Les Etats-Unis ne retrouveront pas le plein emploi en 2021    Les Etats-Unis déterminés à résoudre la crise au Yémen    L'accident d'hélicoptère est survenu à cause du « mauvais temps »    Levées d'alertes au tsunami après des évacuations massives à travers le Pacifique    Spectacle théâtral « Nedjma » à Ain Fouara    Sahara occidental: une lettre de Ghali adoptée comme document officiel du Conseil de sécurité    Manchester United: l'inquiétude de Solskjaer    Assassinat de Ali Tounsi: la présidente de la Cour refuse le réexamen des preuves    L'Opep+ décide de maintenir son niveau de production actuel jusqu'à fin avril    Covid-19: six nouveaux cas du variant britannique découverts en Algérie    Les acquis de la cause sahraouie poussent le Maroc à des décisions "irresponsables"    MES PREALABLES AU RAPPORT DE BENJAMIN STORA.    Le théâtre d'Oran reprend ses activités après une année d'arrêt    Rupture des relations avec l'ambassade d'Allemagne à Rabat: la correspondance de Bourita trahit une réaction émotive de la diplomatie marocaine    Coronavirus: 168 nouveaux cas, 148 guérisons et 6 décès    Le Président Tebboune reçoit les dirigeants de trois partis politiques    L'ambassade de France s'explique    Beldjoud préside l'installation du wali    Hirak, l'heure des clarifications    La victoire ou l'élimination    Mouassa s'en va déjà    Cristiano Ronaldo rejoint Pelé avec 767 buts... ou pas    Mahrez, étincelant    Démantèlement d'un réseau activant à Tipasa    Le corps d'un des deux pêcheurs disparus retrouvé    "Les élections ne sont pas une priorité"    Huiles de table - Communiqué de Cevital    Améliorer d'abord les conditions de vie    Lancement de la 1re édition du Festival international du court métrage d'Imedghassen    Des experts se penchent sur la restauration du mausolée d'Imedghassen    Skikda… Bariq 21 lance Green Farm    Salon national du livre d'Alger : Un livre, une vie    L'Algérie tend la main à sa diaspora    La dépendance au pétrole se confirme    La mafia du foncier dénoncée    Djilali Sofiane: Certains slogans scandés lors du Hirak pourraient mener au "dérapage"    Bilan du MDN 49 narcotrafiquants arrêtés    Arrivée de l'avant-garde d'une unité d'observateurs du cessez-le-feu    Varane, signature imminente?    La disette de Suarez inquiète    1.020 DA pour le bidon de 5 litres    Un grand humaniste engagé    La gratin intellectuel rapproche les deux rives    Rivière asséchée !    Education: Le ministre renoue le dialogue avec les syndicats    Ras El Aïn et Haï Sanawber: Relogement prochain de 3.000 familles    11.015 comprimés psychotropes saisis et un réseau démantelé    Démantèlement d'un réseau à Tipaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Quatorze Algériens interceptés au sud de la Sardaigne
Emigration clandestine
Publié dans Liberté le 04 - 08 - 2018

Les services de sécurité italiens ont arrêté 14 Algériens à bord d'une embarcation alors qu'ils tentaient de rejoindre la Sardaigne, ont indiqué des sources officielles italiennes, citées par les agences de presse. Les candidats algériens à l'émigration clandestine ont été interceptés au moment où 135 Tunisiens avaient été arrêtés près des côtes italiennes à bord de 13 embarcations qui ont débarqué par la suite sur l'île de Lampedusa. Ayant signé un accord avec les autorités tunisiennes, les migrants tunisiens seront rapatriés en Tunisie d'ici quelques jours.
Aucune précision n'a été donnée sur le sort réservé aux harragas algériens, de plus en plus nombreux à tenter la périlleuse traversée de la Méditerranée depuis quelque temps, suscitant une vive réaction des partis nationalistes italiens au Parlement.
En effet, plusieurs partis politiques italiens ont demandé au Premier ministre, Giuseppe Conte, de mettre carrément "une barrière militaire" de la Marine italienne, pour freiner le flux migratoire en partance des côtes Est algériennes vers la Sardaigne. "Il faut accélérer les démarches pour freiner ce flux migratoire avant qu'il soit hors de contrôle", a demandé Forza Italia, le parti dont est issu le sulfureux ancien Premier ministre italien, Silvio Berlusconi, lit-on sur les médias en ligne locaux. Pour rappel, l'année dernière, vers fin septembre, les autorités italiennes ont intercepté au sud de la Sardaigne pas moins de 165 Algériens.
Par ailleurs, les autorités italiennes ont vu arriver à Syracuse (Sicile) 25 personnes parties, il y a une semaine, de Turquie à bord d'un voilier turc conduit par deux passeurs ukrainiens. Ces flux sont longtemps apparus marginaux par rapport à ceux venant via la Libye, mais ils restent réguliers. Une partie de ces migrants se perd dans la nature à son arrivée. Ceux enregistrés représentent plus du tiers des 18 800 arrivées par mer recensées par le ministère de l'Intérieur depuis janvier.
Lyès Menacer/Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.