Dialogue : le Panel, une machine à recycler les soutiens de l'ancien régime    Al-Shabab: Benlamri met les points sur les i et explique son absence à l'entraînement    Le secteur de l'éducation se renforce à Mostaganem    28 hectares de forêt ravagés par les incendies    «Faut-il sauver le système ou l'Algérie ?»    Djemaï tire à boulets rouges sur ses détracteurs    Un mouvement de redressement pour destituer Djemaï    L'Opep pessimiste pour le marché pétrolier    Le pétrolier iranien "Grace 1" fait du surplace à Gibraltar    La bande de Ghaza ciblée par des tirs d'un avion israélien    Les séparatistes se retirent de certaines positions à Aden    Le syndicat des magistrats dénonce les décisions de Zeghmati    Le FC Barcelone décapité d'entrée à Bilbao    Quatre médailles d'or, objectif des Algériens    Une entrée en matière en dilettante    Paul Put et le 1er vice-président de la Feguifoot sanctionnés pour corruption    Pas de solution pour Neymar    Les judokas algériens décrochent neuf médailles dont deux en or    La société civile veut un dialogue ouvert    Rahabi dit non    Un nouveau décès parmi les hadjis algériens    À quoi sont dues les douleurs dans le côté gauche de l'abdomen ?    Café : 7 habitudes dangereuses    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Béjaïa : polémique autour d'un festival culturel    La révolution du Hirak du 22 février 2019 : archéologie et prospective    Sortie de Taddart, le nouvel album de Djaffar Aït Menguellet    La comédie musicale Notre-Dame de Paris séduit Pékin    L'Algérie, invité d'honneur de la 42e édition    MC Alger : Le Doyen rate ses débuts    Texenna ( Jijel) : Une station monobloc pour améliorer l'AEP    En une année: Près de 800 harraga algériens ont débarqué sur les côtes italiennes    29 candidats harraga interceptés au large d'Oran    Réforme du bac, anglais au primaire: Des syndicats sceptiques    Khenchela: Le "Khliî" (viande séchée), une tradition qui résiste au temps à Tazghart    Russie : Comment expliquer l'absence inattendue de chaleur cet été ?    Répression de manifestants sahraouis à Laâyoune: L'usage excessif de la force par les forces marocaines dénoncé    Côte d'Ivoire : Vers la fin du procès Gbagbo à la CPI ?    Affaire Hamel: Abdelmalek Boudiaf sous contrôle judiciaire, mise en liberté pour Bensebane Zoubir    USA : Le patron de la FTC pas opposé à un démantèlement des géants du numérique    Bourses : Les places européennes terminent en baisse    Crise politique : La solution passe par une présidentielle à travers un dialogue "inclusif et constructif"    Infinix, les nouveaux Smartphones mis en lumière à Constantine    Air Algérie parmi les compagnies affichant le plus grand taux de retards    Un navigateur palestinien pour éviter les checkpoints israéliens    Signature d'un mémorandum d'entente entre l'Algérie et les états-Unis    Sarko and co    L'armée se rapproche de la ville clé de Khan Cheikhoun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le théâtre régional Kateb-Yacine lance deux nouvelles productions
L'annonce a été faite hier au cours d'un point de presse animé à Tizi Ouzou
Publié dans Liberté le 05 - 09 - 2018

Lors d'un point de presse animé hier par les metteurs en scène des deux productions, le directeur du théâtre régional Kateb-Yacine, Farid Mahiout, a affirmé que "cette nouvelle rentrée sociale est aussi une rentrée culturelle, puisque nous allons présenter deux nouvelles pièces les 8 et 18 septembre".
Deux nouvelles productions théâtrales viennent d'être lancées par le théâtre régional Kateb-Yacine de Tizi Ouzou (TRTO). Celles-ci seront présentées au public le 8 septembre et le 18 septembre. Il s'agit de la pièce intitulée Célibattantes de Abderahmane Houche et d'une autre production dénommée Juba II de Lyès Mokrab. Lors d'un point de presse animé hier par les deux metteurs en scène bien connus, le directeur du théâtre régional Kateb-Yacine, Farid Mahiout, a affirmé que "cette nouvelle rentrée sociale est aussi une rentrée culturelle, puisque nous allons présenter deux nouvelles pièces les 8 et 18 septembre, en attendant la générale d'une pièce pour enfants intitulée Akchich Amenchouf prévue pour le mois d'octobre qui sera encore suivie, en 2019, d'une autre pièce écrite par Makhzouche Belkacem portant sur l'insurrection kabyle de 1871, menée par cheikh Aheddad et El-Mokrani". Selon les explications de M. Houche, la pièce Célibattantes, dont la scénographie est l'œuvre de Habel El-Boukhari, relate l'histoire de Fatima, une jeune femme qui venait tout juste de divorcer de son mari Moh Saïd. Deux semaines après cet événement, elle reçut la visite de sa meilleure amie Zahra, elle aussi divorcée. "Ces retrouvailles étaient une occasion propice pour évoquer les problèmes que vivent les femmes dans leur vie de couple et exprimer à cœur ouvert tout ce qu'elles pensaient des hommes. En quittant son amie, Zahra a oublié son téléphone portable chez Fatima qui découvre un SMS que son ex-mari a envoyé à Zahra et comprend l'objet de la visite !", expliquera le réalisateur Houche. Pour la seconde production, dont la scénographie est de Abdellah Kebiri, son épopée évoque celle de Juba II, fils de Juba I, né dans la cité antique Hippone (Annaba d'aujourd'hui). Il avait à peine cinq ans quand s'effondrait le royaume de Juba I. "Prise en otage par César, à l'instar de Juba II, Silini, la fille de Cléopâtre et de Marc-Antoine, est élevée dans une captivité dorée par Octavia à Rome. Intronisé par l'empereur Auguste, roi de Maurétanie, et après six ans de règne, Juba II épousa Silini", expliquera Lyès Mokrab dans la présentation de son texte, alors que Rabah Boucetta, conseiller technique, ajoutera que cette histoire reste une vision historique mais propre au metteur en scène. Boucetta évoquera également la difficulté d'adopter un texte historique sur scène où l'auteur est partagé entre l'écriture militante et l'écriture savante.
K. Tighilt


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.