Affaire «Tahkout»: Liberté provisoire pour le ministre du Tourisme    Quel dialogue national ?    Pour la 21ème semaine consécutive: Les étudiants poursuivent les manifestations    Automobile: La 1re pierre de l'usine Peugeot le 21 juillet    Tlemcen: Gendarmerie et police enquêtent à la CCLS    Une médiation morte avant de commencer    Equipe nationale: Cap sur le Sénégal    Les cinq clés de la réussite de l'Algérie    Constantine - Premier vol vers les Lieux Saints de l'Islam demain    Université «Mohamed Boudiaf»: 3.500 nouveaux bacheliers attendus    Douze accidents de la route en 48 heures    Chakib Khelil et le scandale Panama Papers    Energie nucléaire : Réalisation prochaine d'une station de production de l'électricité    Energies renouvelables : Sonelgaz possède l'expérience nécessaire pour accompagner le programme national    Les opérateurs intéressés bénéficieront de l'accompagnement public    La Tunisie toujours attractive    Karim Younes confirme sa présence    Les pays de l'UE à la recherche d'une approche commune à l'endroit de l'Iran    Al-Assad promet de poursuivre les efforts pour former un comité constitutionnel    Une guerre US contre l'Iran entraînera un déluge de missiles sur Israël    Algérie Motors annone l'arrivée du C400 X et le C400 GT    Une plateforme anticorruption contre 8.000 fonctionnaires    Italie : Les dessous du déplacement de Salvini à Washington    Algérie-Mali : Le ministre malien des AE en visite de travail à Alger    Le successeur d'Ouyahia connu ce samedi    La meilleure voie de voir l'Algérie de demain    CAN-2019: Les "Verts" droit au but    Le club NRAI El Harrach remporte le trophée    Afflux record au stade au 5 juillet    CAN-2019 : les Verts en finale    Le Real Madrid annonce la mort du frère de Zineddine Zidane    Ambiance : L'Algérie, entre liesse populaire et rêve de deuxième étoile    Cour suprême : Abdelkader Benmessaoud mis en liberté provisoire    Marches des étudiants à Alger    Baisse drastique des réserves de change    Conseil interministériel élargi : Examen des préparatifs de la prochaine rentrée sociale    Lancement d'une campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Près de 700 millions de DA de marchandises non facturées mises sur le marché    14 orpailleurs arrêtés à Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar    Programme d'activités estivales : Cap sur la grande bleue    Exposition collective d'arts plastiques    30 wilayas au Salon national des arts traditionnels et cultures populaires    Regain de créativité théâtrale pour enfants    Un mythe, des voyages hors du commun    Participation de plus de 20 wilayas    Exposition collective d'artistes peintres des wilayas de l'Ouest    .sortir ...sortir ...sortir ...    L'autofiction, une quête de soi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Démarrage de la planche à billets
Le ministre des Finances l'annonce
Publié dans Liberté le 23 - 12 - 2017

S'exprimant en marge de l'inauguration de la 26e édition de la Foire de la production algérienne au Palais des expositions aux Pins maritimes, le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, a annoncé que la production de monnaie (planche à billets : impression de billets en dinars) a "débuté récemment".
Quant aux textes d'application se rapportant au mécanisme de financement non conventionnel prévu par la loi amendée sur la monnaie et le crédit, il a indiqué qu'ils seront promulgués début 2018. L'argentier du pays a également rappelé à cette occasion que le déficit du Trésor public pour l'année 2017, qui s'élève à 570 milliards de dinars, a été pris en charge grâce au mécanisme de financement non conventionnel. À l'annonce de ce système, l'été dernier, il a été question qu'il soit mis en œuvre et de manière effective, en novembre. En septembre dernier, le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, avait déclaré que l'Etat est au bord de la faillite et que, n'était le recours à la planche à billets, le Trésor public n'aurait même pas de quoi payer les fonctionnaires pour les mois de novembre et décembre. Mais, la situation financière du pays ne semblait pas aussi grave que voulait le faire croire le Premier ministre, puisque l'Etat a payé les salaires de novembre sans recourir à la planche à billets.
Il y a quelques semaines, Abderrahmane Raouya a expliqué devant le Sénat que la hausse des prix des produits de consommation "n'était aucunement liée à l'opération de tirage de billets de banque dans le cadre du financement non conventionnel, qui n'a, d'ailleurs, pas commencé". Une brochette d'experts indépendants a mis en garde le gouvernement que conduit Ahmed Ouyahia contre des poussées inflationnistes et une envolée des prix à la consommation. Il est vrai qu'il a été constaté depuis quelques mois une surchauffe sur le marché où les prix de divers produits ont démesurément flambé, mettant à mal le pouvoir d'achat des ménages.
Selon le ministre, "cette hausse est, peut-être, le résultat de dépassements de certains commerçants". Aussi, a-t-il appelé les services de contrôle à "assumer leur rôle dans ce domaine". Concernant le volume du tirage de billets dans le cadre du mécanisme de financement non conventionnel, le ministre a avancé le montant de 570 milliards de dinars en 2017 et 1 800 milliards en 2018. Lors de la présentation du PLF 2018 devant le Conseil de la nation, Abderrahmane Raouya a indiqué que ce texte s'inscrivait dans le prolongement des efforts visant à promouvoir la croissance et à préserver les grands équilibres macroéconomiques. Le texte a été préparé dans un contexte particulier marqué, sur le plan interne, par la persistance des pressions financières et au plan externe par l'instabilité des marchés pétroliers, en dépit de l'accord d'Alger sur la baisse de la production du pétrole et sa reconduction jusqu'au mois de décembre 2018.
Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, avait, lui, affirmé, à maintes reprises, que les fonds devant être empruntés par le Trésor public auprès de la Banque d'Algérie, dans le cadre du mécanisme de financement non conventionnel, n'entraîneront pas une inflation et seront exclusivement destinés au financement de l'investissement public.
Youcef Salami


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.