L'enjeu des locales et la survie des partis    Fraude électorale: la justice frappe fort    Une ambition en sursis    La connexion électrique    Les mesures phares mises en exergue    Les ressources humaines en point de mire    Les élections en ligne de mire    Chanegriha à Moscou    Les négociations prennent fin sans parvenir à un accord    La belle leçon d'italien du professeur Mancini    Brèves    Fin de saison pour Frioui?    L'auteur condamné à 3 ans de prison ferme    5 Tentatives de suicide en deux jours    Un téléphérique, dites-vous!    «Ne souillez pas nos symboles!»    «Urban Jungle» expo à l'USBA    «Les planches me manquent!»    34 ans de négociations et toujours pas d'accords !    Qu'en est-il pour les visas ?    366 nouveaux cas et 10 décès    4 ans de prison ferme contre Kamel Chikhi    Qui succédera à Chenine ?    Lavagne met en garde ses joueurs    Suppression officielle début juillet    Le ministère des Moudjahidine rejette toute tentative d'atteinte aux symboles nationaux    Le secteur réfléchit à la relance du projet du film sur l'Emir Abdelkader    Baccalauréat: les candidats mitigés sur l'épreuve de mathématiques    Suspension des programmes de la chaîne "El Hayat TV" pour une semaine à partir de mercredi    Le Président Tebboune félicite Guterres pour sa réélection à la tête de l'ONU    Mali: L'application de l'accord de paix est "poussive", regrette le CMA    À quoi joue Haftar ?    Les Béjaouis décrochent !    L'ESS ne fait pas de cadeau !    4 personnes carbonisées suite à un accident    Les mesures de confinement reconduites dans 14 wilaya    Le Soudan qualifié    Pétrole algérien, les barils de la peur, lecture prospectiviste de l'ouvrage du Dr M. S. Beghoul    Les acteurs politiques en attente des tractations    Relance cherche finances    Actuculte    L'enseignement à distance en débat    APLS: Poursuite des attaques contre les positions des forces d'occupation marocaines    Ligue des champions : Option pour Al Ahly et Kaiser Chiefs    Carnet de voyages - Lettre des états-Unis d'Amérique : Le putschisme carnavalesque    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?!    Tiaret: Hommage au producteur radiophonique Hadjarab    Liste des 851 produits    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





GUELMA
Les trottoirs squattés par les commerçants
Publié dans Liberté le 22 - 10 - 2014

Des commerçants ayant pignon sur rue agissent sans état d'âme et font fi des lois de la République, puisqu'ils accaparent les trottoirs en étalant leurs marchandises, leurs cageots, les équipements relatifs aux grillades, rôtissoires, tables et chaises, etc. Ce phénomène a pris de l'ampleur ces derniers mois face au silence affiché par les services compétents qui ne réagissent pas devant ces dépassements qui pénalisent le cadre de vie des citoyens. Ce sont particulièrement les artères principales du chef-lieu de wilaya qui sont affectées par ces dysfonctionnements, en l'occurrence les rues Announa, Athmane-Meddour, Mohamed-Debabi, Slimani-Amar et celles du centre-ville. Les passants, notamment les enfants, la gent féminine et les personnes âgées, effectuent de dangereux slaloms au risque de leur vie, car les trottoirs sont accaparés par ces commerçants, peu soucieux de la sécurité d'autrui. Le boulevard Souidani-Boudjemâa, censé être la vitrine de la wilaya, n'échappe pas à cette clochardisation, au vu et au su de tout le monde.
Les automobilistes se garent impunément en deuxième position et créent des embouteillages monstres durant toute la journée, au grand dam des citoyens qui endurent un calvaire sans précédent. Des objets hétéroclites, chaises, cagettes, pots de fleurs et même de grosses pierres sont disposés sur la chaussée, le long des magasins, pour empêcher le stationnement des véhicules !
Des altercations opposent quotidiennement ces marchands irascibles à des automobilistes en quête d'un espace pour s'adonner à des courses et à des absences momentanées. Guelma souffre de ces incivilités à longueur d'année, car des mesures énergiques ne sont pas prises à l'encontre des contrevenants qui se croient tout permis. Un père de famille nous affirme : "Notre ville est prise en otage par des gens sans scrupules qui squattent les trottoirs et la chaussée réservés respectivement aux piétons et aux véhicules ! Des accidents sont souvent enregistrés, et les responsables ne sont pas sanctionnés par les services compétents. Nous saisissons cette opportunité pour lancer un appel pressant aux autorités locales, dont la mission est de veiller à la sécurité, au bien-être et à la santé des citoyens qui sont les victimes de certains commerçants irrespectueux."


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.