Italie : Rome maintient son projet de budget, rejeté par Bruxelles    2ème session du dialogue de haut niveau Algérie-UE : Détermination commune à approfondir les relations    Entre appuis et critiques : Avis mitigés sur le PLF 2019 à l'APN    Conférence sur la Libye Ouyahia prend part à Palerme à une réunion restreinte    14e journée de la Ligue 1 (match décalé): L'USMA tient en échec le MCO (0-0) et creuse l'écart    Décès :La légende de la bande dessinée américaine Stan Lee n'est plus    Début du stage des Eperviers à Lomé    Atal dans l'équipe type de la 13e journée    Dernière mission d'inspection de la CAF au Cameroun avant la décision finale    Refus des visas par les consulats français en Algérie    «La wilaya doit s'intégrer dans la stratégie nationale du développement écologique»    Lancement des premières récoltes de safran    Augmentation des ventes de bonbonnes de gaz à 30.000 unités/jour dans 3 wilayas de l'ouest du pays    Ouahab Aït-Menguellet, le P/APC de Tizi Ouzou, annonce sa candidature    Dans la littérature et l'Histoire    Décès de la légende américaine Stan Lee    Selon le FMI : Le PIB de l'Algérie s'établirait à 188 mds de dollars    Liste des logements sociaux à Tlemcen: Les protestataires ne décolèrent pas    Artisanat à Guelma: Plus de 18.000 emplois créés dans le secteur    Conférence de Palerme pour la Libye: Un énième échec    Commission de discipline de la LNF: L'audience du président de la JS Kabylie, Mellal, reportée au 19 novembre    Ligue 1 Mobilis: La JSK se relance, le MCA à l'arrêt    ESCROQUERIE VIA INTERNET : Deux réseaux de faussaires neutralisés sur Oued Kniss    Remaniement ministériel en Tunisie : Youssef Chahed obtient la confiance du parlement    Trop de soutiens, on veut des candidats !    Sun Tzu au secours du Parti communiste    Le bon dos des «migrants»    Conférence sur la Libye : Ouyahia aujourd'hui à Palerme    Stabilité régionale : Le rôle de l'Algérie mis en avant    La sécurité régionale au menu du dialogue de haut niveau    Benflis s'en félicite    Jil FCE optimiste    Le Premier ministère dénonce une «odieuse manipulation»    Les candidats du FLN et du RND choisis, HMS temporise    Comment faire sortir le Salon du Palais    Le «cœur blanc» de Salima Souakri    El Djedouel et le savant Cerbère du poète Seddik Souir    Ouargla : Sensibilisation sur le montage de projets Ansej    Cas de rougeole : Des enquêtes épidémiologiques menées    Accrochages, tirs de roquettes et raids aréiens : Ghaza est de nouveau en guerre    Il signe une 4e passe décisive à Man City : Mahrez sermonné par Fernandinho !    Equipe nationale: Début de stage dans une ambiance détendue    «Coup de force» contre Bouhadja: Les députés RCD reviennent à la charge    Incertitudes    RDC : Fayulu candidat-surprise de l'opposition, tensions pré-électorales en vue    14 membres du PKK "neutralisés" par l'aviation turque    Ouyahia parle de "manipulation"    Exposition à Alger d'Arezki Larbi du 17 novembre au 1er décembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un décret vient d'être promulgué
La mosquée a son statut
Publié dans Liberté le 30 - 12 - 2013

Un décret portant statut de la mosquée publié récemment au Journal officiel vient réglementer cette institution dont le nombre en Algérie se situerait autour de 20 000.
D'emblée, l'article 2 du décret n°13-377 du 9 novembre 2013 définit la mosquée comme "la Maison d'Allah". Plus qu'un lieu de culte, l'article 4 stipule ensuite que "la fonction de la mosquée est déterminée par le rôle qu'elle assure dans la vie spirituelle, éducative, scientifique, culturelle et sociale de la vie de la Oumma".
