Des détenus d'opinion quittent la prison, d'autres condamnés à des amendes    Raffinerie d'Alger: mise en service des unités de production    Real : Hazard face à un choix compliqué    L'ancien chef du protocole de Bouteflika en prison    Conseils d'éthique pour l'université    Lait subventionné, la pénurie perdure    Pourquoi un Parlement en Iran ?    Du monde unipolaire à l'avènement d'un nouveau monde multipolaire (2e partie)    Fraude et irrégularités à la présidentielle au Togo    Libye : Haftar avance ses pions dans l'ouest amazigh    Bernie Sanders favori pour affronter Donald Trump    Communiqués poussés par des vents contraires et panique chez les PPE    Enfin le derby de la capitale !    Farès rejoue six mois plus tard    Rentrée professionnelle: la nomenclature de la formation étoffée par 4 nouvelles spécialités    Hasna El Becharia en concert à Alger    ...Sortir ...Sortir ...Sortir ...    «Un solfège thématique»    Participation du film Synapse au Festival de Louxor    L'ANFC interpelle le chef de l'Etat et le ministre de la Justice    Tibane rend hommage à Rachid Talbi    Un représentant du FMI souligne une "vraie volonté de changement" de la situation économique    Congestion routière à Alger: plus de 100 points noirs recensés    Coronavirus : Onze villes en quarantaine en Italie    Afrique de l'Ouest : Les organisations terroristes «coordonnent» leurs opérations    Enamarbre de Skikda : Les travailleurs exigent le départ du Directeur    Adoption de la stratégie d'adaptation de la communication gouvernementale à la nouvelle situation    La révision de la Constitution intervient pour satisfaire les revendications du Hirak    Boxe/Tournoi pré-olympique (4e j): Abdelli en quarts de finale    Le coronavirus menance les prochains matchs de l'Inter Milan    MO Béjaïa : Les Crabes toujours menacés    Journée nationale du patrimoine : La Casbah célébrée sous le signe du deuil    Criminalité à Boumerdès : Les chiffres inquiétants de la police    Constantine : 12 blessés dans un accident de la route près de l'aéroport    Du lundi au jeudi : Perturbations dans l'alimentation en eau potable    Ooredoo confirme l'expulsion du PDG de sa filiale algérienne    Tebboune préside un Conseil des ministres    Handball - O. Maghnia: Les frontaliers qualifiés au play-off    La réforme de l'administration au pas de charge ?    Grève des PNC: Des poursuites disciplinaires contre 200 travailleurs d'Air Algérie    Benfreha: 1.000 bouteilles de boissons alcoolisées saisies    Ras El Aïn: Des terrains désaffectés transformés en décharges de déchets inertes    Time is money ?    Le 53 ème vendredi de la contestation populaire à Sétif. Un an déjà    Makri réitère le soutien du MSP    Une loi sur les religions ravive les tensions du passé    Il a atteint 1,9 % en janvier    Le groupe Ooredoo confirme l'expulsion de Nickolai Beckers    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cinq nouveaux comités installés à travers le pays
Soutien aux travailleurs de Cevital et aux investissements économiques
Publié dans Liberté le 26 - 10 - 2017

Le mouvement de solidarité avec les travailleurs de Cevital et en faveur des investissements s'est élargi, hier, avec la naissance de cinq comités citoyens à Constantine, Blida, Skikda, Tizi Ouzou et Sétif.
Les multiples blocages que rencontre le groupe Cevital, empêché, notamment et à maintes reprises, de décharger, au port de Béjaia, des équipements destinés à ses unités industrielles, n'ont, visiblement, pas laissé indifférents les citoyens à travers le territoire national, et la naissance de comités de soutien dans plusieurs wilayas, ces derniers jours, démontre que la conscience citoyenne ne pouvait s'embarrasser d'une attitude désintéressée devant la persistance de l'arbitraire.
C'est ainsi que de manière successive, des groupes de citoyens ont pu s'organiser dans différentes régions du pays pour mettre en place des comités chargés d'exprimer la solidarité avec le premier groupe privé algérien. Ainsi, après celui de Béjaïa, très actif sur le terrain depuis des mois, et celui d'Oran, quatre nouveaux comités ont vu le jour durant la seule journée d'hier, à savoir à Constantine, Blida, Skikda et Sétif. à Constantine, ce sont les travailleurs de l'unité four à chaux, située dans la zone industrielle d'El-Khroub, et des hommes d'affaires qui ont décidé de se mobiliser pour dénoncer le blocage des investissements à travers la région de Constantine et tout le territoire national.
C'est le président du comité de soutien aux travailleurs de Cevital et aux investissements de la wilaya de Béjaïa, Kaci Samad, qui a procédé à l'installation de ce comité de soutien, en présence des travailleurs de la zone d'activité de la wilaya, des membres du mouvement associatif et de citoyens. Ces derniers, avec qui nous nous sommes entretenus, hier, ont tenu aussi à apporter leur soutien aux travailleurs du groupe Cevital, et ont appelé à libérer les initiatives pour la relance des investissements et partant la création d'emploi. Ils ont aussi appelé à lever les obstacles qui se dressent devant les projets du groupe et à mettre fin à la discrimination quand il s'agit d'initiatives de ce groupe, notamment les blocages au port de Béjaïa.
