Lutte anti-terroriste en Afrique: Alger et Madrid réitèrent leur engagement    Bordj Badji Mokhtar: Des missiles sol-air et des obus de mortiers interceptés    Le débat est ailleurs    Transfert illicite de capitaux: Les douanes cibleront les passagers à risque dès 2019    Chlef: Ténès se souvient    Mise en place de la DNCG: Une direction qui divise la FAF et les clubs    Coupe d'Algérie - 32es de finale: Le MCO, le PAC et le CABBA passent, la JSK au tapis    MC Saïda: Un avenir très incertain    Oran: 19 harraga, dont une femme de 54 ans, interceptés    Tamanrasset: Cinq personnes meurent carbonisées dans une collision    Pour mettre un terme à la gestion anarchique des parkings: Une commission pour récupérer près de 150 sites de stationnement illicites    Lettre d'un jeune Algérien à «nos» députés    Le numérique s'invite au Salon du livre    La Data à l'honneur du plus grand événement IT et de l'économie numérique en Algérie    MCA-Al Merreikh (Soudan) en quarts de finale    Les arbitres des matchs des clubs algériens connus    «Surtout ne pas sous-estimer Ghriss»    183 Palestiniens arrêtés par les autorités israéliennes ces cinq derniers jours    AI appelle à rendre justice aux militants du mouvement Hirak dans le Rif    L'Algérie face aux nouveaux enjeux sécuritaires mondiaux    Du nouveau dans l'aide à l'habitat    Placement de plus de 4.700 demandeurs d'emploi depuis janvier    150 demandes de brevet d'invention déposées depuis début 2018    Défendre la mémoire de nos chouhada !    Lancement de la première application électronique d'accès à la recherche en bibliothèque    Ouverture des journées nationales de la littérature    Sahara occidental : Notre bataille au niveau de la justice européenne a changé le cours du conflit    Transport & logistique : Les principales contraintes aux exportations    Grève des travailleurs en CTA du Complexe sidérurgique d'El Hadjar : Le dialogue et la concertation priment pour dénouer la situation    Algérie-France : Clôture d'un jumelage institutionnel visant à asseoir un cadastre    Route Adrar-Tindouf : Rapprocher les wilayas et impulser la dynamique économique dans la région    Un élève hospitalisé à Tiaret    L'Université Sâad Dahleb de Blida évacuée    Des produits aux substances dangereuses    Amnesty international déplore l'absence d'un cadre juridique    Une manifestation pour dénoncer l'arrivage d'une cargaison de phosphate sahraoui    Coupe d'Algérie de football (32es de finale) : MB Bazer Sakhra, première surprise des 32es de finale    Compétitions européennes interclubs : Deux affiches entre internationaux algériens    Le 15e Dimajazz du 18 au 22 décembre à Constantine    Journée arabe de la police: Une centaine de policiers promus à Sidi Bel Abbès    Constantine: Des bénéficiaires du LPL réclament l'accélération de la remise des clés    «The Algiers Singers» en concert: Ambiance festive à Notre Dame d'Afrique    FLN : L'initiative de Bouchareb au point mort    Les dangereuses nouvelles filières    Décès du vice-président de l'APW    Ahl El Andalous et leurs invités, ce soir, à l'Opéra d'Alger    Le devoir sacré de défendre et de renforcer l'unité nationale    C'est la guerre des mots    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Un bon effectif ne suffit pas pour jouer les premiers rôles"
Abdelkader Amrani, entraîneur du CSC, à "Liberté"
Publié dans Liberté le 30 - 07 - 2017

Le CSC est en stage bloqué à Hammam-Bourguiba depuis une dizaine de jours. Nous avons accosté l'entraîneur Amrani qui nous a accordé quelques minutes durant lesquelles il a apporté une première évaluation sur la préparation de son équipe en évoquant les ambitions de sa formation sans omettre de parler de sa belle aventure avec le MOB. Ecoutons-le.
Liberté : Pour commencer, comment évaluez-vous le travail effectué par votre groupe après une dizaine de jours de préparation ?
A. Amrani : Nous sommes en période de travail physique et les joueurs sont soumis à une grande charge et ils adhèrent pour le moment parfaitement au programme tracé. Il y a lieu de préciser que nous avons déjà effectué une semaine de préparation à Constantine avant de rejoindre le centre de Hammam-Bourguiba. Dans l'ensemble, tout se passe bien et les joueurs ont affiché un bon état d'esprit.
