Le Président Tebboune présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 20ème journée    Hasna El Becharia en concert à Alger    Montréal aux couleurs algériennes    "Depuis le 22 février 2019, le peuple algérien s'est autonomisé"    Résonances autour d'une année de contestations    Fausses adresses    De nombreux anciens ministres et walis concernés    La production agricole compromise à Relizane    L'Université d'Oran 1 signe plusieurs conventions    Haftar menace de s'opposer militairement à la Turquie    Vers le déploiement d'une mission de l'UA    Revoilà l'ingérence russe !    L'Afrique du Sud continuera à exhorter le Maroc à respecter les résolutions de l'ONU sur le Sahara occidental    «Le Hirak a sauvé l'Etat national de l'effondrement»    Serport annonce ses grands projets    Sur fond de tension    Le Targui    À tout jamais…    15 732 personnes prises en charge par l'Onaea    Constantine : les habitants du quartier Rahmani-Achour protestent    L'espace attenant au siège de la daïra d'El-Milia squatté    Masques de beauté naturels    Tarte aux poires    Marche des robes noires aujourd'hui à Béjaïa    ACTUCULT    L'œuvre visionnaire d'un écrivain engagé    "Mon art est un langage de liberté et de solidarité"    Mort du DJ et producteur britannique Andrew Weatherall    Avec la série Hunters, la chasse aux nazis prend des accents «comics»    Mouloudia d'Alger : Neghiz sera sur le banc face à l'USMA    Fin en vue du blocage politique en Tunisie    Transport ferroviaire : Un secteur à la traîne    En bref…    Le pianiste Simon Ghraichy anime un récital    70e Berlinale : Projection de Nardjes A…, un documentaire sur le hirak    80 employés du PNC et 7 syndicalistes licenciés: Reprise des vols d'Air Algérie    Tiaret: Sit-in des travailleurs de l'usine de montage Hyundai    Union africaine-Sahara Occidental: Alger rappelle son ambassadeur en Côte d'Ivoire    Abdelmadjid Tebboune: Rien à reprocher au Hirak    Publicité, presse électronique, professionnalisation...: Les promesses de Belhimer    Hassi bounif: 160 kilos de viandes rouge et blanche et 105 kilos d'abats saisis    Conflit LFP - Clubs de Ligue 2: Encore une mascarade !    4morts et 32 blessés en 24 heures    La CHine lancerait les premiers tests sur l'homme fin avril    Les défis de l'Algérie 2020-2025, selon Mebtoul    Le PNC suspend sa grève    Ronaldo adoube Mbappé !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





John Desrocher, ambassadeur des Etats-Unis en Algérie
Le Sénat américain confirme sa nomination
Publié dans Liberté le 05 - 08 - 2017

Le Sénat américain a confirmé jeudi la nomination de John Desrocher comme ambassadeur des Etats-Unis en Algérie en remplacement de Mme Johan Polaschik. Devant la commission des affaires étrangères de la Chambre haute du Parlement américain, le nouvel ambassadeur a souligné que les relations entre les deux pays se sont renforcées ces dernières années et devenues "plus étendues et plus profondes". M. Desrocher a énuméré trois principaux axes de son programme pour l'Algérie, à savoir renforcer la coopération sécuritaire, développer le commerce et l'investissement et travailler avec les homologues algériens, alors qu'ils poursuivent les réformes économiques et politiques, a-t-il dit. Alger et Washington ont tenu ces dernières années des consultations à haut niveau avec la participation des institutions des deux pays, a rappelé le diplomate américain, citant en cela les différentes sessions de dialogue stratégique et militaire organisées jusqu'ici. "Cela illustre la valeur que les deux pays accordent à leur partenariat croissant", a déclaré l'ancien sous-secrétaire d'Etat adjoint pour l'Egypte et le Maghreb. Au plan sécuritaire, M. Desrocher a relevé que l'Algérie avait réussi à maintenir sa "stabilité durement acquise" durant les années 1990 "grâce aux efforts rigoureux de la lutte antiterroriste, à la réconciliation nationale et aux initiatives de déradicalisation". "L'Algérie a également exporté ce dividende de paix à ses voisins. Je suis constamment impressionné par les efforts déployés par l'Algérie pour encourager la réconciliation politique en Libye et engager les Etats voisins à appuyer un accord politique pour le règlement de la crise libyenne", a-t-il enchaîné. Le nouvel ambassadeur a loué l'Algérie pour son rôle de leader dans le maintien de la sécurité régionale. "Elle a aussi fourni une assistance sécuritaire aux pays voisins, à l'instar de la Tunisie et du Niger", a-t-il précisé aux membres de cette commission sénatoriale. M. Desrocher a expliqué que l'Algérie "en tant que plus grand pays d'Afrique, situé dans une région instable, reconnaît la menace que posent les troubles régionaux à sa sécurité intérieure". Le retour des combattants terroristes étrangers de régions en conflit comme l'Irak et la Syrie, la contrebande et les groupes de crime organisé représentent des "menaces importantes" que l'ambassadeur dit vouloir "contrer en renforçant la coopération sécuritaire avec l'Algérie dans la région".
Evoquant la coopération économique, l'ambassadeur a constaté qu'elle avait continué de progresser ces dernières années, mais a reconnu que de nouveaux investissements américains en Algérie sont "indispensables". Il a indiqué que l'Algérie restait un "principal producteur" régional d'hydrocarbures et un "important fournisseur" de gaz pour l'Europe, se positionnant au 10e rang des pays qui détiennent les plus grandes réserves de gaz naturel au monde. M. Desrocher a déclaré qu'il allait aider les compagnies américaines en quête de partenariat avec les entreprises algériennes pour développer le secteur de l'énergie en Algérie. La conjoncture pour l'expansion du partenariat entre les deux pays s'y prête avec le lancement du nouveau modèle de croissance économique pour développer et diversifier les industries locales. Le nouvel ambassadeur a souligné, lors de cette audition, que le défi de la baisse des cours du pétrole auquel fait face le gouvernement actuellement a donné au pays l'opportunité de "mener des changements économiques structurels et de promouvoir la croissance du secteur privé, ainsi que l'investissement étranger, tout en réévaluant son système de subventions et en examinant de nouvelles formes de financement de l'économie". Il a ajouté que les gouvernements des deux pays ont tenu, en avril dernier, une session de discussions sur l'accord sur le commerce et l'investissement (Tifa) afin d'identifier les moyens de renforcer les relations économiques bilatérales. M. Desrocher a, par ailleurs, mis en exergue les réformes constitutionnelles mises en place l'année dernière pour renforcer l'Etat de droit et les libertés. "J'attends avec intérêt l'opportunité de mener une mission active à l'ambassade des Etats-Unis à Alger tout en travaillant avec l'Algérie pour faire avancer nos intérêts communs", a-t-il conclu.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.