à Blida, des dizaines de citoyens se sont réunis à l'usine MFG de l'Arba pour se structurer en comité de soutien aux investissements afin de réclamer la levée des blocages auxquels fait face le groupe Cevital. C'est ainsi qu'une cellule de 25 personnes a été désignée pour organiser le mouvement de solidarité en question. Le comité comprend un président, en la personne de Slimane Oumohand, une vice-présidente chargée de la communication, Mme Amel Ichir, un vice-président qui s'occupera de la structuration, Cherif Talbi, et un secrétaire général, Abderahmane Talbi.
Les présents se sont entendus pour organiser une desserte par bus à mettre à la disposition des citoyens voulant participer à la marche prévue dimanche prochain à Béjaïa pour dénoncer les obstacles administratifs auxquels font face le groupe Cevital et d'autres investisseurs sur le territoire national.
Afin de soutenir leurs collègues de l'unité de trituration de graines oléagineuses de Béjaïa et leur exprimer leur solidarité, des dizaines de travailleurs des filiales du groupe Cevital se sont réunis, hier, devant l'usine Brandt, située dans la zone d'activité de la wilaya de Sétif. Les protestataires, qui ont dénoncé "le blocage des investissements", ont annoncé la création d'un comité de soutien aux travailleurs de Cevital et aux investissements économiques. "Nous nous sommes organisés pour protester contre le blocage des investissements du groupe Cevital, notamment à Béjaïa. Si les hauts responsables de l'Etat n'interviennent pas, nos postes d'emploi seront menacés et la création de richesse sera compromise", dira Mohamed, un employé de Brandt Algérie.
De son côté, Walid, cadre dans une autre filiale, a indiqué qu'il fait partie des effectifs de Cevital depuis 2009. Notre interlocuteur, soutenu par son frère venu pour exprimer sa solidarité avec les travailleurs du groupe d'Issad Rebrab, n'a pas mâché ses mots pour dire que "les pratiques qui visent à bloquer les investissements du groupe Cevital sont inacceptables et ne feront qu'aggraver la situation sociale des travailleurs." Le licenciement des travailleurs, qui ont peur pour leur avenir et celui de leurs familles, mettra en péril la situation de plusieurs familles de la région.
"Au niveau de la nouvelle usine Brandt Algérie, Cevital compte créer pas moins de 7 500 postes d'emploi à la fin de l'année 2018. C'est le rêve des jeunes de toute la région", affirme Salim qui dénonce le silence du gouvernement, tout en tenant à souligner qu'il militera énergiquement pour la sauvegarde du groupe qui assure près de 18 000 postes d'emploi directs au niveau national. La wilaya de Tizi Ouzou a, elle aussi, vu la naissance, hier, de son comité citoyen de soutien aux travailleurs de Cevital. Ce comité a été installé à l'occasion d'une rencontre qui a regroupé des travailleurs du groupe, des militants associatifs, des citoyens ainsi que des parlementaires, des élus et des militants politiques, au siège de l'unité de production des eaux minérales Lalla Khedidja, située dans la localité des Ouadhias, à une cinquantaine de kilomètres au sud de la ville de Tizi Ouzou.
Au terme de la rencontre, c'est Aïssa Guendoud qui a été élu président du comité pour Tizi Ouzou alors que Saliha Aït-Mohamed a été élue chargée de la communication et Ahcène Menad, chargé à la structuration.
Avant de procéder à l'installation officielle dudit comité, le porte-parole du comité citoyen déjà créé à Béjaïa, Mourad Bouzidi, s'est échiné à expliquer les objectifs de cette démarche et présenter un état exhaustif de la situation à laquelle sont confrontés les projets d'investissement de Cevital, notamment celui de trituration des graines oléagineuses de Béjaïa. "Il est hors de question de se taire devant autant d'injustices", a-t-il déclaré d'emblée avant d'expliquer que l'objectif, à travers la multiplication des comités de soutien, n'est ni le départ du gouvernement ni l'état de santé du Président, mais, a-t-il précisé, "d'élargir notre dynamique citoyenne afin de peser par un rapport de force citoyen pour mettre fin à la politique de deux poids, deux mesures et les sabotages dont sont victimes les investissements de ce plus grand investisseur du continent".
C'est dans cette optique, a dévoilé l'orateur, que des comités citoyens sont en train d'être installés dans différentes wilayas du pays comme Oran, Blida, Tizi Ouzou, Sétif et Skikda en attendant d'autres. "Nous avons gagné la bataille en Kabylie et à présent nous devons rendre notre dynamique nationale", a-t-il expliqué avant d'appeler à une mobilisation massive à la marche qui sera organisée le 29 octobre prochain à Béjaïa pour dire "non au sabotage de Cevital", "l'exigeance de l'accostage des bateaux d'équipement du groupe au port de Béjaïa" et "une répartition juste et équitable des investissements et de la richesse en Algérie".
De nos correspondants


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.