Météo.. Des pluies soutenues à l'Est    ANNONÇANT SON SOUTIEN AU MOUVEMENT POPULAIRE : Bouchareb dit que le FLN est une victime    600 milliards de dollars : Mellah accuse Ouyahia    FCE : Haddad convoque un Conseil exécutif pour fin mars    LES SOUSCRIPTEURS DU LPA MONTENT AU CRENEAU : Un sit-in observé devant le siège de la wilaya    Des forces non-constitutionnelles gèrent le pays    Démission du président Nazarbaiev après près de 30 ans de pouvoir    Washington accuse la Russie et la Chine de menacer la paix dans l'espace    Brentford fixe la clause libératoire de Benrahma    Deux matchs à huis clos pour l'AS Aïn M'lila    Deux sociétés de marketing sportif condamnées à 500 000 dollars d'amende    Les médecins marchent contre la prolongation du 4e mandat    Apparition de 87 cas en milieu scolaire    Filets de poulet à la chapelure    La 51e édition de la Fête du tapis reportée sine die    La déveine de Lakhdar Brahimi    Comment a-t-on pu ruiner ce pays ?    Crise syrienne : Les dernières heures de Daech ?    Ghaza : L'ONU demande à Israël de revoir ses règles d'engagement militaires    «Boeing 737-Max 8» et «Boeing 737-Max 9»: Suspension des vols dans l'espace aérien algérien    La mobilisation ne faiblit pas: Blouses blanches et étudiants investissent la rue    Le président de la FOREM l'affirme: Il n'y a pas de société civile en Algérie    UNAF - Tournoi international U15: Coup d'envoi aujourd'hui au stade Ahmed-Zabana    Selon Ali Benflis: La lettre de Bouteflika «va au-delà des limites de la provocation et du défi»    Tébessa: Les devises flambent !    La Russie hostile à toute ingérence extérieure    Mise en vente des billets mercredi    Des matches risquent de toucher le fond    Khazri et Sekhiri forfaits face au Swaziland et l'Algérie    Neutralisation d'un réseau régional spécialisé dans le vol de véhicules    Livraison de 252 camions au MDN    Une baisse de près de 14% enregistrée en janvier 2019    Prise en charge des malades atteints du cancer au CHU Nedir Mohamed de Tizi Ouzou    Le syndrome de la déconcentration et de la déconnexion    60e Salon international du livre de Québec    Ouyahia dément    Chine : Plus fort ralentissement de la production en 17 ans    Etats-Unis : Wall Street signe l'arrêt de mort des producteurs de schiste américains    Brexit: Le président de la Chambre des communes bouleverse les plans de May    Oran: Réception l'été prochain de 15 projets d'établissements hôteliers    Guerre commerciale USA-UE: "Ce sont les Etats-Unis qui sont le vrai perdant aujourd'hui"    Classement ITF Juniors: L'Algérien Rihane, désormais 109e mondial    Mali : Le gouvernement réaffirme sa détermination à lutter contre le terrorisme    GAID SALAH : "Pour chaque problème existe une solution"    Le choix du destin de l'Algérie    Programme "Forsa, école de la 2ème chance" : Une vingtaine de jeunes en voie d'insertion à Oran    FÊTE DE LA VICTOIRE (19 MARS 1962) : Une célébration dans un contexte politique national particulier    Concert de guitare flamenca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le théâtre régional Kateb-Yacine lance deux nouvelles productions
L'annonce a été faite hier au cours d'un point de presse animé à Tizi Ouzou
Publié dans Liberté le 05 - 09 - 2018

Lors d'un point de presse animé hier par les metteurs en scène des deux productions, le directeur du théâtre régional Kateb-Yacine, Farid Mahiout, a affirmé que "cette nouvelle rentrée sociale est aussi une rentrée culturelle, puisque nous allons présenter deux nouvelles pièces les 8 et 18 septembre".
Deux nouvelles productions théâtrales viennent d'être lancées par le théâtre régional Kateb-Yacine de Tizi Ouzou (TRTO). Celles-ci seront présentées au public le 8 septembre et le 18 septembre. Il s'agit de la pièce intitulée Célibattantes de Abderahmane Houche et d'une autre production dénommée Juba II de Lyès Mokrab. Lors d'un point de presse animé hier par les deux metteurs en scène bien connus, le directeur du théâtre régional Kateb-Yacine, Farid Mahiout, a affirmé que "cette nouvelle rentrée sociale est aussi une rentrée culturelle, puisque nous allons présenter deux nouvelles pièces les 8 et 18 septembre, en attendant la générale d'une pièce pour enfants intitulée Akchich Amenchouf prévue pour le mois d'octobre qui sera encore suivie, en 2019, d'une autre pièce écrite par Makhzouche Belkacem portant sur l'insurrection kabyle de 1871, menée par cheikh Aheddad et El-Mokrani". Selon les explications de M. Houche, la pièce Célibattantes, dont la scénographie est l'œuvre de Habel El-Boukhari, relate l'histoire de Fatima, une jeune femme qui venait tout juste de divorcer de son mari Moh Saïd. Deux semaines après cet événement, elle reçut la visite de sa meilleure amie Zahra, elle aussi divorcée. "Ces retrouvailles étaient une occasion propice pour évoquer les problèmes que vivent les femmes dans leur vie de couple et exprimer à cœur ouvert tout ce qu'elles pensaient des hommes. En quittant son amie, Zahra a oublié son téléphone portable chez Fatima qui découvre un SMS que son ex-mari a envoyé à Zahra et comprend l'objet de la visite !", expliquera le réalisateur Houche. Pour la seconde production, dont la scénographie est de Abdellah Kebiri, son épopée évoque celle de Juba II, fils de Juba I, né dans la cité antique Hippone (Annaba d'aujourd'hui). Il avait à peine cinq ans quand s'effondrait le royaume de Juba I. "Prise en otage par César, à l'instar de Juba II, Silini, la fille de Cléopâtre et de Marc-Antoine, est élevée dans une captivité dorée par Octavia à Rome. Intronisé par l'empereur Auguste, roi de Maurétanie, et après six ans de règne, Juba II épousa Silini", expliquera Lyès Mokrab dans la présentation de son texte, alors que Rabah Boucetta, conseiller technique, ajoutera que cette histoire reste une vision historique mais propre au metteur en scène. Boucetta évoquera également la difficulté d'adopter un texte historique sur scène où l'auteur est partagé entre l'écriture militante et l'écriture savante.
K. Tighilt


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.