FLN: Ould Abbès démissionne    Présidentielle : on se perd en conjectures !    Le pétrole, toujours    Le FFS dénonce: Le projet de loi de finances 2019 «présenté de façon expéditive»    Devant le durcissement de la grève des mécanos: Air Algérie multiplie les suspensions    Ce n'est pas Trump le problème mais l'Amérique qui l'a élu    Europe: «Brexit or not Brexit ?»    EN - Les Verts dès demain à Lomé: Belmadi mobilise ses troupes    Quarante blessés à l'issue du match MCA-USMBA: Enquête sur une vidéo de supporter tabassé par des policiers    WA Tlemcen: Biskra, un cap important pour le Widad    Trois jours d'examens et contrôle continu: La nouvelle formule du bac en 2020    Constantine - Grippe saisonnière: Les stocks de vaccins épuisés en moins d'un mois    La commune d'El Kerma peine à établir la liste des bénéficiaires: 216 logements sociaux pour plus de 5.000 demandes déposées    France 1914-1918 : centenaire de l'Armistice, le 11 novembre    Le virus des primaires    Est-il Halal de prier à la grande mosquée d'Alger ?    Hamas plonge Israël dans une crise politique    Bedoui : " L'Algérie est sur de bons rails vers un lendemain meilleur "    Situation économique et sociale alarmante dans la wilaya de Khenchela :    En maintenant son budget : L'Italie refuse de plier face à Bruxelles    FLN : Démission de M. Ould Abbes pour des raisons de santé    M. Kamal Aksous : La sous-traitance a été victime de l'économie de rente et des importations à large échelle    Bouteflika convoque le collège électoral    FLN : Ould Abbès "débarqué"    Les assiettes foncières inexploitées seront mises à la disposition des porteurs de projets    La JSK renoue avec la victoire    Des otages druzes libérés portent en triomphe Bachar el-Assad    Arnaud Montebourg nouveau président de l'Association    2e édition du prix Cheikh Abdelkrim-Dali à Alger    Saisie de 144 kg de viande blanche et 1 914 unités de fromages    Projet de réorganisation du baccalauréat: Une campagne d'information lancée en 2018/2019    Journées d'études sur la labellisation des produits artisanaux à Tlemcen: La poterie de Bider et la dinanderie de Constantine retenues    Le Hamas et l'Etat hebreu: Crise politique en Israël    ORAN : 4 ‘'harraga'' arrêtés sur la plage de Bomo    LE PRESIDENT BOUTEFLIKA CONVOQUE LE COLLEGE ELECTORAL : Les sénatoriales pour le 29 décembre    FLN : Djamel Ould Abbès démissionne après un malaise    La surcharge des classes irrite les enseignants du lycée Saoudi-Abdelhamid    «Les joueurs ont une revanche à prendre»    Selon Bernaoui «l'organisation a coûté 5 millions de dinars»    Olufadé libéré, Boukari et Gilles Sunu forfait    L'échec programmé de Rome    Donald Trump s'en prend avec virulence à la France et à Emmanuel Macron    Tayeb Louh, publiquement désavoué par Ould Abbès    CSC-USMBA : de la gloire au déclin    Ne plus "donner d'argent aux enfants de migrants africains"    Célébration du Mawlid Ennabaoui : Activités et concours dans les écoles coraniques    Disney : Les exploits des super-héros font les affaires de Mickey    Décès :La légende de la bande dessinée américaine Stan Lee n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'EVENEMENT AURA LIEU DU 26 FEVRIER AU 1ER MARS
La fête du printemps à Menaâ
Publié dans Liberté le 19 - 02 - 2014

En collaboration avec plusieurs autres associations et collectifs, les jeunes de Menâa s'activent depuis plusieurs jours à préparer la ville pour la fête du printemps, Thafsouth, qui aura lieu cette année, du 26 février au 1er mars.
Même si Menâa n'a plus le monopole de l'organisation de la fête du retour du printemps Thafsouth, puisque d'autres villages et localités ont pris l'exemple, à l'instar de Bouzina, Ighzar n'Taqa, etc., il n'en demeure pas moins que Menâa et les associations qui ont toujours milités pour la tradition ont le mérite d'avoir bravé dans un temps passé, amnésie, négligence, omission, de la part même des autorités locales qui ont fini par céder et comprendre, enfin, que ce patrimoine fait partie de notre histoire, notre culture, notre identité.
En collaboration avec plusieurs autres associations et collectifs, les jeunes de Menâa qui ont l'habitude de ce genre de rendez-vous, à savoir Thifsouine, s'activent depuis plusieurs jours à préparer la ville de Menâa. Cette année, l'événement aura lieu du 26 février au 1er mars. Il est de coutume que les habitants (chaque famille) accrochent sur la terrasse les tapis qu'ils possèdent et certainement les plus beaux.
Comme chaque année, la fête sera marquée par l'invitation des troupes traditionnelles, la préparation des terrains pour les jeux traditionnels (ilqafen, thakourth, etc.), mais aussi et surtout les mets et plats de la région, que les habitués de la fête du printemps connaissent pour y avoir goûté, comme ziraoui par exemple, qui est un gâteau traditionnel connu dans toute la région à base d'amandes et de miel.
Un programme riche et varié a été établi par les organisateurs. Un cycle de conférences-débats sur l'enseignement de tamazight, le bijou chaoui, la protection de l'environnement... est au menu. Des représentations théâtrales de troupes d'Oum El-Bouaghi et Batna sont également prévues, ainsi que des visites guidées sur les différents sites et lieux féeriques que recèle la ville de Menâa. C'est à juste titre si des militants de différentes associations disent saisir l'occasion pour attirer l'attention des autorités pour la énième fois sur l'état de l'ancien village Thaqliaâth qui ne cesse de se dégrader.
Pour eux, "Thafsouth a son côté festif certes, mais il faut, dans les plus brefs délais, s'occuper du patrimoine architectural qui est pourtant classé, mais paradoxalement pas protégé".
Dans la commune voisine Bouzina, on prépare et on se prépare à la fête dans le même esprit. Beaucoup plus loin, à Ighzar n'Taqa, la même atmosphère règne. Et les citoyens y contribuent spontanément.
Dans les quatre coins des Aurès, l'acte culturel dans son large sens semble renaître, l'organisation de Yennar à Tébessa, la fête de l'automne à Tkout, Thafsouth dans différentes localités et villes, sont toujours désignés comme un signe de bonne santé culturelle. Batna est également portée par cet élan culturel. Dans quelques jours, cette ville recevra les Journées de la musique classique. Une dynamique est née, il va falloir l'alimenter et la maintenir.
R H
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.