Tizi Ouzou: 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni du 24 au 28 mai    JM Oran-2022: cinq manifestations culturelles internationales prévues    Petites et moyennes entreprises : une conférence nationale mardi sur la garantie financière    Le prisonnier sahraoui Lamine Haddi soumis à des traitements "cruels et inhumains" dans les geôles marocaines    Lutte contre les feux de forêt : Henni appelle les services des forêts à redoubler de vigilance    Forte activité pluvio-orageuse, à partir de lundi, sur des wilayas du Sud    Création de la coordination mondiale des jeunes pour la solidarité avec le Sahara occidental    Lutte/championnat d'Afrique : l'Algérie termine avec 48 médailles dont 14 en or    Chafia Boudraâ, figure incontournable du cinéma algérien tire sa révérence    Man City - Mahrez : "À Liverpool, je sais qu'ils nous détestent, mais..."    Oran - Omnisports: Emouvantes retrouvailles des sportifs    Karaté-do - Championnat national: La région du Centre se distingue à Tlemcen    Raison politique ou économique ?    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Nouvelle pandémie, nouvelle alerte    Variole du singe: L'Algérie n'est pas à l'abri    Canicule: La Protection civile en alerte    Académie algérienne des sciences et des technologies: Des académiciens expatriés interpellent l'APN    Industrie: Contacts avancés avec des constructeurs mondiaux de voitures    MC El-Bayadh: Un authentique exploit    Saïd Bouteflika jette un pavé dans la mare    Mbappé : La Liga va déposer plainte    De Bruyne «player of the year»    Les Canaris ne lâchent pas la LDC    L'appel de Chanegriha    Une famille italienne et un Togolais enlevés par des hommes armés    35 terroristes neutralisés dans le Nord L'armée burkinabè a neutralisé    Le déficit mondial risque d'être brutal    Paroles d'experts    L'exemple de Constantine    11 décès en 48 heures    Bouira déploie les grands moyens    Combien au premier trimestre 2022?    Youcef Cherfa ausculte son secteur    Le RND affiche son total soutien    «sauvegarder un pan de la Mémoire de la nation»    Colloque national sur Anouar Benmalek    «Nassim Essabah» chauffe la salle Ibn Khaldoun    Promouvoir le rôle de la société civile et en faire un partenaire efficient    Le Président Tebboune reçoit le ministre congolais des Hydrocarbures    Henni prévoit une récolte record en matière de céréales    Chanegriha appelle les Algériens à adhérer "avec force" à l'initiative "Main tendue" annoncée par le président Tebboune    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Situation dans les camps de réfugiés sahraouis: Le Makhzen pris «en flagrant délit d'escroquerie diplomatique»    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    Ministère de l'Intérieur: Le wali de Khenchela démis de ses fonctions    Le comédien Ahmed Benaissa n'est plus    Le nouveau baccalauréat et l'immense champ des arts    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les travailleurs de Batimetal en grève
Suite au limogeage de leur P-DG
Publié dans Liberté le 14 - 04 - 2016

Sept sections syndicales de Batimetal organisent aujourd'hui un débrayage d'une demi-journée, de 8h à 12h, en guise de protestation contre le limogeage du P-dg de l'entreprise.
Ils en appellent au secrétaire général de l'UGTA, Abdelmadjid Sidi-Saïd, pour dénoncer la situation "préoccupante" qui prévaut au sein de leur l'entreprise à la suite du "limogeage sans aucune raison valable du P-DG, Zerkaoui Mouloud, et de la démission du P-DG du groupe Imetal, Djoudi Kamel, qui a subi des pressions de la part des responsables hiérarchiques". Les syndicalistes sollicitent M. Sidi-Saïd pour qu'il "intervienne en urgence afin de préserver la dignité des responsables de l'entreprise". Ce sont, précisent-ils dans une lettre, des méthodes qui portent atteinte à l'intérêt de tout le secteur et à celui des 7 000 employés en poste dans les unités de production et différents ateliers. "Tous les travailleurs reconnaissent l'intégrité et les compétences de M. Zerkaoui tel que le prouvent les rapports financiers positifs certifiés par toutes les instances spécialisées", indiquent les responsables syndicaux dans leur lettre.
La destitution de ce P-DG et le départ forcé de Djoudi Kamel, "jeune dirigeant d'un haut niveau", est une "injustice pratiquée par des mains obscures", déplorent-ils. L'intervention tant attendue du patron de la Centrale syndicale en faveur de ces deux cadres dirigeants se veut, affirment-ils, une "défense" de leur société et du secteur public. Une chose est certaine, Kamel Djoudi n'est plus P-dg du groupe Imetal. Il a remis sa démission qui a été aussitôt acceptée par le ministre de l'Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb. M. Djoudi aurait, en fait, refusé d'appliquer l'instruction de sa tutelle qui a décidé de démettre de ses fonctions le P-dg du groupe Batimetal (relevant d'Imetal). Le désormais ex-P-DG d'Imetal devrait être remplacé par Habache Maâmar, ex-directeur général de l'OPGI Annaba, ont affirmé, avant-hier, des sources proches de ce groupe. Nos sources ont également annoncé le limogeage de Zerkaoui Mouloud, le P-DG de Batimetal, sans préciser les motifs des mesures prises par le ministre de l'Industrie en indiquant que ces deux départs pourraient être confirmés officiellement en fin de journée d'hier, sinon aujourd'hui.
Des limogeages confirmés par des membres des syndicats des deux entreprises sans donner plus de détails. Des rumeurs persistantes faisaient déjà état des pressions exercées par le ministre de l'Industrie sur Djoudi Kamel depuis la visite de travail et d'inspection dans la wilaya d'Annaba d'Abdelmalek Sellal au complexe sidérurgique d'El-Hadjar, le mois dernier. Des pressions en rapport avec le redémarrage du haut-fourneau du site, dont les travaux de rénovation s'éternisent malgré les moyens financiers et humains mis à disposition et les rappels à l'ordre constants de la tutelle. Un haut responsable du groupe Imetal confie, sous le sceau de la confidentialité, que Djoudi Kamel avait été enjoint par Abdeslam Bouchouareb en personne de mettre en marche les usines d'El-Hadjar, le 15 mai, dernier délai. Une mission impossible, quand on sait l'importance et la diversité des travaux en cours au niveau des différentes parties du site.
B. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.