En matière de savoir, une valeur sur laquelle insiste particulièrement la religion musulmane, le décret dispose en son article 6 que "la mosquée assure une fonction éducative et pédagogique, qui consiste notamment dans l'organisation des cercles de récitation et de mémorisation du Saint Coran et l'enseignement des psalmodies et de l'exégèse, l'apprentissage des sciences islamiques conformément aux programmes de l'école coranique, l'organisation de concours de récitation du Saint Coran, de psalmodie et de l'exégèse, ainsi que la mémorisation et l'interprétation de la Sainte tradition du Prophète ; l'organisation de cours de soutien dans les différents paliers d'enseignement selon les programmes en vigueur dans les établissements de l'éducation et de l'enseignement, la contribution à l'organisation des cours d'alphabétisation, la sensibilisation des pèlerins, la dispense de cours de morale et d'éducation religieuse et civique".
Sur ce dernier point, il reste à la société de trancher si elle préfère un bon croyant ou un bon citoyen. Mais ceci est un autre débat. L'essentiel est que nos imams puissent en débattre en toute liberté. Car sur ce plan, la mosquée doit jouer aussi un rôle primordial dans la lutte contre la propagation des idées islamistes extrémistes et la violence politique sous-jacente. Ainsi, à l'heure où l'Algérie se pose comme un allié résolu dans la lutte contre le terrorisme, il ne faudrait pas, non plus, que certaines de ses mosquées deviennent de véritables fabriques de fanatiques.
L'article 8 du décret rappelle, ainsi, que "la mosquée assure une fonction d'orientation qui consiste à ordonner le bien et à proscrire le mal". À ce titre, elle doit "contribuer notamment à renforcer l'unité religieuse et nationale, à préserver la société contre les idées fanatiques, extrémistes et exagérées, à enraciner et consolider les valeurs de tolérance et de solidarité au sein de la société, à lutter contre la violence et la haine et à contrer tout ce qui pourrait porter atteinte au pays".
Sur le plan culturel (et non plus seulement cultuel), la mosquée est appelée à assurer cette fonction notamment par "l'organisation de conférences et séminaires pour la diffusion et la vulgarisation de la culture islamique, la commémoration des fêtes et cérémonies religieuses et nationales, la promotion des bibliothèques de mosquées et leur gestion pour en tirer le meilleur profit, l'organisation d'expositions consacrées au livre et aux arts islamiques, l'organisation de concours culturels". Plus qu'une institution religieuse, le décret assigne, par ailleurs, à la mosquée une fonction sociale.
Dans sa mission de service public et en vertu de l'article 9, la mosquée doit assurer "une fonction sociale qui consiste notamment au règlement des différends entre les citoyens, au développement du sens civique, de l'esprit citoyen et de la solidarité sociale, à la protection de la société des fléaux sociaux, à la contribution — aux campagnes sociales, nationales et locales — à la protection de l'environnement — aux campagnes de sensibilisation sanitaire en coordination avec les services compétents — au développement de la zakat et de l'action de constitution
des wakfs". S'il n'interdit pas formellement la vente et les activités commerciales aux abords des mosquées, l'article 11 proscrit, par ailleurs, l'exploitation de ces lieux de culte "aux fins de réaliser des objectifs illicites soit personnels, soit collectifs ou à des fins purement matérielles". Enfin, ce décret exécutif vient instaurer, comme pour les établissements hôteliers, un classement. L'article 12 prévoit, en effet, que "les mosquées sont classées selon leurs implantations, leurs fonctions, leurs capacités et les spécificités historiques et architecturales qui les caractérisent". Comme l'on peut s'en douter, dans ce classement trône en bonne place la Grande Mosquée d'Alger appelée officiellement dans le décret "Jamaâ El-Djazaïr", un projet cher au président Bouteflika.
Comme chacun sait, cet édifice, en cours de réalisation dans la capitale, est à l'origine d'une grande controverse, notamment sur son coût et sur son opportunité. Et si les superlatifs ne manquent pas, à droite, pour ses défenseurs (troisième plus grande mosquée au monde, le minaret le plus haut du monde, etc.), les critiques ne cessent pas, à gauche, de se faire jour quant à cette dépense considérée de "prestige".
M C L
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.