, la Tunisie et la Libye. Et au ministre de préciser : “Dans le cadre de ce mécanisme, nous avons pu financer la réalisation d'un model mathématique suivi par des cadres algériens, et nous sommes arrivés à signer un accord entre les ministres des trois pays pour une utilisation rationnelle et une surveillance de la nappe. Ce model nous permet de surveiller l'exploitation des forages le long de la frontière.”
M. Sellal rassure qu'“actuellement, nous savons approximativement comment on utilise cette nappe, et à ce jour, ceci ne nous a jamais posé de problèmes ; je crois même qu'actuellement nous y pompons le plus par rapport à la Tunisie et la Libye. Il y en a beaucoup qui confondent la nappe albienne, que nous partageons avec les deus pays voisins, avec le fleuve de la Libye, alors que ce sont deux cours différents”.
À signaler, par ailleurs, que lors de sa visite effectuée successivement dans les communes de Djanet, Illizi et In Aménas, le ministre a annoncé la réalisation de plusieurs projets d'envergure en vue de renforcer les réseaux d'alimentation en eau potable des différentes régions du sud du pays. Outre la réalisation de pas moins de 6 forages, il est question notamment de la réalisation d'une station de lagunage, une technique nouvellement introduite en Algérie pour l'épuration des eaux usées de l'oued Djanet, et un autre projet qui concerne la réalisation d'une station d'épuration des eaux potables.
F. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.