Pour votre premier match test, vous l'avez emporté face à la formation de Monastir (1-0). Quels enseignements en avez-vous tirés ?
C'était l'occasion d'évaluer le niveau physique des joueurs, les anciens et les nouveaux, et je pense qu'au-delà du résultat technique cela a été un bon test qui va nous permettre d'apporter les correctifs pour améliorer la performance individuelle de chaque joueur et la cohésion du groupe. Nous ne sommes qu'au début de notre préparation et nous devons encore faire des efforts sur le plan physique mais j'estime que le rendement de notre groupe a été satisfaisant.
Vous avez vu à l'œuvre les nouvelles recrues, qu'en pensez-vous ?
Les nouveaux joueurs ont confirmé tout le bien que je pensais d'eux. C'est vrai que sur un seul match nous ne pouvons apporter un jugement objectif sur le joueur mais je précise au passage que tous les joueurs que j'ai recrutés ne me sont pas étrangers. J'ai ciblé des joueurs que j'avais sous ma coupe ou que j'ai suivi depuis bien longtemps. Ce sont donc des éléments que je connais assez bien. Que ce soit pour Laroussi et Lamri que j'ai entraînés à Sétif ou pour Rahmani et Khadir que j'avais sous ma coupe au MOB. Pour les Africains, Sylla et Cissé, j'ai fait dans la prospection pendant une longue période avant de les engager.
Certains estiment qu'au vu de ce recrutement de choix, le CSC est bien parti pour jouer les premiers rôles. Êtes-vous de cet avis ?
Gagner des titres est une culture et une habitude que nous devons inculquer aux joueurs. Cela doit faire partie des traditions du club. Donc jouer les premiers rôles ne dépend pas uniquement de la qualité de l'effectif mais d'un travail collectif de toutes les parties concernées, à savoir, les dirigeants et le staff technique mais aussi l'apport des supporters. Nous essayerons de faire de notre mieux pour répondre à l'attente des milliers de fans, celle de voir leur équipe renouer avec les succès et les consécrations mais cela nécessite un grand sacrifice de tout un chacun. Nous espérons de tout cœur que nous serons à la hauteur car les supporters du CSC méritent d'avoir une grande équipe.
Après avoir peiné la saison dernière pour le maintien de l'équipe, l'on s'attendait plus à votre départ qu'à la poursuite de l'aventure...
Il est vrai que nous avons passé des moments très difficiles la saison dernière où nous avons beaucoup peiné pour arracher le maintien mais je pense que les dirigeants sont à présent ambitieux et ils ont su me convaincre de poursuivre l'aventure avec eux. Ils sont porteurs d'un bon projet. Je les remercie pour leur confiance mais aussi pour tous les efforts qu'ils sont en train de consentir pour bâtir une grande équipe à la dimension de sa grande galerie.
Après 6 mois passés à la barre technique de cette équipe, avez-vous une idée sur les véritables raisons qui empêchent le CSC de mettre en place une équipe compétitive capable de prétendre à gagner des titres, et ce, en dépit de grands moyens financiers dont dispose le club ?
À mon avis, je pense que le problème se situe dans la gestion, aussi bien administrative que technique. Les différents dirigeants qui se sont succédé à la tête de ce club n'ont pas pu mettre en place une stratégie adéquate pour permettre au CSC de triompher et l'environnement proche au club et les personnes qui gravitent autour ne sont pas étrangers à ces échecs à répétition. À présent, je pense que l'actuelle direction a tiré les enseignements nécessaires et a affiché de bonnes intentions pour doter Constantine d'un grand club. J'estime aussi que tous les amoureux du CSC en ont pris conscience.
Passons à autre chose. Le hasard a fait que vous séjournez à Hammam-Bourguiba en compagnie de votre ancienne équipe, le MOB. Un commentaire...
Voir le MOB en Ligue 2 aussi rapidement me surprend honnêtement. Il n'y a pas si longtemps cette équipe avec laquelle j'ai vécu des moments inoubliables était au sommet. Ce sont des choses qui arrivent mais il faut savoir se corriger et ne plus refaire les mêmes erreurs qui ont amené le MOB dans cette situation. J'ai appris que le club s'est doté d'une nouvelle direction qui est animée d'une bonne volonté et je leur souhaite beaucoup de réussite ainsi qu'à mon confrère Biskri qui est un technicien très compétent même s'il n'a pas connu une grande réussite durant ces dernières années. Il faut lui faire confiance et l'accompagner car je suis persuadé qu'il est capable de remettre le MOB en Ligue 1.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.