Report du procès de Karim Tabbou au 29 juin prochain    Belhimer: la transition numérique de la presse écrite, une nécessité "impérieuse"    Boukadoum: nécessité d'un "consensus national" sur la politique extérieure du pays    Le premier document juridique en version amazighe dédié aux droits de l'enfance, publié    Opposée à l'indépendance de l'Algérie, l'OAS adopte le terrorisme à grande échelle    Les pays producteurs se réuniront les 9 et 10 juin    Choc sanitaire et pétrolier : L'endettement contrôlé et des réformes comme unique voie de sortie de crise    Les députés engagent un débat à l'APN    7 décès et 127 nouveaux cas en 24 heures    Alger ferme ses plages    Le drame des Algériens bloqués en Turquie    Plages de Jijel: la GN sensibilise les estivants sur les mesures de prévention contre le Covid19    "L'infatigable avocat de la cause maghrébine"    Déclaration de devises par les voyageurs: les députés votent pour le maintien du montant à 5.000 euros    Deux ouvrages de Abderrezak Dourari bientôt publiés    15.000 commerçants et artisans à l'arrêt depuis trois mois: L'UGCAA demande la réouverture des commerces    Le taux d'inflation à 1,8% en avril    El Tarf: De nombreuses cultures ravagées par le mildiou    Un lourd héritage    Coronavirus: Dix wilayas sous microscope    Aïn El Turck: Aménagement de 15 grands parkings retenus pour la saison estivale    Les effets du confinement: Les commerçants s'impatientent    FAF - Réunion du BF: Ni arrêt définitif, ni saison blanche !    Un nouveau directeur à la jumenterie    RC Arba: Entre espoir et appréhensions    La mort au temps du corona    Les violentes manifestations se poursuivent    Le mode d'emploi fixé    Mahrez victime d'un cambriolage    225 morts lors des manifestations de novembre    Future destination de Benayada    Benzia gravement blessé à la main    Arab : "Helfaïa est toujours en poste"    Des députés plaident pour un retour au dialogue en Libye    L'ADE rassure ses abonnés    Une récolte de 300 000 quintaux à l'hectare prévue    L'armée égyptienne annonce avoir tué 19 terroristes présumés    Le reflet de l'intolérance sociale    Le poète assassiné    Cour d'Alger: le procès de Abdelghani Hamel et des membres de sa famille reporté    L'Algérie présidera le CPS de l'UA durant le mois de juin 2020    CONGRES DU PARTI FLN : Abou El Fadl Baadji plébiscité nouveau secrétaire général    Malte : Saisit pour 1,1 milliard de dollars de fausse monnaie libyenne    ES Sétif : Halfaia remet sa démission    Réunion du Conseil des ministres aujourd'hui: «Mémoire nationale» et relance de l'industrie au menu    BRAS D'HONNEUR    Il y a trente ans, un confinement à Oran    Au-delà de «Algérie mon amour» : tant de naïveté (réelle ou feinte) ne peut qu'interpeller    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les inquiétudes des services de renseignements africains
Possible expansion de l'Etat Islamique au Sahel
Publié dans Liberté le 13 - 02 - 2016

Une réunion à huis clos de hauts gradés africains vient de se tenir à Dakar en marge de l'opération "Flintlock", un exercice militaire annuel antiterroriste au Sénégal, dirigée par le Commandement militaire des Etats-Unis pour l'Afrique, (Africom) dont le siège est à Stuttgart, en Allemagne. Au cours de cette rencontre qui a réuni notamment des représentants du Niger et du Tchad, des pays aux prises avec les incursions de Boko Haram, un allié de l'Etat islamique, un document faisant état de menaces imminentes a été remis aux participants, rapporte l'agence Reuters.
Ainsi, des groupes de combattants de l'Etat islamique quitteraient actuellement leurs bases en Libye craignant des frappes aériennes pour se diriger vers les pays du Sahel. Il est à signaler qu'après leur déroute en Syrie et en Irak, des membres du groupe terroriste ont trouvé refuge le long d'une bande côtière en Libye où ils ont pris Syrte, la ville natale de Kadhafi, et attaqué des infrastructures pétrolières.
Cette présence constitue désormais une nouvelle menace pour la région du Sahel présentée non seulement comme la prochaine cible de Daech, mais aussi comme un "tremplin" pour des attaques de grande envergure. Cette information a été confirmée par le colonel Mahamane Laminou Sani, directeur de la documentation et du renseignement militaire pour les forces armées du Niger, qui a révélé que "Daech se dirige vers le sud de la Libye pour éviter les éventuelles frappes aériennes de la coalition européenne". Une source de renseignements occidentale affirme que des éléments de l'Etat islamique étaient déjà entrés au Niger, une information qui n'a toujours pas été vérifiée de façon indépendante.
Pour sa part, le colonel Khassim Moussa, chef du groupe antiterroriste spécial du Tchad, n'a pas manqué d'exprimer sa préoccupation en révélant que les chefs traditionnels et religieux du nord du pays avaient été prévenus contre ces éventuelles infiltrations. Il est à rappeler également que le Tchad, aujourd'hui un allié militaire de l'Occident, avait dénoncé les frappes aériennes de l'Otan en Libye en 2011.
À ce titre, le colonel Moussa s'est montré intraitable en exigeant des troupes de l'Otan de sécuriser la frontière nord du Tchad. "Ce sont eux qui se sont impliqués en Libye, il leur appartient de remédier à cette situation !" Il faut savoir que l'Opération Flintlock qui a pour but de renforcer la coopération internationale contre les groupes terroristes actifs en Afrique de l'Ouest et du Nord devrait se poursuivre jusqu'au 29 février au Sénégal et en Mauritanie et mobiliser quelque 1 700 soldats d'Afrique, d'Europe et d'Amérique du Nord représentant les forces armées d'une trentaine de pays.
Mohamed-Chérif Lachichi
Lire également :
Face à l'éventuelle intervention étrangère contre Daech en Libye
La Tunisie se prépare au pire


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.