Arkab présidera samedi la 179ème réunion de la conférence de l'OPEP    Le référendum sur la révision constitutionnelle en Octobre    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    DETOURNEMENT DE 13 MILLIARDS DE CTS A L'AGENCE "MOBILIS" DE TIARET : La directrice et un cadre de la direction régionale écroués    AUTOSUFFISANCE EN CARBURANT : Arkab annonce la réalisation d'une raffinerie à Tiaret    Lotfi Nezzar dément la saisie des biens de sa famille    Libye: les pro-GNA ont pris le dernier fief de Haftar dans l'Ouest    Lenarcic : L'UE toujours engagée à soutenir les réfugiés sahraouis    104 nouveaux cas confirmés et 9 décès enregistrés en Algérie    INSOUCIANCE ET LEGERE PRISE DE CONSCIENCE CITOYENNES : La difficile adaptation au port du masque à Tissemsilt    ADRAR : 8 ans de prison et 50 millions d'amende pour un vol à la tire    OCCUPANT LEUR HABITATION DE 52 ANS : Deux familles menacées d'expulsion à Oran    Affaire de détournement de foncier agricole :12 ans de prison ferme à l'encontre de Hamel    Pétrole: l'Opep+ avance sa vidéoconférence ministérielle à samedi    Relation post-Brexit: les "progrès restent limités" dans les négociations avec l'UE    JM d'Oran-2022: réunion entre la Commission de coordination du CIJM et le COJOM-2022    Algérie : Mimouni à la tête du Comité des Conférences de l'AG de l'ONU    Foot/ Algérie: " Il y a un risque de contamination en cas de reprise"    Effondrement d'un vieil immeuble à la Casbah d'Alger    Ecoles privées: début des préinscriptions sur un litige du payement des frais scolaires    Evocation du peintre Etienne Dinet dans le deuxième numéro du magazine "Inzyahat"    "Questionnement du colonialisme", ouvrage sur l'esprit d'hégémonie des anciennes colonies    Collectivités locales: la création d'associations communales à caractère caritatif et solidaire autorisée    La décision de rouvrir les mosquées relève du seul ressort du Gouvernement    La consommation d'eau en Algérie a augmenté de 10% depuis le début de la crise de la Covid-19    Un "dangereux" terroriste capturé par les services de sécurité à Aïn Temouchent    Djamel-Eddine Damerdji relève la «complexité» d'un retour à la compétition    Affaire de l'enregistrement sonore : Le procès reporté au dimanche    Elle a décidé de régler les contentieux vis-à-vis de la FIFA : La FAF au secours des clubs professionnels    Le Care critique les choix du gouvernement    Vers un intérimaire à la tête du MPA    7 ans de prison requis contre Yamani Hamel    Chengriha rappelle le soutien de l'ANP à Tebboune    La colère des américains ne baisse pas    Le gouvernement libyen tente de reprendre l'aéroport de Tripoli    La CAF propose de nouvelles formules pour les compétitions interclubs    Le stade 5-Juillet "parmi les plus chauds au monde"    Bras de fer au sommet sur la diplomatie en Tunisie    Vu à Souk-Ahras    " Détruisons les murs, construisons des ponts "    J'accuse Apulée, saint Augustin, Ibn Khaldoun et les autres !    Accompagnement des entreprises    Ces profils atypiques qui veulent se faire une place en politique !    SpaceX, l'espace n'est plus un bien commun de l'humanité    Hirak : Mouvement ? Soulèvement ? Révolution ?    La fin d'une ère    Mise à plat du moral national    Les articles sur l'identité et la nature du régime ne seront pas amendés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une marche le 1er juillet pour exiger le départ de Hannachi
JSK
Publié dans Liberté le 28 - 06 - 2017

Les supporters de la JSK et le comité de sauvegarde continuent de dénoncer la gestion "anarchique" du club par le président Hannachi. Pour eux, la solution à la situation actuelle de la JSK réside dans le départ immédiat de Hannachi. Pour ce faire, les supporters sous l'égide du comité de sauvegarde ont appelé, hier, à un rassemblement massif, samedi, à Tizi Ouzou : "Le comité de sauvegarde de la JSK appelle à rejoindre massivement le rassemblement initié par les supporters pour samedi 1er juillet 2017 à la place Matoub-Lounès", note un communiqué rendu public hier. Les membres du comité de sauvegarde de la JSK ont de nouveau critiqué la politique de gestion entreprise ces dernières années par le président Hannachi. "Depuis sa création, le comité de sauvegarde n'a cessé de dénoncer la dérive totalitaire de l'indu président, son discours chimérique et son aveuglement pour un pouvoir despotique. Nous, membres du comité de sauvegarde, convaincus par notre démarche salutaire pour notre symbole et animés par une volonté sans faille, constatons, aujourd'hui, un engouement et une adhésion à notre démarche par la société sportive dans ses différentes composantes (supporters, médias, anciens joueurs et dirigeants)", explique le comité de sauvegarde dans le communiqué. Et d'ajouter : "Nous encourageons et adhérons à toute action pacifique qu'elle soit individuelle ou collective ayant pour but de mettre fin à cette politique de dégradation, cette gestion hasardeuse, aventurière et à ce règne interminable de M. Hannachi ainsi qu'à son puéril one man show. En outre, le comité de sauvegarde appelle les supporters à rester mobilisés et répondre à tout appel pour réhabiliter et rehausser le niveau de notre club et lui redonner sa grandeur. Cela ne peut se faire que par la mobilisation générale en exigeant le départ de Hannachi". À rappeler que ce communiqué était précédé il y a quelques jours par un premier appel à une mobilisation générale de la famille de la JSK (anciens joueurs, dirigeants et supporters) pour déclencher la sonnette d'alarme : "La JSK de ces dernières années est principalement caractérisée par : une instabilité chronique à travers toutes les composantes du club (athlètes, administration, staffs technique et médical...) ; une gestion despotique et irresponsable des affaires du club, notamment les recrutements et les licenciements ; des discours puérils, illusoires et des promesses imaginaires qui apparaissent à chaque début et fin de saison (bâtir une grande équipe à dimension mondiale, ériger un centre de formation, jouer les premiers rôles sur tous les fronts...) ; l'accroissement du phénomène de la violence qui devient un moyen de gestion a conduit inéluctablement à l'éloignement des compétences et des fans de leur cher club." Pour le comité de sauvegarde, "l'heure est grave, notre symbole est souillé, avili et est réduit à fêter en fanfare le maintien ! Sommes-nous prêts à revivre le cauchemar de ces dernières années ? Sommes-nous condamnés à accepter que notre cher club reste otage de la personne la plus honnie de la Kabylie ? Allons-nous rester passifs et indifférents devant cette situation qui risque d'enterrer définitivement notre fierté qu'est la Jeunesse sportive de Kabylie ?", s'interroge le comité de sauvegarde dans son communiqué du 18 juin.
Par ailleurs, le président du comité des supporters évite d'exiger le départ du président Hannachi, mais appelle plutôt les personnalités de la région dotées d'un vrai projet sportif à se manifester pour prendre les rênes de la JSK. "Notre souci majeur n'est pas en la personne de Hannachi. Nous sommes plutôt écœurés par la situation actuelle de notre JSK. Nous sommes loin d'être fiers de la situation actuelle de la JSK. C'est une honte pour nous de fêter le maintien", a révélé Sid-Ali Asli dans une intervention sur la chaîne Berbère TV, dimanche soir.
Ahmed Ifticen


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.