Décès de l'ancien ministre des Affaires religieuses, Dr Saïd Chibane: le Président Tebboune présente ses condoléances    L'Opep+ décide de maintenir son plan de production décidé en octobre dernier    Algérie-Jordanie: nécessité d'élargir la coopération bilatérale à d'autres secteurs    Maroc: des milliers de citoyens dans la rue pour protester contre la cherté de la vie    Clôture des travaux du colloque international sur la géopolitique de l'extrémisme    La 47e conférence de l'Eucoco se tiendra l'année prochaine à Saragosse, en Espagne    Djaafar Abdelli, nouveau DG de la CNR    Le Roi Abdallah II de Jordanie achève sa visite d'Etat en Algérie (Vidéo)    Démantèlement d'une organisation de trafic de drogue opérant entre le Maroc et l'Espagne    3e Conférence des ministres arabes de l'enseignement technique et professionnel du 24 au 26 décembre à Alger    Cancer de la gorge: entre cinq et six nouveaux cas enregistrés par semaine à l'EHUO    Cyclisme/Tour international du Nil (3e étape): l'Algérien Abderrahmane Kessir vainqueur    Khenchela : les combats d'Aouchaaoua, une des grandes batailles de la wilaya-1    Le Roi Abdallah II de Jordanie se recueille à la mémoire des martyrs de la Guerre de libération nationale    "Non-Aligned, Scenes of the Labudovic's Reels", un film documentaire sur le parcours du cameraman serbe Steven Labudovic    Pêche: Salaouatchi inspecte l'opération de levée des restes d'une péniche au port d'El-Djamila à Alger    Ligue 1 Mobilis : un coup d'épée en tête du classement, la JSK renverse Paradou    Constantine : les cadres du sport appelés à faire du CHAN 2023 une réussite    Concert euphorique de Hamidou à Alger    Mostaganem: La CNAS sensibilise les employeurs    Maladie de Parkinson: La plupart des patients tardent à consulter un médecin    Courage politique    Commerce: Le code-barres obligatoire dès mars prochain    Quatre personnes sauvées de l'asphyxie    Sétif: La statue de Aïn Fouara de nouveau vandalisée    Ces «anonymes» modernes que nous sommes !    Le FFS : un parti qui se confond avec la patrie    Le tribunal de Dar El Beïda prend une autre dimension!    Le défi du transport intermodal    «On a ouvert un nouveau livre»    Un Palestinien tombe en martyr    15 ans de prison ferme pour le principal accusé    Le grand souk!    L'appel de Moualfi aux industriels    L'épopée spatiale algérienne    Une famille nombreuse? Ça se gâte.    Défi royal pour le Sénégal    Les flops du Mondial    Un exploit pour rien    Une ville qui rayonne de splendeur    Berceau rural au patrimoine de l'humanité    Place aux compétitions!    Terrorisme: Zitout, Aboud et Boukhors condamnés à 20 ans de prison    Une circulaire qui fait jaser en France    FAF - D'importantes décisions prises par le Bureau fédéral    Ligue 1- Mise à jour du championnat: Quatre affiches explosives au programme    L'ancien ministre Baraki condamné à 10 ans de prison    Quel avenir pour l'Europe ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Prise en charge des enfants infirmes moteurs et cérébraux (IMC)
Ouverture d'un centre à Blida
Publié dans Liberté le 08 - 06 - 2013

Les locataires de cet établissement géré par l'association Arslen sont pris en charge par des spécialistes en ergothérapie, en orthophonie et en psychomotricité
L'initiative portant création d'un centre de prise en charge des enfants infirmes moteurs cérébraux (IMC) mérite des encouragements et du grand respect pour les initiateurs. Les animateurs de l'association Arslen viennent de se lancer dans une action humanitaire visant à tendre la main aux enfants handicapés. Les animateurs de ladite association ont choisi la Journée internationale de l'enfance, une date symbolique, pour inaugurer ce nouveau centre pour IMC. Animé d'une volonté inébranlable, les initiateurs du projet se sont assignés une mission de relever d'un défi. Ce projet intervient une année seulement après l'obtention de l'agrément. "Nous avons tout préparé pour pouvoir accueillir ces enfants dans de bonnes conditions. Prendre en charge ces enfants infirmes moteurs et cérébraux nécessite des moyens matériels et surtout des spécialistes. Une année après nous avons décidé de passer à l'action. Nous avons alors loué une villa et recruté du personnel qualifié et spécialisé dans la prise en charge des ces handicapés. On ne pouvait pas compter uniquement sur l'apport des bénévoles. Ces malades nécessitent une présence continue des spécialistes", explique Hadj Mohamed Abdenour, président de l'association qui a précisé que les fondateurs de cette association ne sont pas des parents d'enfants IMC.
Depuis le 1er juin, le centre accueille 8 enfants handicapés qui découvrent le monde de l'extérieur et le monde en collectivité. Durant 8 heures, les malades sont pris en charge par des kinésithérapeutes, par des spécialistes en ergothérapie, en orthophonie et en psychomotricité. Ces spécialités leur permettent de prévenir les raideurs, de maintenir ou de développer leur autonomie, et de les travailler en matière d''élocution. Ces spécialistes développent également un travail autour de la prise de conscience du corps, du schéma corporel, de la proprioception, de l'image du corps, de l'espace et du temps.
Selon Abdenour Hadj Mohamed, l'adaptation de ces enfants handicapés au monde extérieur participera inéluctablement à motiver ces enfants à communiquer entre eux et à surpasser leur handicape. "Leur insertion dans le centre a été un grand soulagement pour leurs parents qui souffraient de ne pas pouvoir s'occuper quotidiennement de leurs enfants." Le président de l'association se lance dans la perspective d'agrandir le centre pour pouvoir répondre à la grande demande des familles qui sollicitent ce centre dans l'espoir de trouver une place à leurs enfants. "Devant le jugement fataliste sur le sort de ces enfants, nous avons une autre vision de ces cas jugés désespérés. Nous avons décidé de mettre sur pied une structure qui pourrait donner de l'espoir à ces enfants marginalisés et aussi à leurs parents", conclut le président de l'association Arsalen.
K. F
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.