La ville d'Akbou s'anime    Anouar Malek arrêté en Turquie    Benabderrahmane au charbon    Le groupe d'amitié Algérie-Arabie saoudite installé    La loi de finances reportée à dimanche prochain    Développement en stand-by    En un combat douteux    Poutine promet la victoire en Ukraine    Buhari s'engage    L'Algérie, un sérieux candidat    Tirage clément pour l'Algérie    Le compte à rebours enclenché    Quand l'huile franchit les frontières    60 milliards de DA réalisés en 2022    «Le don des reins est en déclin permanent»    Les effets d'une profonde prise de conscience    «Les archives ne sont pas la propriété de la France»    Hamza Bounoua commissaire pour la session 2024    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le Président Tebboune ordonne la création d'une autorité portuaire pour une meilleure gestion des ports    Formation d'enseignants-chercheurs en langue anglaise: Méthode d'enseignement "bien ficelée"    Le président de la Cour constitutionnelle prend part en Indonésie à la 5e Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Bousculade mortelle dans un stade en Indonésie: l'Algérie présente ses condoléances    Le Premier ministre présente lundi la Déclaration de politique générale du gouvernement à l'APN    Mawlid Ennabaoui: campagne de sensibilisation sur les produits pyrotechniques    Le mouvement de la "Tunisie en avant" exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance    Des partis mauritaniens passent en revue avec une délégation sahraouie les développements de la question sahraouie    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès la République des Seychelles    8e édition du Prix littéraire Mohammed Dib: "la short list" dévoilée    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Man City : Guardiola évoque son avenir    CHAN Algérie-2022: le compte à rebours enclenché pour la 7e édition    Un mouvement de foule dans un stade en Indonésie provoque 174 morts    Assainissement du foncier industriel: Des instructions pour récupérer les assiettes non exploitées depuis plus de 6 mois    Djelfa, Touggourt et Hassi Messaoud: De l'huile, des cigarettes et des psychotropes saisis    Les syndicats évoquent une forte surcharge: Une rentrée scolaire «très difficile et complexe»    Réparties sur six sites d'habitat précaire: Plus de 8.000 constructions illicites recensées à Es-Sénia    Ligue 2- Centre-Ouest: Un quatuor aux commandes    Ligue 1: Suspense à Bechar, Oran et Sétif    Algérie-Union européenne: Dialogue de haut niveau sur l'énergie le 10 octobre    Trabendisme mental !    Développement du tourisme: Les voyagistes pointent les insuffisances    Grazie Meloni !    Une sérieuse alerte    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    LA VIE... ET LE RESTE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le vote dans les bureaux itinérants à Tamanrasset
Les nomades de Tagrambait boycottent la présidentielle
Publié dans Liberté le 16 - 04 - 2014

L'appel au boycott lancé par les coordinations anti-4e mandat et certains partis d'opposition a, semble-t-il, fait écho dans l'Ahaggar.
Une première dans l'histoire des Touareg, les nomades de Tagrambait, localité sise à 15 km du chef-lieu de Tamanrasset, ont tourné complètement le dos au scrutin et opté pour l'abstention. Cette décision traduit non seulement la fracture politique et sociale dans cette partie du Grand-Sud, mais aussi le désintérêt des Kel Imouhagh pour une élection entachée d'irrégularités prêtant à une spéculation sans précédent. Tout semble se dérouler normalement, vers 8h, après l'ouverture du bureau de vote itinérant devant également sillonner les localités limitrophes, Amsel et Tahifet entre autres.
Vers 12h, les scrutateurs ont enregistré "zéro" votant. Les électeurs de Tagrambait ont pris position pour rejeter cette élection et, par ricochet, transmettre un lourd message à ceux qui se sont, des années durant, "servi des Touareg" et titillé malicieusement leur fibre nationaliste pour atteindre le palais d'El-Mouradia. L'option du boycott, qui n'était pour eux qu'une expression saugrenue, a été effectivement appliquée par les nomades de cette localité promise à mille et un périls en raison de l'épineux problème des eaux usées qui guettent tous les habitants depuis plus de 4 ans.
"Le recours à l'abstention est dicté par la négligence et la marginalisation dont on se sent victime. La vie des villageois est menacée à cause des égouts qui déversent à même les points d'irrigation. Les puits alimentant les habitations en eau potable sont contaminés, en témoignent les résultats des analyses faites sur les prélèvements hydriques. Nous avons saisi toutes les autorités locales, à commencer par le P/APC jusqu'au wali, en vain.
Le problème n'a toujours pas été résolu.
Aujourd'hui, on a choisi de boycotter ce scrutin en signe de protestation contre cette situation qui n'a que trop duré", déplore Mohamed Benani, représentant du village, qui a tenu à expliquer que cette démarche a été entreprise en concertation avec tous les habitants de Tagrambait et qu'elle n'obéit nullement aux détracteurs du système en place. "Nous n'avons aucun problème avec les candidats en lice. C'est une manière de crier notre colère face aux responsables qui n'ont pas pu venir à bout de ce problème, lequel a déjà causé des pertes inestimables aux éleveurs de la région", ajoute Mohamed en arrêtant un constat éprouvant sur les souffrances des habitants. Plus grave, Zoukani Mahmoud nous dresse le nombre de décès enregistrés dans le village.
Toutefois, la mort de Mohammed Brikat, président du comité de village, et de son frère Abderrahmane, dont la cause n'a pas été révélée pour une raison ou pour une autre, l'a profondément chagriné et attristé. "Leur disparition nous a marqués", souffle-t-il, avant de renchérir : "Quand Sellal est venu en qualité de Premier ministre à Tamanrasset, les responsables de sa délégation et de son comité d'organisation nous ont empêchés de le voir pour éviter d'exposer ce problème. Les mêmes responsables nous ont sollicités lors du meeting qu'il avait animé en faveur du candidat Abdelaziz Bouteflika, pour remplir la salle. Honte à eux."
Il convient de noter que pour la première journée du vote dans les bureaux itinérants, le taux de participation, comparativement aux échéances précédentes, a sensiblement baissé. Sur les 10 117 inscrits, seulement 1 521 électeurs ont exprimé leur voix, soit 11,62% des électeurs nomades, selon le président de la commission de surveillance de l'élection présidentielle, Dehri Samer Abderrahmane.
Rappelons que l'opération de vote dans les bureaux itinérants a débuté lundi dans les régions éloignées relevant de la commune de Tamanrasset, à savoir Assekrem, Terhanet, Outoul, Tit, Amsel et Ihelfen, et dans les localités reculées des communes d'In-M'guel, de Tazrouk, d'Abalessa et de Tin Zaouatine, ainsi que dans d'autres hameaux enclavés, tels que Tahifet, In-Talak, Selisken, Daghmouli, Silet et Tahat.
Au total, 55 centres de vote et 127 220 électeurs seront prêts pour le scrutin de demain dans les 10 communes de la wilaya.
R K
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.