Soudan, une troisième révolution ?    Ce que veut la rue, en Algérie    Me Bouchachi favorable à un accompagnement de la période de la transition par l'ANP    Un inconnu à la tête du Conseil constitutionnel    L'AGEx de la FAC aujourd'hui à Ghermoul    Yemma Gouraya, dix ans plus tard !    Ghorbal, Gourari et Etchiali retenus    Des étudiants interpellés à l'intérieur de la faculté de droit    Stress, le nouvel ennemi de la peau    Gâteaux au café    Aucune baisse    Pas question d'en rester là ! (fin)    Ahmed Malek, le «Ennio Morricone algérien»    L'écrivain et dramaturge Aziz Chouaki n'est plus    Crise libyenne : Consternation et horreur à Tripoli    Contestation au Soudan : Omar El Béchir jeté en prison    Le géant «peuple» viendra à bout du nain «système»    Division nationale Amateur - Ouest: Six clubs sous la menace de la relégation    Sit-in des syndicalistes du CMT devant le siège de l'UGTA    La catastrophe de Notre-Dame de Paris    Projets du groupe Cevital bloqués: Rebrab entendu par la Gendarmerie    Solidarité Ramadhan: Des virements CCP pour 1.100 familles démunies    Bilan des différents services des urgences du CHUO: 16.293 consultations et 2.039 hospitalisations durant le mois dernier    Ils ont déposé des dossiers de logements depuis plusieurs années: Les mal-logés des quartiers populaires interpellent le wali    Ils demandent le départ du sytème: Les avocats protestent    Audiovisuel: L'ARAV appelle au respect des principes de déontologie et de service public    Division nationale Amateur - Est: L'USM Khenchela repasse en tête !    Division nationale Amateur - Centre: L'ESBA et le RCA ne se lâchent plus    LES ENVAHISSEURS    Système éducatif et deuxième République...    Compagnie aérienne : Tassili Airlines rouvre sa ligne Strasbourg-Oran    Forum Russie-Monde arabe: La sécurité et la stabilité en tête des priorités    Pourquoi le KGB n'a pas pu empêcher l'effondrement de l'URSS    Exportation hors-hydrocarbures: Un cadre juridique propice est nécessaire    Présidentielle du 4 juillet : Les partis de l'opposition n'y participeront pas    La solution la plus douce politiquement à la crise    Afin de booster le climat d'affaires local : Les Douanes se dotent d'un nouveau système d'information    L'ANP veille "sans répit"    Les précisions du gouvernement    Le groupe Benamor se disculpe    Youm El îlm.. Hommage à Benbadis à Constantine    Arrivés de Libye.. Onze diplomates français armés arrêtés en Tunisie    USM Alger Rebbouh Haddad : «Céder les actions du club ? Ce ne sont que des spéculations»    Après le report de la 26e journée de la Ligue 1 au 21 avril.. La demi-finale JSMB-ESS décalée au 25 avril    Relizane.. Boissons alcoolisées saisies    Boumerdès.. Préparatifs pour la réussite de la saison estivale    Soudan : L'UA lance un ultimatum aux militaires    Lancement à Paris d'un certificat international    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





France
Les associations musulmanes saluent le départ de Copé
Publié dans Liberté le 28 - 05 - 2014

XXLa démission forcée de Jean François Copé de son poste de président du plus important parti de droite en France, l'UMP (Union pour un Mouvement Populaire), suite à l'affaire dite « Bygmalion », n'a pas laissé indifférente la communauté musulmane de l'hexagone. Des associations ont approuvé le départ de la scène politique de celui qui a été à l'origine du débat sur l'Islam et de l'affaire des « pains au chocolat » qui ont fait couler beaucoup d'encre, on n'omettant pa de saluer l'installation d'une direction provisoire à la tête du parti de l'ex président français. En effet, dans un communiqué dont Liberté détient une copie, le « Collectif Banlieue Respect et le Conseil des Démocrates Musulmans », dont le président n'est autre que M. Adberrahmane Dahmane (photo), ancien conseiller de Nicolas Sarkozy à l'Elysée et ancien secrétaire national de l'UMP, s'en réjouis de la démission de Jean François Copé, emporté par un scandale financier sans précédent. Il s'est tout bonnement félicités de cette issue. « Le Collectif Banlieue Respect et le Conseil des Démocrates Musulmans se félicitent de la démission de Monsieur Copé qui avait été à l'origine du « débat sur l'Islam » et de l'affaire «des pains au chocolat », tentatives de stigmatisation des français de confession musulmane ». Le collectif salue au passage l'installation d'une direction collective emmenée par trois ex Premiers ministres composée de Jean-Pierre Raffarin (Ancien Premier ministre, Vice-Président du Sénat, chargé par le Président de la République de contribuer au développement des relations économiques bilatérales entre la France et l'Algérie), Alain Juppé et François Fillon pour tenter de sauver le bateau UMP, incapable de faire face à la montée du Front Nationale de Marine Le Pen. « Le Collectif Banlieue Respect et le Conseil des Démocrates Musulmans » approuvent la mise en place d'une direction provisoire de l'UMP composée de Jean-Pierre Raffarin, Alain Juppé et François Fillon », lit-on encore dans le communiqué. Par ailleurs, le « Collectif Banlieue Respect et le Conseil des Démocrates Musulmans », qui milite contre l'instrumentalisation de l'islam et des musulmans à l'approche de chaque échéance électorale, a mené, dès mars 2011 , et jusqu'à la présidentielle d'avril 2012, « une série d'actions telles que la distribution d'étoiles vertes dans les banlieues, le refus de la fermeture des mosquées et diverses manifestations contre l'instrumentalisation des musulmans de France à l'approche d'échéances électorales ». Enfin, le collectif espère que le départ de Jean François Copé de l'UMP, prévu pour le 15 juin prochain, aura comme effet, l'émergence d'une droite républicaine et sociale capable de prendre des positions franches contre le racisme et l'islamophobie. Le « Collectif Banlieue Respect et le Conseil des Démocrates Musulmans » espère que l'organisation d'un « Congrès refondateur » à l'automne, permettra l'émergence d'un nouveau parti politique composé d'une droite républicaine, gaulliste et sociale qui prenne position nettement contre le racisme et l'islamophobie », conclut le communiqué. En somme, pour la communauté musulmane, il s'agit d'enterrer avec le départ de Copé toutes les formes de stigmatisation, dont le désormais ex Président de l'UMP était un fervent habitué.
De Paris Chérif Memmoud (Pour la Rédaction WEB de Liberté)
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.